19/06/2013

Nombres 7 Autour du Tabernacle (1/2)


 

Le peuple autour du Tabernacle
Nombres 7:1-8:23

Avant de poursuivre le parcours des Israélites dans le désert, le Livre du Lévitique décrit le service sacerdotal (Lévitique 1 à 10) et l’exercice de la piété : les lois touchant la pureté cérémoniale (Lévitique 11 à 18) et les rituels, notamment les fêtes à l’Éternel (Lévitique 19 à 24) ; tous ces enseignements nous donnent à comprendre les voies de grâce de Dieu, à commencer par l’holocauste, et tracent aussi, par les prescriptions alimentaires données aux Israélites, les valeurs morales attendues des hommes. Ces leçons sont couronnées par l’exposé des fêtes à l’Éternel et de l’Année du Jubilé, année de réjouissance où les Israélites blessés par la vie retrouvent les terres de leurs pères (Lévitique 25-26), et le rite à accomplir par un Israélite qui fera un vœu (Lévitique 27).
 
Suit alors le Livre des Nombres, et ce dénombrement réalisé avant le départ. "Et l'Éternel parla à Moïse, au désert de Sinaï, dans la tente d'assignation, le premier jour du second mois de la seconde année après leur sortie du pays d'Égypte, disant : Relevez la somme de toute l'assemblée des fils d'Israël, selon leurs familles, selon leurs maisons de pères, suivant le nombre des noms, tous les mâles, par tête : depuis l'âge de vingt ans et au-dessus, tous ceux d'Israël qui sont propres au service militaire, vous les compterez selon leurs armées, toi et Aaron…" (Nombres 1:1-3). Ce sera le compte des hommes d’Israël et l’ordonnancement du campement, le dénombrement de la famille de Lévi et l’attribution de leurs charges, au service de la famille sacerdotale et consacrée aux activités autour de la Tente de la Rencontre (Nombres 1 à 4). Le Livre se poursuit alors par des ordonnances concernant les lépreux et les infidélités (Nombres 5), et la loi du Nazaréat (Nombres 6:1-21).
 
Vient alors cette parole magnifique, l’essence de la mission de la famille sacerdotale, et l’expression de la pensée de l’Éternel :

Et l'Éternel parla à Moïse : Parle à Aaron et à ses fils, disant :
        Vous bénirez ainsi les fils d'Israël, en leur disant :
            L'Éternel te bénisse, et te garde !
            L'Éternel fasse lever la lumière de sa face sur toi
                et use de grâce envers toi !
            L'Éternel lève sa face sur toi et te donne la paix !
Et ils mettront mon nom sur les fils d'Israël ;
        et moi, je les bénirai. (Nombres 6:22-27)

 
Offrandes des tribus d’Israël - 7:1-89

"Vous bénirez ainsi les fils d’Israël..." (6:23). La miséricorde de Dieu est manifeste, le lien de l’Alliance est reconnu et célébré ! Alors viennent devant la Tente de la Rencontre six chariots couverts ; ce sont les notables des douze tribus qui les présentent en offrande. Lors de l’élaboration du Tabernacle, nous avons vu des manifestations de foi personnelles – tout homme, toute femme que le cœur y porta – mais ici il s’agit de l’Alliance, et les princes s’avancent, engageant les tribus d’Israël. Par leur action, ils expriment l’adhésion des douze tribus à l’Alliance, laquelle est concrétisée par le Tabernacle. Une Tente qui sera transportée d’étape et étape dans le désert et jusque dans la terre promise. Ainsi voyons-nous offerts ces chariots et les animaux pour les tirer. Ils sont confiés aux Lévites parce qu’ils auront la charge du sanctuaire.

7  1 Et il arriva, le jour où Moïse eut achevé de dresser le tabernacle, et qu'il l'eut oint et sanctifié avec tous ses ustensiles, et l'autel avec tous ses ustensiles, et qu'il les eut oints et sanctifiés, 2 que les princes d'Israël, chefs de leurs maisons de pères, princes des tribus, qui avaient été préposés sur ceux qui furent dénombrés, présentèrent leur offrande. 3 Ils amenèrent leur offrande devant l'Éternel : six chariots couverts et douze bœufs, un chariot pour deux princes, et un bœuf pour un prince ; et ils les présentèrent devant le tabernacle.
 
