30/11/2009

Jér. 30-31 Un livre d'espérance


 

LIVRE D'ESPERANCE
Jérémie 30 et 31

Ecris dans un livre toutes les paroles que je t'ai dites ! (30:2)

Ces mots introduisent une œuvre majeure du prophète. Il doit consigner les paroles dans un livre, car ces paroles d’espérance doivent être transmises de génération en génération jusqu’à leur accomplissement.

Les jours viennent – déclaration du Seigneur – où je rétablirai la situation de mon peuple, Israël et Juda, dit le Seigneur ; je les ramènerai dans le pays que j'ai donné à leurs pères, et ils en prendront possession. (30:3)

Dans la première lettre aux exilés, après la déportation de Joïaqim, le prophète avait souligné les pensées de paix du Seigneur à leur égard, confirmaent les promesses faites aux pères, et scellant ainsi qu’ils ont un avenir et une espérance ! (29:11) Depuis lors, une douzaine d’années se sont passées, années d’illusions, de craintes, de vains espoirs aussi, poursuivies dans les souffrances d’un siège implacable, et englouties dans la désolation. La ruine de Jérusalem est consommée, les colonnes rassemblées à Rama sont en route vers Babylone :

On entend des cris à Rama, des sanglots amers ; c'est Rachel qui pleure ses fils ; elle refuse de se laisser consoler au sujet de ses fils, car ils ne sont plus. (31:15)

Les déportés s’en sont allés. Jérémie a vu ces colonnes, il en était, et peut ressentir de toutes les fibres de son âme la désespérance qui dût s’emparer de la multitude. Mais il y a une lumière au bout de la nuit : Il y eut un soir et il y eut un matin. (Genèse 1:5)
 
Rama, image douloureuse, aux confins de Benjamin et d’Ephraïm, fils de Joseph ! Rachel, mère de Joseph et de Benjamin, pleurant ses enfants, emblème du peuple tout entier, Benjamin, pour le royaume de Juda, et Ephraïm, pour le royaume d’Israël disparu un siècle auparavant. Evocation des Douze tribus, car la lumière à venir est pour la nation tout entière !
 
Ces pages sont celles de l’espérance, une vision de l’aboutissement du travail de Dieu dans l’âme. Des hommes chercheront Dieu en vérité, et seront introduits dans la nouvelle alliance établie pour tout Israël. Alors les pleurs de Rachel seront changés en joie, les cris de douleur auront fait place à la louange.


 
Extrait du livre
"LE PROPHETE JEREMIE, l'homme en son temps"
Texte complet, avec notices historiques
et liens dynamiques avec les références citées, sur le site :
Que dit l'Évangile ?

 

Jér.30:1 Le jour de la restauration


 

Le jour de la restauration - 30:1-11

Au grand jour du rétablissement, le joug des nations sera définitivement brisé. Ce sera l'avènement du Fils de David :

Ils serviront le Seigneur, leur Dieu, et David, leur roi, que je leur susciterai. (30:9)

Cette expression de l’avenir est particulièrement significative. Il n’est pas écrit "ils devront servir", mais "ils serviront". C’est le mouvement naturel d’un cœur renouvelé qui aura son bonheur à servir Dieu, heureux d’être en relation avec le Créateur et de goûter sa bonté. C'est une vérité pour tout croyant en tous temps, qui sera alors vécue et partagée par le peuple restauré.

Jacob reviendra, il jouira du calme et de la tranquillité, et il n'y aura personne pour le troubler. (30:10)

Cette affirmation avait été donnée déjà dans l’oracle contre l’Égypte (46:27-28). Jamais, en effet, un prophète n’exprime la réalité de la désolation sans porter le regard sur le but, l’accomplissement du plan miséricordieux, la finalité bienheureuse. Une telle parole aurait dû encourager les fuyards en Egypte, les faisant entrer en eux-mêmes pour se confier désormais en leur Dieu. Toutefois, si d'aucun paraissent l'avoir négligée, cette parole est écrite afin qu'en chaque génération l'on puisse se l'approprier.


 
Extrait du livre
"LE PROPHETE JEREMIE, l'homme en son temps"
Texte complet, avec notices historiques
et liens dynamiques avec les références citées, sur le site :
Que dit l'Évangile ?

