29/11/2009

Ezéch.33 Le Berger d'Israël (1/5)


 

LE BERGER D'ISRAEL
Ézéchiel 33-39 et Livre d’Abdias

Jérémie a terminé son service auprès des fuyards en Égypte, ces hommes qui s’en sont allés là malgré les avertissements du prophète. Par ailleurs, un sinistre cortège se dirige vers la Babylonie, conduit par Nebouzaradân, chef des gardes… Mais un homme est passé entre les mailles du filet pour rejoindre les exilés de la première heure à Babylone et avertir Ézéchiel :

C’est la douzième année, le cinquième jour du dixième mois de notre exil qu’arriva vers moi le rescapé de Jérusalem qui me dit : "La ville a été prise !" (Ézéchiel 33:21)

Quand a-t-il quitté la Judée ? Est-ce lorsque la ville a été investie par les armées babyloniennes ? Est-ce au moment de l’assassinat de Guedalia ? Nous ne le savons pas, rien n’est dit du moment de sa fuite, ni du chemin qu'il suivit, chemin qui lui prit plusieurs semaines pour arriver auprès d’Ézéchiel.
 
Jérusalem est dévastée, la colonne de déportés est en marche, mais quelle est la situation de ceux qui sont restés au pays ? Un rapport les concernant est-il fait par l’homme venu de Judée ? Peut-être ! Toujours est-il qu’Ézéchiel en parle de la part du Seigneur. Des perspectives dramatiques sont vues et décrites par le prophète, car le désastre n’a pas amené un retour à l’Éternel…

Fils d'homme, ceux qui habitent ces ruines sur la terre d'Israël disent… A cause de cela dis leur : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Par ma vie, à coup sûr, ceux qui sont parmi les ruines tomberont par l’épée, celui qui est en rase campagne, je le donnerai à manger aux animaux, et ceux qui sont dans les endroits escarpés et dans les grottes mourront par la peste. (Ézéchiel 33:24-27)

Sinistre prédiction ! Leur sort n’est guère enviable… Quatre ans après cette parole, en 582, une troisième déportation eut lieu :

La vingt-troisième année de Nabuchodonosor, Nebouzaradân, chef des gardes, exila sept cent quarante-cinq Judéens (Jérémie 52:30).

Derrière ces mots, nous pouvons penser à l’armée, aux combats, à l’épée qui agit…
 
Pour les déportés à Babylone depuis plus de onze années déjà, cette terrible nouvelle constitue la perte des dernières illusions ! Les mauvais pasteurs, à Babylone, ne voulaient pas entendre que le temps serait long pour les exilés (Jérémie 29:28) et ils entretenaient le vain espoir d’une assistance du Pharaon pour délivrer Jérusalem lors du siège de la ville…
 
Le prophète serait-il enclin à penser qu’un tel choc moral pour la communauté des déportés puisse provoquer un retour sur soi ? Le peuple va régulièrement auprès du prophète à Babylone, et certainement à l’occasion de la venue de ce rescapé de Judée :

Ils se disent l’un à l’autre, chacun à son frère : "Venez écouter, je vous prie, quelle est la parole qui provient du Seigneur !" (Ézéchiel 33:30)

Mais que cherchent-ils en allant écouter le prophète ? Est-ce un mouvement de retour vers le Seigneur ?

Te voilà pour eux comme une aimable chanson : musique agréable, belle mélodie. Ils écoutent tes paroles, mais ils ne les mettent pas en pratique. (Ézéchiel 33:32)

Un beau discours, une belle réunion, de belles paroles… et aucun effet dans l’âme ! Ézéchiel ne peut se faire d’illusions, mais il parle, il proclame, il annonce des choses merveilleuses ! Il parle de Dieu lui-même, révèle Ses intentions, parle du temps du rétablissement, annonce la venue de Celui qui va prendre en main la cause de son peuple, la cause de l’humanité tout entière…


 
Extrait du livre
"LE PROPHETE JEREMIE, l'homme en son temps"
Texte complet, avec notices historiques
et liens dynamiques avec les références citées, sur le site :
Que dit l'Évangile ?

 

Ezech.34 Le Berger d'Israël (2/5)


 

Le Fils de David - Ezéchiel 34

Averti du désastre Judée, le prophète parle des mauvais pasteurs et de leurs proies, les brebis que le Seigneur délivrera ! Les brebis, proies des mauvais pasteurs d’Israël, plus que des armées de Nabuchodonosor…
Matthieu 10:28 : "Ne craignez pas ceux qui tuent le corps et qui ne peuvent tuer l'âme ; craignez plutôt celui qui peut faire disparaître et l'âme et le corps, dans la géhenne."
Il montre Dieu lui-même s’avançant pour que les brebis égarées, blessées, malades soient ramenées, bandées, soignées.