4 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 5 Prends d'eux ces choses, et elles seront employées au service de la tente d'assignation, et tu les donneras aux Lévites, à chacun en proportion de son service. 6 Et Moïse prit les chariots et les bœufs, et les donna aux Lévites. 7 Il donna deux chariots et quatre bœufs aux fils de Guershon, en proportion de leur service ; 8 et il donna quatre chariots et huit bœufs aux fils de Merari, en proportion de leur service, - sous la main d'Ithamar, fils d'Aaron, le sacrificateur. 9 Et il n'en donna pas aux fils de Kehath, car le service du lieu saint leur appartenait : ils portaient sur l'épaule.

Après cette offrande de chariot et de bœuf offerts collectivement par les princes des douze tribus, vient une offrande apportée par chacune d’entre elles, tribu par tribu. Une seule et même offrande de la part de chaque tribu, contribution au service du Lieu saint.

10 Et les princes présentèrent leur offrande pour la dédicace de l'autel, le jour où il fut oint : les princes présentèrent leur offrande devant l'autel. 11 Et l'Éternel dit à Moïse : Ils présenteront, un prince un jour, et un prince l'autre jour, leur offrande pour la dédicace de l'autel.
 
12 Et celui qui présenta son offrande le premier jour, fut Nakhshon, fils d'Amminadab, de la tribu de Juda ; 13 et son offrande fut : un plat d'argent du poids de cent trente sicles, un bassin d'argent de soixante-dix sicles, selon le sicle du sanctuaire, tous deux pleins de fleur de farine pétrie à l'huile, pour une offrande de gâteau ; 14 une coupe d'or de dix sicles, pleine d'encens ; 15 un jeune taureau, un bélier, un agneau âgé d'un an, pour l'holocauste ; 16 un bouc, en sacrifice pour le péché ; 17 et, pour le sacrifice de prospérités, deux taureaux, cinq béliers, cinq boucs, cinq agneaux âgés d'un an. Telle fut l'offrande de Nakhshon, fils d'Amminadab.

Après Juda, ce seront Isaccar, Zabulon, Ruben, Siméon et Gad, et ensuite les deux fils de Joseph, Ephraïm et Manassé. Rappelons-nous cette parole de Jacob à son fils Joseph : "Et maintenant, tes deux fils qui te sont nés dans le pays d'Égypte, avant que je vinsse vers toi en Égypte, sont à moi : Éphraïm et Manassé sont à moi comme Ruben et Siméon" (Genèse 48:5). Pour suivre, Benjamin, Dan et Aser, et enfin Nephtali.
 
Douze tribus, sans Lévi ? Ce n’est pas ici question d’arithmétique, mais de symbole. Soulignons la symbolique du nombre douze, un ensemble complet aux yeux de Dieu. Lévi n’entre pas en compte ici, car cette tribu est mise à part pour le service du sanctuaire, donnée en place des premiers nés dans chaque famille des Israélites (Exode 34:20, Nombres 8:15-18).
 
L’édification du Tabernacle nous apporte un enseignement bien positif. L’élan qui se manifesta, le travail partagé par nombre d’artisans guidés pour que soit finalement dressée la Tente de la Rencontre, lieu où les hommes prennent conscience que le Seigneur Dieu n’est pas loin d’eux, constituent une leçon bien édifiante pour tout croyant. La foi s’y est exprimée dans la confiance que l’affaire du veau d’or était réglée et dans le constat que la miséricorde de Dieu a été manifestée. Et tout croyant peut s’y retrouver lorsqu’il dresse l’étendard de sa foi.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Nombres 8 Autour du Tabernacle (2/2)


 

Les lampes du sanctuaire - 8:1-4

Les offrandes sont apportées, tant les vases pour le service sacerdotal que le bétail porté pour être sacrifié, et cela de la part de chacune des douze tribus. Chaque tribu, chaque Israélite est ainsi concerné par le Tabernacle, engagé dans l’Alliance. Alors voici en quelque sorte la contrepartie, le rappel une fois encore du soin à apporter au luminaire à sept branches placé dans le Lieu Saint, la Menorah.