 

Jér.30:12 La justice de Dieu


 

La justice de Dieu - 30:12-22

La bénédiction est annoncée, mais qu'en est-il de la justice de Dieu ? Y aurait-il du bonheur sans une justice accomplie ? Y aurait-il une véritable paix dans un cadre où le Juge suprême fermerait les yeux sur la culpabilité ? Dieu a-t-il pour propos de passer par-dessus les iniquités en proclamant l’accomplissement de ses promesses ? Non, son dessein s'accomplit au regard de sa justice. Ne dit-il pas :

Mais toi, je ne t'exterminerai pas ; cependant je te corrigerai avec équité, je ne t'innocenterai pas. (30:11)

Plus tard, le prophète Zacharie soulignera : Je les ramènerai, et ils demeureront dans Jérusalem ; ils seront mon peuple, et moi je serai leur Dieu, dans la loyauté et la justice" (Zacharie 8:8). De même nous lisons au livre des Psaumes : "La fidélité et la loyauté se rencontrent, la justice et la paix s’embrassent" (Psaume 85:11). Comment donc ce rétablissement dans la paix, et l’accomplissement de la promesse à Abraham peuvent-ils être accomplis avec justice ? Comment la paix et la justice peuvent-elles ainsi se rejoindre ? Le livre d’Esaïe fournit la clé : tout repose sur le Serviteur parfait :"Mon serviteur prospèrera… Or il était transpercé à cause de nos transgressions, écrasé à cause de nos fautes, la correction qui nous vaut la paix est tombée sur lui, et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris" (Ésaïe 52:13;53:5).
 
Il y a donc un fondement de justice au propos miséricordieux de Dieu !Si le désastre est incurable (30:12), Dieu prend en main la cause de son peuple :

Car je te rétablirai, je te guérirai de tes plaies – déclaration du Seigneur. (30:17)

Les exilés retourneront en leur pays, les villes seront reconstruites et placées sous l’autorité du Fils de David, ce Chef que le prophète appelle "Germe de justice". (23:5, 33:15)

Du milieu d'eux s'élèvera la louange et le rire… Son prince sera issu de lui, son chef sortira de son propre sein… Vous serez mon peuple, et moi, je serai votre Dieu. (30:19-22)

Dans la détermination de la foi qui connaît son Créateur, l'homme, libre de ses orientations et ses choix, s’engage dans la vie avec Dieu, selon l’annonce faite à Abraham (Genèse 17:8).


 
Extrait du livre
"LE PROPHETE JEREMIE, l'homme en son temps"
Texte complet, avec notices historiques
et liens dynamiques avec les références citées, sur le site :
Que dit l'Évangile ?

 

Jér.30:23 Comprendre


 

Comprendre l’œuvre de Dieu - 30:23-24

Cette première section se termine par "la tempête, la colère ardente" (30:23-24 ; comp. 23:19-20). Ces mots, déjà dits pour les faux prophètes, le sont ici à propos des oppresseurs en ce monde, les premiers asservissant le peuple par leurs mensonges et ceux-ci par la violence… Quand ces choses seront arrivées, alors, est-il écrit, "vous en aurez l'intelligence" (30:24). Il y a bien des choses que nous ne pouvons comprendre, tel le silence de Dieu face à tant d’injustices qui trop souvent prévalent en ce monde, face à l'iniquité qui ravage… Mais alors ce mystère de la patience de Dieu sera terminé. Ce jour là, "le jugement reviendra à la justice" (Psaume  94:15).
 
Asaph, exprime son expérience de l’injustice qui a cours en ce monde :

Car j'étais jaloux de ceux qui font les fiers,
en entendant la prospérité des méchants…
C’est donc pour rien que j’ai purifié mon cœur,
et que j’ai lavé mes mains dans l’innocence…
J’ai donc réfléchi pour comprendre cela ;
ce fut pénible à mes yeux,
jusqu’à ce que j’arrive aux sanctuaires de Dieu ;
alors j’ai compris leur avenir…
(Psaume 73:3,13,16)

Entré dans le sanctuaire, pénétré des pensées de son Dieu, alors il a compris. Mais au temps de la restauration, cette méditation ne sera plus un travail pénible, car la connaissance sera le fait de tous, le mystère de cette grande patience de Dieu sera achevé.
Apocalypse 10:7 : "Mais aux jours où le septième ange va sonner de la trompette, alors le mystère de Dieu s’accomplira selon la bonne nouvelle qu’il a annoncée à ses esclaves, les prophètes."