Car, ainsi parle le Seigneur Dieu : Je vais moi-même prendre soin de mes bêtes et les passer en revue. Comme un berger passe en revue sont troupeau quand il est au milieu de ses bêtes éparpillées, ainsi je passerai en revue mon troupeau et j'arracherai mes bêtes de tous les lieux où elles ont été dispersées, un jour de nuée et d'obscurité épaisse. Je les ferai sortir d'entre les peuples, je les rassemblerai de tous les pays et je les ramènerai sur leur terre ; je les ferai paître sur les montagnes d'Israël, dans les ravins et dans tous les lieux d'habitation du pays. Je les ferai paître dans un bon pâturage, et leur domaine sera sur les montagnes qui dominent Israël ; là elles se coucheront dans un bon domaine, et elles pourront paître dans de gras pâturages, dans les montagnes d'Israël. C'est moi qui ferai paître mon troupeau, c'est moi qui ferai coucher les bêtes – déclaration du Seigneur Dieu. Je chercherai celle qui est perdue, je ramènerai celle qui est égarée, je panserai celle qui est blessée et je ferai reprendre des forces à celle qui est malade. Mais je détruirai celle qui est grasse et forte. je les ferai paître avec équité. (Ézéchiel 34:11-16)
Jean 10:14-15 : "C’est moi qui suis le bon berger. Je connais mes moutons, et mes moutons me connaissent, comme le Père me connaît et comme, moi, je le connais ; et je me défais de ma vie pour mes moutons."

Cette page d'Ézéchiel donne à contempler la pensée de Dieu, le but ultime du Créateur, le sens profond du repos qu’il veut pour sa créature, le sens même du repos de Dieu au Septième jour. Le repos dont parlait Sophonie : "Le Seigneur, ton Dieu, au milieu de toi, est puissant ; il sauvera ; il se réjouira avec joie à ton sujet : il se reposera dans son amour, il s'égayera en toi avec chant de triomphe" (Sophonie 3:17) Ézéchiel poursuit, rappelant ce que les Prophètes et les Psaumes affirmaient : un berger sera suscité, le Fils de David !
Psaume 78:70-72 : "Il choisit David, son serviteur ; il le prit dans les bergeries ; il le prit derrière les brebis qui allaitent pour lui faire paître Jacob, son peuple, et Israël, son patrimoine. Et David les fit paître avec un cœur intègre et le les conduisit avec des mains habiles."

Je nommerai à leur tête un seul berger qui les fera paître, il sera leur berger. Moi, le Seigneur, je serai leur Dieu, et David, mon serviteur ; il les fera paître, il sera leur berger. Moi, le Seigneur, je serai leur Dieu, et David, mon serviteur, sera prince au milieu d’eux – c’est moi, le Seigneur (YHWH), qui ai parlé. Je conclurai pour eux une alliance de paix… Vous, mon troupeau, le troupeau que je fais paître, vous êtes des êtres humains ; moi, je suis votre Dieu – déclaration du Seigneur Dieu. (Ézéchiel 34:23-31)

Vous êtes des êtres humains ; moi, je suis votre Dieu ! Ceci met tout en place ! L’homme rebelle, l’homme qui s’égare… Mais il ne peut anéantir le plan de Dieu, le plan du Créateur qui fait connaître son amour infini.


 
Extrait du livre
"LE PROPHETE JEREMIE, l'homme en son temps"
Texte complet, avec notices historiques
et liens dynamiques avec les références citées, sur le site :
Que dit l'Évangile ?

 

Ezéch.36 Le Berger d'Israël (3/3)


 

Le pays du Seigneur - Livre d'Abdias et Ezéchiel 36

Suit alors une prophétie touchant le pays lui-même : Montagnes d'Israël, écoutez la parole du Seigneur ! (Ézéchiel 36:1) Ce pays vidé de ses habitants est partiellement investi par les Edomites qui profitaient des villages et des champs laissés par les fils d’Israël… Ils auront leur propre jugement.

Ainsi parle le Seigneur Dieu : Parce que l'ennemi a dit sur vous : Ah !ah ! ces hauteurs d’autrefois sont devenues notre possession ... (Ézéchiel 36:2)

C’est aussi le thème du prophète Abdias, qui parle, vers l’an 584, au milieu du reste du peuple demeuré en Judée après la destruction du Temple :

Ne prends pas plaisir à voir le jour de ton frère, le jour de son infortune, ne te réjouis pas au sujet des fils de Juda au jour de leur ruine, n'ouvre pas tout grand ta bouche au jour de la détresse ! N'entre pas dans les villes de mon peuple le jour où la catastrophe s'abat sur lui ! Ne prends pas plaisir, toi aussi, à voir son malheur le jour où la catastrophe s'abat sur lui, et ne porte pas la main sur ce qui faisait sa force le jour où la catastrophe s'abat sur lui ! Ne te tiens pas au carrefour pour retrancher ses rescapés ! Ne livre pas ses survivants au jour de la détresse ! Car le jour du Seigneur est proche, pour toutes les nations ; il te sera fait comme tu as fait, ce que tu as mérité retombera sur ta tête.
(Abdias 12-14)

Le pays est celui du Seigneur ! Il ne fallait pas que les ennemis de Juda s’en emparent ainsi, car le pays est pour ceux auxquels il est destiné :

Et vous, montagnes d'Israël, vous produirez votre ramure, et vous porterez votre fruit pour Israël, mon peuple ; car les choses sont près d’arriver.
(Ézéchiel 36:8).

Sont-ils dispersés ? Je les rassemblerai, ils peupleront à nouveau ce pays qui leur donnera ses récoltes et ses fruits.

Je vous retirerai d’entre les nations, je vous rassemblerai de tous les pays et je vous ramènerai sur votre terre. Je vous aspergerai d’une eau pure, et vous serez purs… Je vous donnerai un cœur nouveau et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre chair le cœur de pierre et je vous donnerai un cœur de chair. Je mettrai mon Esprit en vous et je ferai en sorte que vous suiviez mes prescriptions, que vous observiez mes règles et les mettiez en pratique. (Ézéchiel 36:24-27)

L’œuvre de Dieu commence dans les cœurs, c’est l’aspersion des eaux pures. Le prophète Joël aussi évoqué ce chemin de retour vers Dieu, et la réponse du Seigneur :

Je répandrai mon Esprit sur tous : vos fils et vos filles deviendront prophètes, vos anciens auront des songes et vos jeunes gens des visions. Même sur les esclaves et sur les servantes, en ces jours-là, je répandrai mon Esprit (Joël 3:1-2)

Cette résurgence de la vie conduit à la renaissance d’un peuple, renaissance illustrée par la vision des ossements.


 
Extrait du livre
"LE PROPHETE JEREMIE, l'homme en son temps"
Texte complet, avec notices historiques
et liens dynamiques avec les références citées, sur le site :
Que dit l'Évangile ?

 

Ezéch.37 Le Berger d'Israël (4/5)


 

La vision des ossements - Ezéchiel 37

Cette scène spectaculaire évoque, en quelques images fortes la vision de mort du pays désolé et une résurrection nationale comme il ne s’est pas encore produit. La plaine est jonchée d'ossements secs, et Ézéchiel prophétise sur ces os :

Je parlai en prophète, selon ce qui m’avait été ordonné. Et comme je parlais en prophète, il y eut un bruit, un frémissement – et les ossements se rapprochèrent les uns des autres. Je constatai qu’il y avait sur eux des tendons. La chair se mit à pousser, et la peau les recouvrit par-dessus, mais il n’y avait pas de souffle en eux. Il me dit : Parle en prophète sur le souffle, parle en prophète, fils d’homme ! Tu diras au souffle : Ainsi parle le Seigneur Dieu : Viens des quatre vents, ô Esprit ! Souffle sur ces tués, et qu’ils revivent ! Je parlai en prophète, comme il me l’avait ordonné. Alors l’Esprit vint en eux, et ils reprirent vie et se tinrent debout sur leurs jambes. C’était une très grande armée, une armée immense. (Ézéchiel 37:7-10)

Ainsi les déportés ont devant eux une fresque majestueuse de la vie nouvelle de tout le peuple, les Douze tribus rassemblées, l’unité retrouvée autour du Fils de David.
 
Tourner le regard des croyants vers l’espérance proposée, les conduire à discerner l’indiscernable, à savoir Dieu toujours présent, toujours proche, afin qu’ils marchent par la foi, se confiant en Lui, voilà le but assigné de la prophétie. Conduits ainsi, ceux qui discernent les réalités invisibles font entendre la louange : l’attente de la foi, la contemplation de l’œuvre de Dieu et la reconnaissance qui proclame la bonté du Seigneur.


Sauve-nous, Seigneur, notre Dieu !
et rassemble-nous d'entre les nations,
afin que nous célébrions ton nom sacré,
et que nous mettions notre honneur à te louer !
(Psaume 106:47)
 
Le Seigneur rebâtit Jérusalem ;
il rassemble les bannis d'Israël
(Psaume 147:2)
 
Quand le Seigneur a rétabli Sion,
nous étions comme des gens qui font un rêve.
Alors notre bouche était pleine de rires,
et notre langue poussait des cris de joie ;
alors on disait parmi les nations :
Le Seigneur a fait pour eux de grandes choses ! (Psaume 126:1-2)


 
Extrait du livre
"LE PROPHETE JEREMIE, l'homme en son temps"
Texte complet, avec notices historiques
et liens dynamiques avec les références citées, sur le site :
Que dit l'Évangile ?