8  1 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 2 Parle à Aaron et dis-lui : Quand tu allumeras les lampes, les sept lampes éclaireront sur le devant, vis-à-vis du chandelier. 3 Et Aaron fit ainsi ; il alluma les lampes sur le devant, vis-à-vis du chandelier, comme l'Éternel l'avait commandé à Moïse. 4 Le chandelier était fait ainsi : il était d'or battu, depuis son pied jusqu'à ses fleurs, il était d'or battu. Selon la forme que l'Éternel avait montrée à Moïse, ainsi il avait fait le chandelier.

Le luminaire a été allumé par Moïse (Exode 40:18,24-25) et est maintenant commis aux soins de la famille sacerdotale, pour qu’il éclaire jour et nuit le Lieu Saint, portant sa lumière sur les douze pains posés sur la Table, ces pains représentant les douze tribus d’Israël jouissant de la lumière divine (Genèse 1:2-3, Jean 1:3-5). Une mission qui nous donne occasion de revenir à l’essence de la fonction telle qu’énoncée plus haut dans le livre : "Vous bénirez ainsi les fils d'Israël, en leur disant : L'Éternel te bénisse, et te garde ! L'Éternel fasse lever la lumière de sa face sur toi et use de grâce envers toi ! L'Éternel lève sa face sur toi et te donne la paix " (Nombres 6:23-26).

 
La consécration des Lévites - 8:5-26

La tribu de Lévi, mise à part pour le service du Tabernacle (Exode 38:21), dénombrée à part, est maintenant consacrée (Nombres 1:47-53).

5 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 6 Prends les Lévites du milieu des fils d'Israël, et purifie-les.

Le cérémonial est précis, et chaque fils de Lévi peut ainsi réaliser qu’il est rendu apte à ce saint service en vertu du sacrifice de substitution (8:7-13). Ils sont "donnés à l’Éternel" en place "des premiers-nés d’entre les fils d’Israël" (8:14-18), "en don à Aaron et à ses fils, du milieu des fils d'Israël, pour s'employer au service des fils d'Israël à la tente d'assignation, et pour faire propitiation pour les fils d'Israël, afin qu'il n'y ait pas de plaie au milieu des fils d'Israël quand les fils d'Israël s'approcheraient du lieu saint." (8:19).

20 Et Moïse et Aaron, et toute l'assemblée des fils d'Israël, firent à l'égard des Lévites tout ce que l'Éternel avait commandé à Moïse touchant les Lévites ; les fils d'Israël firent ainsi à leur égard. 21 Et les Lévites se purifièrent, et lavèrent leurs vêtements ; et Aaron les offrit en offrande tournoyée devant l'Éternel ; et Aaron fit propitiation pour eux, pour les purifier. 22 Et après cela, les Lévites vinrent pour faire leur service à la tente d'assignation, devant Aaron et devant ses fils. Comme l'Éternel avait commandé à Moïse touchant les Lévites, ainsi on fit à leur égard.
 
23 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 24 C'est ici ce qui concerne les Lévites : Depuis l'âge de vingt-cinq ans et au-dessus, le Lévite entrera en service pour être employé à la tente d'assignation ; 25 et depuis l'âge de cinquante ans, il se retirera du labeur du service, et ne servira plus ; 26 et il s'emploiera avec ses frères à la tente d'assignation, pour garder ce qui doit être gardé, mais il ne fera pas de service. Tu feras ainsi à l'égard des Lévites touchant leurs charges.

Cette cérémonie consacre l’achèvement de l’installation d’Israël autour du Tabernacle, la Tente de la rencontre. Les Israélites sont groupés autour de ce signe permanent de la bonté de Dieu. Ne sont-ils pas appelés à être des serviteurs de Dieu, portant ses oracles (Romains 3:2) pour rendre compte du dessein divin d’apporter la bénédiction aux hommes, comme les prophètes le rappelleront au cours de l’histoire (Esaïe 44:2) !