 
Extrait du livre
"LE PROPHETE JEREMIE, l'homme en son temps"
Texte complet, avec notices historiques
et liens dynamiques avec les références citées, sur le site :
Que dit l'Évangile ?

 

Jér.31:1 Du désert à la joie (1/2)


 

Du désert à la joie - 31:1-30

Suit alors l'exposé des soins de Dieu, le but qu’Il poursuit dans cette nouvelle traversée du désert qu’est l’exil. Osée l’avait annoncé plus d’un siècle auparavant : "Je la conduirai au désert et je parlerai à son cœur. De là, je lui donnerai ses vignes et la vallée d’Akor comme une porte d’espoir…" (Osée 2:16-17) Souvenons-nous de la corbeille de figues : "Ainsi parle le Seigneur, le Dieu d'Israël : Comme ces bonnes figues, ainsi je regarderai favorablement les exilés de Juda que j'ai envoyés de ce lieu dans le pays des Chaldéens. (24:5) Jérémie a le regard porté vers l’avenir que prépare la désolation actuelle :

Ainsi parle le Seigneur : Il a trouvé grâce dans le désert, le peuple qui a survécu à l'épée ; Israël marche vers la tranquillité. De loin le Seigneur m'est apparu : je t'aime d'un amour éternel ; c'est pourquoi je te conserve ma fidélité. Je te rebâtirai, et tu seras rebâtie, Israël jolie ! Tu auras encore tes tambourins pour parure et tu sortiras au milieu des danses et des rires. (31:2-4)

En disant : "Je te rebâtirai…", Dieu exprime les traits sous lesquels il aime se faire connaître, car Il est le Berger qui conduit en des lieux de repos, ainsi qu’il est écrit :

Il me fait coucher dans de verts pâturages,
il me dirige vers des eaux paisibles.
Il restaure ma vie,
il me conduit sur les sentiers de la justice,
à cause de son nom.
(Psaume 23:2-3)
Matthieu 11:28 : "Venez à moi, vous tous qui peinez sous la charge ; moi, je vous donnerai le repos."

Cette œuvre de Dieu est décrite de diverses manières dans les Prophètes et les Psaumes. La foi renaîtra, forte et communicative.

Car il est un jour où les gardes crient dans la région montagneuse d'Ephraïm : Montons à Sion vers le Seigneur, notre Dieu ! (31:6)

Comme au son du Chofar, la corne de bélier, commence une nouvelle année, c'est alors une ère nouvelle qui s’ouvrira par la montée vers la ville sainte ! La montée, un réel travail d’âme. La fête solennelle du Nouvel An, décrite au livre du Lévitique est en effet suivie de celle du Grand Pardon ! (Lévitique 23:23-32) Ce sera un retour sur soi salutaire :

Ils arrivent en pleurant, et je les conduis dans leurs supplications; je les mène vers des cours d'eau, par un chemin tout droit où ils ne peuvent trébucher ; car je suis un Père pour Israël…" (31:9),

C'est ce qu'évoquera plus tard Zacharie : "Le pays se lamentera, chaque famille à part…" (Zacharie 12:12) Et la joie de Celui qui rassemble sera accomplie lorsqu'Il verra son peuple heureux :

Ils viendront et pousseront des cris de joie sur la hauteur de Sion ; ils afflueront vers les biens du Seigneur, le blé, le vin, l'huile, le petit bétail et le gros bétail ; leur vie sera comme un jardin abreuvé, et ils ne dépériront plus. Alors la jeune fille se réjouira dans la danse, jeunes gens et vieillards se réjouiront ensemble ; je changerai leur deuil en gaieté et je les consolerai ; je les réjouirai après leurs tourments… (31:12-14)

La vue poétique de Rachel pleurant ses enfants souligne les consolations à venir, lorsque le travail dans l’âme aura porté ses fruits : Tu m'as corrigé, et j'ai été corrigé, comme un taurillon qui n'est pas dressé ; ramène-moi, et je reviendrai, car tu es le Seigneur (YHWH), mon Dieu. Après m'être détourné, j'ai eu du regret; et après avoir été connu, de dégoût je me frappe la cuisse, je suis honteux et confus, car je porte le déshonneur de ma jeunesse. (31:18-19)


 
Extrait du livre
"LE PROPHETE JEREMIE, l'homme en son temps"
Texte complet, avec notices historiques
et liens dynamiques avec les références citées, sur le site :
Que dit l'Évangile ?