 

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Nombres 9 Le départ du Sinaï (1/2)


 

Le départ du Sinaï
Nombres 9:1-10:36

La première année de la sortie d’Egypte s’achève, et avec elle les premières expériences du désert ; l’Alliance est maintenant scellée et le Tabernacle édifié. Vient le temps de célébrer la Pâque à l’Eternel, fête annuelle de mémoire, et le temps aussi de se mettre en route vers le pays promis. La nuée qui les conduisit hors d’Egypte se pose alors sur le Tabernacle tandis que Moïse confectionne les trompettes avec lesquelles sera sonné le départ, et les Israélites se mettent en marche, non plus un peuple en fuite, mais des hommes marchant dans l’ordre, animés par cette parole de Moïse : "Lève-toi, Éternel, et que tes ennemis soient dispersés, et que ceux qui te haïssent s'enfuient devant toi ! " (10:35).

 
La Pâque à l’Éternel - 9:1-4

Israël se trouve rassemblé autour du sanctuaire ; tout est en ordre pour le départ, et vient ce jour où la sortie d’Egypte est célébrée. Chaque famille, sous sa tente, va prendre le repas pascal avant de se réunir pour la première fois autour du Tabernacle, au premier jour des Pains sans levain. Célébrations qui se reproduiront d’année en année.

9  1 Et l'Éternel parla à Moïse, dans le désert de Sinaï, le premier mois de la seconde année après leur sortie du pays d'Égypte, disant : 2 Que les fils d'Israël fassent aussi la Pâque au temps fixé. 3 Vous la ferez au temps fixé, le quatorzième jour de ce mois, entre les deux soirs ; vous la ferez selon tous ses statuts et selon toutes ses ordonnances. 4 Moïse dit aux fils d'Israël de faire la Pâque. 5 Et ils firent la Pâque, le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, au désert de Sinaï : selon tout ce que l'Éternel avait commandé à Moïse, ainsi firent les fils d'Israël.
 
6 Et il y eut des hommes qui étaient impurs à cause du corps mort d'un homme, et qui ne pouvaient pas faire la Pâque ce jour-là ; et ils se présentèrent ce jour-là devant Moïse et devant Aaron. 7 Et ces hommes lui dirent : Nous sommes impurs à cause du corps mort d'un homme ; pourquoi serions-nous exclus de présenter l'offrande de l'Éternel au temps fixé, au milieu des fils d'Israël ? 8 Et Moïse leur dit : Tenez-vous là, et j'entendrai ce que l'Éternel commandera à votre égard. 9 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 10 Parle aux fils d'Israël, en disant : Si un homme d'entre vous ou de votre postérité est impur à cause d'un corps mort, ou est en voyage au loin, il fera la Pâque à l'Éternel. 11 Ils la feront le second mois, le quatorzième jour, entre les deux soirs ; ils la mangeront avec des pains sans levain et des herbes amères ; 12 ils n'en laisseront rien jusqu'au matin et n'en casseront pas un os ; ils la feront selon tous les statuts de la Pâque. 13 Mais l'homme qui est pur et qui n'est pas en voyage, qui s'abstient de faire la Pâque, cette âme sera retranchée de ses peuples ; car il n'a pas présenté l'offrande de l'Éternel au temps fixé : cet homme portera son péché.
 
14 Et si un étranger séjourne chez vous, et veut faire la Pâque à l'Éternel, il la fera ainsi, selon le statut de la Pâque et selon son ordonnance. Il y aura un même statut pour vous, tant pour l'étranger que pour l'Israélite de naissance.

Le repas de la Pâque ne pouvait se prendre à la légère, comme une simple fête de famille ! Nous voyons le souci de ceux qui savaient n’être pas en condition pour la célébrer – une impureté rituelle, ici le fait qu’ils avaient connu un décès tout récemment – mais également le rappel des prescriptions lorsque la célébration était célébrée le mois suivant. Il serait coupable de ne pas célébrer la sortie d’Egypte, comme il le serait de célébrer la mémoire de l’œuvre de la rédemption avec négligence, par simple habitude…
 
Et si un étranger désire se joindre aux Israélites, un homme qui n’a pas connu la sortie d’Egypte ? Il doit être reçu parmi eux et célébrer comme eux-mêmes la Pâques, car la grâce de Dieu est pour tous les hommes.
 
Ah, combien heureux ce peuple, s’il demeure conscient de la grâce qui lui est faite, qui connaît Celui qui l’apporte et est assuré qu’il est avant tout témoin de cette grâce pour tous les hommes.

 
La nuée couvre le Tabernacle - 9:15-23

La fête célébrée, le peuple va entreprendre la traversée du désert. Il va se mettre en route vers le pays promis. Le Tabernacle sera démonté et remonté plusieurs fois, et transporté ; l’arche d’alliance et le propitiatoire, le luminaire à sept branches et la table des pains, symboles du dessein de Dieu, seront portées à bras d’homme, par des Lévites, tandis que les pièces du tabernacle lui-même transportées sur les six chars confiés aux Lévites par les princes des douze tribus (7:3).
 
Pour ce nouveau départ, il en est comme pour le premier, en Egypte. La gloire de l’Éternel apparaît pour guider les Israélites (Exode 13:21), elle se pose dorénavant sur le Tabernacle.

15 Le jour que le tabernacle fut dressé, la nuée couvrit le tabernacle de la tente du témoignage, et elle était le soir sur le tabernacle comme l'apparence du feu, jusqu'au matin. 16 Il en fut ainsi continuellement : la nuée le couvrait, et la nuit, elle avait l'apparence du feu. vEt selon que la nuée se levait de dessus la tente, après cela les fils d'Israël partaient ; et au lieu où la nuée demeurait, là les fils d'Israël campaient. 17 Au commandement de l'Éternel, les fils d'Israël partaient, et au commandement de l'Éternel, ils campaient ; pendant tous les jours que la nuée demeurait sur le tabernacle, ils campaient. 18 Et si la nuée prolongeait sa demeure sur le tabernacle plusieurs jours, alors les fils d'Israël gardaient ce que l'Éternel leur avait donné à garder, et ne partaient pas. 19 Et s'il arrivait que la nuée fût sur le tabernacle peu de jours, ils campaient au commandement de l'Éternel, et au commandement de l'Éternel, ils partaient. 20 Et s'il arrivait que la nuée fût sur le tabernacle peu de jours, ils campaient au commandement de l'Éternel, et au commandement de l'Éternel, ils partaient. 21 Et s'il arrivait que la nuée y fût depuis le soir jusqu'au matin, et que la nuée se levât au matin, alors ils partaient ; ou si, après un jour et une nuit, la nuée se levait, ils partaient ; 22 ou si la nuée prolongeait sa demeure pendant deux jours, ou un mois, ou beaucoup de jours sur le tabernacle, pour y demeurer, les fils d'Israël campaient et ne partaient pas ; mais quand elle se levait, ils partaient. 23 Au commandement de l'Éternel ils campaient, et au commandement de l'Éternel ils partaient ; ils gardaient ce que Éternel leur avait donné à garder, selon le commandement de l'Éternel par Moïse.

Par ces lignes, nous comprenons que le Guide de ce peuple en marche vers sa patrie, le pays promis, n’est autre que le Seigneur Dieu. Pour chaque génération, ce sera le rappel de la grande réalité que les hommes ne sont pas abandonnés sans guide dans ce lieu hostile, dans ce désert. Et nous pouvons comprendre que le croyant, plongé au cœur du monde, un désert moral, est sous le regard de Dieu qui n’est ni aveugle ni sourd. Combien de fois les prophètes ne sont-ils pas intervenus pour rappeler que le Seigneur Dieu voit tout ce qui atteint ce monde, et tout ce qui atteint les croyants… Certes sans épargner des peines, et parfois des souffrances extrêmes, comme il en fut déjà des premiers chrétiens. Mais au travers de ces douleurs, la foi s’est manifestée et de nombreuses âmes se sont tournées vers le Seigneur.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Nombres 10 Le départ du Sinaï (2/2)


 

Les trompettes - 10:1-10

Il y a un Guide pour conduire le peuple, et un signal clair, retentissant, pour donner le signal du départ. Moïse confectionne deux trompettes…

10  1 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 2 Fais-toi deux trompettes ; tu les feras d'argent battu ; et elles te serviront pour la convocation de l'assemblée, et pour le départ des camps. 3 Et lorsqu'on en sonnera, toute l'assemblée s'assemblera vers toi, à l'entrée de la tente d'assignation. 4 Et si l'on sonne d'une seule, alors les princes, les chefs des milliers d'Israël, s'assembleront vers toi. 5 Et quand vous sonnerez avec éclat, les camps qui sont campés à l'orient partiront. 6 Et quand vous sonnerez avec éclat une seconde fois, les camps qui sont campés au midi partiront ; on sonnera avec éclat pour leurs départs. 7 Et quand on réunira la congrégation, vous sonnerez, mais non pas avec éclat. 8 Les fils d'Aaron, les sacrificateurs, sonneront des trompettes ; et elles seront pour vous un statut perpétuel en vos générations. 9 Et quand, dans votre pays, vous irez à la guerre contre l'ennemi qui vous presse, alors vous sonnerez des trompettes avec éclat, et vous serez rappelés en mémoire devant l'Éternel, votre Dieu, et vous serez délivrés de vos ennemis. 10 Et dans vos jours de joie, et dans vos jours solennels, et au commencement de vos mois, vous sonnerez des trompettes sur vos holocaustes, et sur vos sacrifices de prospérités, et elles seront un mémorial pour vous devant votre Dieu. Moi, je suis l'Éternel, votre Dieu.

Le son d’une trompette pour assembler les anciens, le son retentissant des trompettes pour avertir du départ et lors des jours solennels, pour que tous soient avertis… Et pour les jours où il faudra faire face à l’ennemi ! Car la foi n’est pas un talisman, la vie de la foi n’est pas un parcours tranquille
 
La traversée du désert n’est-elle pas l’image du parcours d’un croyant dans ce monde ? Au point que le prophète parlant aux Israélite en exil à Babylone, au moment où le chemin allait s’ouvrir pour s’en aller à Jérusalem, clamait avec force : "Dans le désert, frayez le chemin du Seigneur…" (Esaïe 40:3).

 
Le premier départ - 10:11-36

"Ils partirent pour la première fois…" (10:13). Le premier départ fut bien au matin après avoir mangé le repas pascal en Egypte, certes, mais pourtant c’est ici la "première fois" ! En Egypte, ce peuple abaissé, méprisé, exploité comme les humbles le sont en ce monde… ce peuple s’est levé, des hommes libres car ils ont méprisé la puissance égyptienne ! Des gens asservis qui trouvaient la libération par la foi.
 
Mais aujourd’hui, après cette année passée dans les sables et les rochers du désert, ils avaient fait l’expérience de la marche avec Dieu, avec des hauts et des bas, certes, et surtout ils avaient pris conscience du chemin qui s’ouvrait à eux du fait d’être porteurs des oracles de Dieu, témoins de l’Éternel à la vue des nations… Ce ne sont plus des fuyards, c’est un peuple marchant dans l’ordre, arborant ses bannières, escortés des armées et entourant le sanctuaire démonté qu’ils remonteront à chaque étape.

11 Et il arriva, en la seconde année, au second mois, le vingtième jour du mois, que la nuée se leva de dessus le tabernacle du témoignage. 12 Et les fils d'Israël partirent du désert de Sinaï, selon leur ordre de départ, et la nuée demeura dans le désert de Paran. 13 Et ils partirent, pour la première fois, selon le commandement de l'Éternel par Moïse.
 
14 La bannière du camp des fils de Juda partit la première, selon leurs armées ; et son armée était sous Nakhshon, fils d'Amminadab ; 15 et l'armée de la tribu des fils d'Issacar était sous Nethaneël, fils de Tsuar ;  16 et l'armée de la tribu des fils de Zabulon était sous Éliab, fils de Hélon. 17 Et le tabernacle fut démonté ; puis les fils de Guershon et les fils de Merari partirent, portant le tabernacle. 18 Et la bannière du camp de Ruben partit, selon leurs armées ; et son armée était sous Élitsur, fils de Shedéur ; 19 et l'armée de la tribu des fils de Siméon était sous Shelumiel, fils de Tsurishaddaï ; 20 et l'armée de la tribu des fils de Gad était sous Éliasaph, fils de Dehuel. 21 Puis les Kehathites partirent, portant le sanctuaire ; et on dressa le tabernacle, en attendant leur arrivée. 22 Et la bannière du camp des fils d'Éphraïm partit, selon leurs armées ; et son armée était sous Élishama, fils d'Ammihud ; 23 et l'armée de la tribu des fils de Manassé était sous Gameliel, fils de Pedahtsur ; 24 et l'armée de la tribu des fils de Benjamin était sous Abidan, fils de Guidhoni. 25 Et la bannière du camp des fils de Dan partit, à l'arrière-garde de tous les camps, selon leurs armées ; et son armée était sous Akhiézer, fils d'Ammishaddaï ; 26 et l'armée de la tribu des fils d'Aser était sous Paghiel, fils d'Ocran ; 27 et l'armée de la tribu des fils de Nephthali était sous Akhira, fils d'Énan. 28 Tel fut l'ordre de marche des fils d'Israël, selon leurs armées. Et ils partirent.

Ils partirent ! Mais lors du départ le beau-père de Moïse pris le parti de retourner dans sa terre de Madian… Une parenthèse étrange et significative !

29 Et Moïse dit à Hobab, fils de Rehuel, Madianite, beau-père de Moïse : Nous partons pour le lieu dont l'Éternel a dit : Je vous le donnerai. Viens avec nous, et nous te ferons du bien ; car l'Éternel a dit du bien à l'égard d'Israël. 30 Et il lui dit : Je n'irai pas ; mais je m'en irai dans mon pays, et vers ma parenté. 31 Et Moïse dit : Je te prie, ne nous laisse pas, parce que tu connais les lieux où nous aurons à camper dans le désert ; et tu nous serviras d'yeux. 32 Et il arrivera, si tu viens avec nous, que le bien que l'Éternel veut nous faire nous te le ferons.

Y avait-il besoin d’un homme qui connaisse la région à traverser, entre le Sinaï et la terre promise ? Poser la question, c’est y répondre, car la nuée était là comme guide, la suivre était marcher dans la voie tracée par le Seigneur, et s’en écarter était l’égarement, fut-ce sur les conseils d’un connaisseur du pays. Ici, nous voyons l’humanité de Moïse, le texte nous montrant que la parole se transmet par le canal d’humains, et non de quelqu’être quasi surnaturel… Moïse, si grand fut-il, et un homme qui connaît des zones de faiblesse. Ceci n’est pas donné, pensons-nous, pour abaisser l’homme à nos yeux, mais plutôt pour le grandir et pour qu’il serve de modèle à tout homme auquel est confié une charge parmi les croyants, un conducteur (Hébreux 13:7,17,24).
 
Cette parenthèse passée, nous revenons au grand fait du premier départ : "Et ils partirent !" (10:28).

33 Et ils partirent de la montagne de l'Éternel, le chemin de trois jours ; et l'arche de l'alliance de l'Éternel alla devant eux, le chemin de trois jours, pour leur chercher un lieu de repos. 34 Et la nuée de l'Éternel était sur eux de jour, quand ils partaient de leur campement. 35 Et il arrivait qu'au départ de l'arche, Moïse disait : Lève-toi, Éternel ! et que tes ennemis soient dispersés, et que ceux qui te haïssent s'enfuient devant toi ! 36 Et quand elle se reposait, il disait : Reviens, Éternel, aux dix mille milliers d'Israël !

Pour la marche, cette proclamation : "Que tes ennemis soient dispersés !" Car le peuple de l’Éternel, le peuple choisi, rencontrera des ennemis. Non pas ses propres ennemis… Comment en auraient-ils, alors qu’ils sont au début de leur course dans le désert ? Mais se référer à Dieu provoque les ennemis du Seigneur, ceux qui ne veulent pas que le Seigneur règne en ce monde. Telle est la situation de l’homme de foi, si grandes soient ses vertus, si douce soit sa bonté ; plus il est fidèle, plus il se trouve d’hommes pour s’opposer à lui, l’entraver, le blesser. Et lors du repos, Moïse proclamait : "Reviens, Éternel, aux dix mille milliers d’Israël !" Pour que le peuple goûte les bontés de Dieu, jouissant de moments de repos dans ce parcours du désert. Des proclamations à méditer dans le désert moral de ce monde…


 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE