05/08/2011

Ezéchiel 25:1 Oracles sur les Nations


 

ORACLES SUR LES NATIONS
EZECHIEL 25 à 32

 
Ce sont des années difficiles que le prophète traverse, des années qui courent alors qu’il souffre maintenant du décès de son épouse, une très grande peine qu’il éprouve en lui-même, sans mener deuil, sans rechercher le soutien d’autrui. Jusqu’ici, il a été essentiellement occupé à montrer aux exilés l’inéluctable ruine de Juda, jusqu’à la destruction de la ville et du temple de Jérusalem. La gloire quittant le temple établit que Juda devra connaître les conséquences de ses propres abandons, et que les exilés doivent abandonner leurs espoirs chimériques d’un retour imminent à Jérusalem. Le prophète leur aura expliqué de toutes les manières possibles la responsabilité de l’homme dans cet avenir douloureux : par l’histoire du peuple depuis l’Egypte, par la comparaison entre Juda et Israël, le royaume du nord perdu depuis plus d’un siècle et par l’exposé de ce qui se passait alors à Jérusalem, l’ignominie dans le temple, l’iniquité des notables envers les humbles, la rébellion des princes contre le roi de Babylone.
 
Quelle pouvait être l’impression forgée dans l’âme des réfugiés par ces sombres discours ? Nous avons vu des anciens s’en aller auprès d’Ézéchiel pour s’enquérir faussement de la parole de l’Éternel – et le prophète n’en a pas été dupe – mais il y avait aussi à Babylone de simples croyants, fidèles, emportés par la tourmente générale. Que pouvaient-ils penser, eux qui étaient attachés à la parole de Dieu et gardaient au cœur les promesses faites à Abraham et à David ? Auraient-ils nourri en eux-mêmes un soupçon d’injustice venant de Dieu, alors que leur nation était réduite à l’exil ?
 
Dès après l’annonce de la ruine, une année environ avant que Jérusalem ne soit assiégée, le prophète est conduit à se tourner vers les nations voisines d’Israël, présentant ce qu’il en adviendra dans les années à venir. Nous le savons, les petites nations voisines vont être enclines à se réjouir de la chute de Juda, à se moquer, voire à profiter outrageusement, comme le fera Edom, de cet abaissement profond et de l’exil des habitants, pour se saisir de leurs maisons et de leurs champs. Jérémie, et aussi Abdias s’en émouvront, après la chute, lorsque quelques pauvres demeureront en Juda avant que ne vienne la troisième transportation, la dernière, celle qui emporta les derniers Judéens restant au pays dans des nations lointaines.
 
Peuple élevé si haut, car il a reçu les oracles de Dieu, Israël a rompu l’Alliance, ayant préféré se parer de l’image des nations idolâtres qui l’entouraient. Il faut savoir que Dieu ne s’impose pas à la conscience des hommes, aussi le rejet de l’Éternel conduisit au retrait de Celui qui assurait la protection d’Israël, et en ces jours, de ce qu’il en restait : le royaume de Juda. Cette protection avait été mise en évidence en bien des occasions, et d’une façon toute particulière lorsque le roi Ezéchias implora l’intervention divine alors qu’il était menacé par Sennacherib, roi d’Assyrie. L’armée assyrienne, prête à assiéger Jérusalem, fut contrainte à se retirer et retourner en Mésopotamie (2 Rois 19:35-36). C’était au temps du prophète Ésaïe, lequel avait annoncé le danger, le risque encouru en se retirant de l’alliance avec l’Éternel : la "haie de protection" (Ésaïe 5:5) pouvait-elle être maintenue si le peuple lui-même rejetait le Seigneur, si lui-même courait auprès des nations voisines ?
 
Il fallait que les croyants en exil sachent que Dieu n’est pas injuste envers son peuple. Si le sort d’Israël est un jugement, il se trouve être avant tout la destruction de la protection dont il jouissait au milieu des nations. Souvenons-nous des paroles d’Ésaïe au roi Achaz, le prophète tentant de donner confiance au roi, tandis que celui-ci n’avait de cesse d’aller chercher aide et protection auprès du roi d’Assyrie (Ésaïe 7). Plus de protection particulière ! C’est alors le sort malheureux des nations voisines que Juda va partager, et les armées chaldéennes sont prêtes à partir en campagne pour dominer plus étroitement toute la région, alors que des bruits de rébellion parviennent à Babylone, et notamment des rencontres d’émissaires de ces nations à Jérusalem, autour du roi Sédécias, à l’instigation des princes de Juda (Jérémie 27).
 
Le prophète parle aux exilés ! En effet, pensons-nous que le prophète soit allé parler à quelques représentants de ces nations ? Il nous paraît bien que ces discours soient destinés aux exilés, et particulièrement aux croyants parmi eux. Nous pouvons comprendre leur désarroi face à l’anéantissement de leurs espérances ; ils pourraient en venir à nourrir un sentiment d’injustice, car en effet les nations voisines seraient-elles plus "justes" qu’Israël, au point d’être épargnées ? Alors, bien des réalités sont dites, à commencer par le fait que Dieu voit et entend la manière dont les Israélites sont méprisés par leurs voisins… Ainsi ils apprennent que le Seigneur l’Éternel a toujours son regard sur eux, les exilés, jusqu’à ce qu’ils soient appelés d’entre tous les pays de l’exil, à reprendre vie comme nation, dans l’accomplissement de la Promesse. Cela sera le cœur du message du prophète après le désastre, mais en ces jours, il doit montrer aux fidèles d’entre les exilés que Dieu est au dessus de toutes choses, qu’il voit tout ce qui se passe dans le monde et ne peut demeurer indifférent à la violence et à l’iniquité, quels que soient ceux qui s’y adonnent, car Dieu ne fait pas acception de personnes.


 

 
LES PETITES NATIONS AUTOUR D'ISRAEL
EZECHIEL 25 à 28

 
Le prophète parle de ces petites nations qui entourent Israël. Tout d’abord Ammon, Moab, Edom et les Philistins. Nous savons à quel point ces populations ne cessèrent de harceler les Israélites, et ici, face à la désolation de Jérusalem, elles riront, se moqueront, mépriseront et profiteront du désastre de leur voisin. Ensuite, plusieurs pages concernent Tyr, cette ville autrefois alliée d’Israël, entretenant des liens étroits de coopération économique (2 Sam.5:11). Pourquoi cette ville manifeste-t-elle un tel mépris lorsque la douleur submergera Israël ? Tandis que le prophète parle à Tyr, la ville de Jérusalem est assiégée, un siège qui durera une année et demi ! Le prophète est conduit à considérer l’opulence de cette puissance maritime et le désastre que sa chute engendrera sous les coups des Babyloniens.


Ammon, Moab, Edom et les Philistins - 25:1-17

Les Ammonites se moquent, les Moabites ironisent en disant qu’Israël est une nation comme les autres, les Edomites se vengent, blessés depuis des siècles de ne pas atteindre la grandeur de Jérusalem, quant aux Philistins, ils se réjouissent de voir leur ennemi de toujours réduit à rien… Ces nations puisent dans une histoire mouvementée, marquée de jalousie et d’envie, les prétextes d’une haine qui n’attendait que l’occasion de s’exprimer. Un reflet de ce que nous ne cessons de voir dans l’histoire des peuples, dans les guerres qui s’enflamment en divers lieux lorsqu’elles s’éteignent ailleurs.
 
Mais l’Éternel voit toutes choses, et s’il soit laisser Juda à son sort face à la puissance chaldéenne, il faut que les croyants parmi les exilés de Juda sachent que si le sort de la planète terre est laissé à l’arbitraire des hommes, rien de se passe sans que le Seigneur Dieu ne le sache. Et il veille toujours sur son peuple Israël, quoique les hommes puissent penser. Nous avons ici, en quelque sorte, un regard circulaire, commençant par Ammon et sa capitale Rabba, à l’est, pour poursuivre vers le sud avec Moab et ensuite Edom, pour en venir aux Philistins, le long de la Grande Mer, la Mer Méditerranée.

25  1 Et la parole de l’Éternel vint à moi disant : 2 Fils d’homme, tourne toi vers les Ammonites et parle sur eux en prophète. 3 Tu diras aux Ammonites : Écoutez la parole du Seigneur, l’Éternel ! Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Parce que tu as dit : "Ha ha !" sur mon sanctuaire quand il a été profané, sur la terre d’Israël quand elle a été dévastée, et sur la maison de Juda quand ils sont partis en exil : 4 à cause de cela, voici, je te donne en possession aux fils de l’Orient, ils installeront au milieu de toi leurs campements et placeront chez toi leurs demeures ; ils mangeront tes fruits et boiront ton lait. 5 Je ferai de Rabba un pâturage pour les chameaux, et du pays des Ammonites un bercail pour le menu bétail. Ainsi vous saurez que je suis l’Éternel. 6 Car ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Parce que tu as battu des mains, que tu as fait des bonds, que tu t’es réjoui dans tout le mépris que tu avais en ton âme contre la terre d’Israël, 7 à cause de cela, voici, j’étends ma main sur toi, je te livrerai au pillage des nations, je te retrancherai d’entre les peuples, je te ferai disparaître des pays, je te détruirai. Ainsi tu sauras que je suis l’Éternel.

Le Seigneur a certes abandonné le Temple qu’avaient profané des Judéens d’une manière abominable. Mais est-ce pour autant que les Ammonites peuvent ainsi se moquer ? Pour eux, c’est le temple de l’Éternel qui sera ainsi anéanti ; ils ne peuvent être conscients de l’état désastreux du lieu saint, et c’est donc un acte de mépris de l’Éternel lui-même et de son propos touchant le peuple choisi. Mais ils apprendront "que je suis l’Éternel" confirme cet oracle.
 
"La nation de Juda est comme toute les nations." Ils en avaient éprouvé bien de la jalousie, lorsqu’en dépit des razzias que Moab leur fit subir, Israël est devenu une nation non dépourvue de prestige.

8 Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Parce que Moab et Séhir ont dit : "Elle est comme toutes les nations, la maison de Juda !", 9 à cause de cela j’ouvre le côté de Moab depuis les villes, depuis ses villes, depuis ses extrémités – le plus beau du pays, Beth-Yeshimoth, Baal-Méôn et Qiriataïm – 10 je l’ouvre aux fils de l’Orient ; en plus des Ammonites, je le leur donne en possession, afin qu’on ne se souvienne plus des Ammonites parmi les nations. 11 J’exécuterai mes jugements sur Moab, et ainsi ils sauront que je suis l’Éternel.

Edom habite alors les territoires désertiques au sud de la Mer Morte. Un contraste avec les plaines arrosées de la terre d’Israël, "le pays ruisselant de lait et de miel." Ils vont se rendre coupable en s’emparant des terres laissées en friche par l’exil…

12 Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : À cause des actes de vengeance auxquels Édom s’est livré envers la maison de Juda, parce qu’il s’est rendu fort coupable en se vengeant d’eux, 13 à cause de cela, ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : J’étendrai la main aussi sur Édom, j’en retrancherai hommes et bêtes, j’en ferai un désert depuis Théman jusqu’à Dédân ; ils tomberont par l’épée. 14 J’exercerai ma vengeance sur Édom par la main de mon peuple Israël ; ils agiront en Édom selon ma colère et selon ma fureur ; ainsi ils connaîtront ma vengeance – déclaration du Seigneur, l’Éternel.

Edom va perdre tant les terres ravies à Juda que les leurs. Une nation allait venir s’établir dans leurs montagnes, ce sont les Nabatéens qui s’installeront dans ce site imprenable, profitant de la voie commerciale qui le traverse ; ceux-là y fondront la ville de Pétra.
 
Enfin, le tour s’achève par les Philistins, les ennemis de toujours. Les Philistins, adorateurs de Dagon et autres idoles, connus aussi comme les "peuples de la mer", sont apparentés aux Kérétites, les Crétois, comme nous le lisons ici

15 Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Parce que les Philistins ont agi par vengeance, parce qu’ils se sont vengés cruellement pour détruire, dans le mépris de leurs âmes, selon leur hostilité de toujours, 16 à cause de cela, ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’étends ma main sur les Philistins, je retrancherai les Kerétites et je ferai disparaître ce qui reste sur le littoral. 17 J’exercerai sur eux de vengeances et des châtiments furieux. Ainsi ils sauront que je suis l’Éternel, quand j’exécuterai sur eux ma vengeance.

En raison de leur cruauté, lors de la souffrance de Juda, la main de l’Éternel va s’appesantir sur eux. Ils sont en danger, en effet ; ils sont sur la voie maritime qui conduira les armées babyloniennes en Égypte. Préservés un temps, la tourmente les atteindra… La main de l’Éternel est forte, et ils vont connaître, eux aussi, dans la douleur, que Dieu est Un, il est l’Éternel.


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Ezéchiel 26:1 Oracle sur Tyr


 

Oracle sur Tyr - 26:1-21

Jérusalem est dans la tourmente d’un siège qui durera une année et demie lorsque la parole vint à Ézéchiel touchant Tyr. Le siège implacable des armées babyloniennes ne laisse aucune doute, la dévastation est annoncée, et, nous l’avons lu, l’Éternel laissera faire. Mais est-ce pour autant un comportement acceptable que celui d’une nation alliée de longue date, de se gausser du désastre et de se réjouir à l’avance de reprendre à son compte la place qui sera laissée dans la sphère des opportunités commerciales ? Alors le prophète parle… Il parle aux exilés, afin qu’ils sachent que Dieu, qui s’est retiré en quelque sorte, veille néanmoins sur ce qui touche le peuple choisi, Israël.
 
Tyr se réjouit de la ruine de son voisin ! Le peuple de l’Alliance est touché, car il s’est rebellé, mais Dieu ne peut pas ignorer l’iniquité qui sévit en ce monde. Ezéchiel rappelle ici la puissance commerciale de Tyr, cette cité-état qui envoyait par les mers et récoltait toutes les richesses produites en tous lieux, ses dirigeants s’élevant à leurs propres yeux tant la puissance de l’argent conduit à une arrogance outrancière, un mépris des plus faibles, et une soif d’étendre sans cesse cette puissance enivrante. Les exceptions à ces travers dans la société sont rares, et il faut les saluer, mais ce n’est pas ici le cas de Tyr, son prince allant jusqu’à se prendre pour dieu ! Le prophète se fait chantre de la justice divine.

26  1 La onzième année, le premier du mois, la parole de l’Éternel vint à moi, disant : 2 Fils d’homme, parce que Tyr a dit, touchant Jérusalem "Ha, ha, elle est brisée, celle qui fut la porte des nations, elle se tourne vers moi la ville opulente, et elle est rendue déserte", 3 à cause de cela, ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’en veux à toi, Tyr ! Je ferai monter à l’assaut contre toi une multitude de nations, comme la mer fait monter ses flots. 4 Elles détruiront les murailles de Tyr, elles renverseront ses tours, j’en raclerai la poussière et je ferai d’elle un rocher nu. 5 Elle sera dans la mer un lieu pour étendre les filets ; c’est moi qui ai parlé – déclaration du Seigneur, l’Éternel. Elle sera livrée au pillage des nations ; 6 ses filles, dans les campagnes, seront tuées par l’épée ; et ainsi on saura que je suis l’Éternel.
 
7 Car ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, je fais venir du nord, contre Tyr, Nabuchodonosor, roi de Babylone, le roi des rois, avec des chevaux, des chars et des équipages, une assemblée de troupes nombreuses. 8 Il tuera par l’épée tes filles qui sont dans les campagnes, il établira contre toi des tours, il élèvera contre toi des terrasses et il lèvera contre toi le grand bouclier. 9 Il placera ses machines de guerre contre tes murailles et démolira tes tours avec ses piques de fer. 10 La foule de ses chevaux te couvrira de poussière, tes murailles trembleront au bruit des attelages, des roues et des chars, lorsqu’il entrera dans tes portes comme on entre dans une ville ouverte par une brèche. 11 Il foulera toutes tes rues avec les sabots de ses chevaux, il tuera ton peuple par l’épée, et les pierres levées de ta puissance s’écraseront par terre. 12 On prendra tes richesses comme butin, on pillera tes marchandises, on rasera tes murs, on démolira tes maisons luxueuses, on jettera au cœur de l’eau tes pierres, ton bois et ta poussière. 13 Je ferai cesser le bruit de tes chants, on n’entendra plus le son de tes lyres. 14 Je ferai de toi un rocher nu ; tu seras un lieu où l’on étend les filets ; tu ne seras plus rebâtie. C’est moi, l’Éternel, qui ai parlé – déclaration du Seigneur, l’Éternel.

La cité-état se croit-elle à l’abri tandis que les armées de Nabuchodonosor sont prêtes à investir Jérusalem ? Assurément. Le banquier des nations ne peut imaginer la rancœur qui peut se développer à son encontre par l’étalement de son opulence, de ses richesses. Et pourtant, il faut qu’un jour la roue tourne. Poursuivant un objectif après l’autre, le roi de Babylone arrivera bientôt à Tyr.
 
Le prophète fournit aux exilés, heurtés par la dureté de cette nation autrefois alliée, une description terrifiante de ce qui allait venir. Et il poursuit en traçant l’effet produit par la destruction de Tyr sur les princes des nations qui bénéficiaient des services de cette nation au faîte du commerce international tout autour de la Grande Mer et au-delà.

15 Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel, à Tyr : Au bruit de ta chute, quand les mourants gémiront, quand le carnage se fera au milieu de toi, les îles ne trembleront-elles pas ? 16 Tous les princes de la mer descendront de leurs trônes, ôteront leurs manteaux, se dépouilleront de leurs vêtements brodés ; ils se revêtiront de frayeur et s’assiéront par terre ; à chaque instant, ils seront terrifiés, atterrés, à cause de toi. 17 Ils élèveront sur toi une complainte, et te diront :
 
   Comment ! Tu as disparu, toi que peuplaient ceux qui parcourent les mers, ville célèbre qui était puissante sur la mer, toi et tes habitants qui répandiez la terreur sur tous ceux qui habitent en elle !
18 Maintenant les îles sont terrifiées au jour de ta chute, les îles de la mer sont épouvantées par ta disparition.
 
19 Car ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Quand je ferai de toi une ville déserte, comme sont les villes qui n’ont pas d’habitants, quand je ferai monter contre toi l’abîme et que les grandes eaux te couvriront, 20 alors je te ferai descendre avec ceux qui descendent dans le gouffre, vers le peuple d’autrefois, je te ferai habiter dans les profondeurs de la terre, semblables aux ruines d’autrefois, avec ceux qui descendent dans le gouffre, afin que tu ne sois plus habitée ; et je donnerai la beauté à la terre des vivants. 21 Je ferai de toi un sujet d’épouvante, et tu ne seras plus rien ; on te cherchera et on ne te trouvera plus, à jamais – déclaration du Seigneur, l’Éternel.

La lecture de cette page nous conduit à l’adage : "Il n’y a rien de nouveau sous le soleil" (Ecclésiaste 1:9). Nous voyons combien important est celui qui détient en ses mains le commerce international ! Une crise, et des voix expriment leur désarroi, la crainte des jours à venir… Sa chute produit l’épouvante ; les marchands de la terre pleureront et mèneront deuil (comp. Apocalypse 18:11-13).


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Ezéchiel 27:1 Complainte sur Tyr


 

Complainte sur Tyr - 27:1-36

Dans la vision de la déchéance qui ne tardera pas à toucher la ville de Tyr, le prophète prononce une complainte, une lamentation qui trouve ses premiers accents dans l’orgueil de la cité-état, disant d’elle-même : "Je suis parfaite en beauté". Tyr est ici présentée comme comparée à un navire puissant aux bordages de Cyprès, aux rames de chêne, au pont d’ivoire pour lequel sont employés des hommes de bien des nations…

27  1 La parole de l’Éternel vint à moi, disant : 2 Et toi, fils d’homme, élève une complainte sur Tyr.
 
3 Tu diras à Tyr qui demeure aux abords de la mer, qui commerce avec tous les peuples, qui est tournée vers une multitude d’îles : Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Toi, Tyr, tu disais : "Je suis parfaite en beauté !". 4 Ton territoire est au cœur des mers ; ceux qui t’ont bâtie ont rendu ta beauté parfaite. 5 Avec le cyprès de Senir ils ont fait tous tes doubles bordages ; ils ont pris un cèdre du Liban pour t’élever un mât ; 6 ils ont fait tes rames avec les chênes de Bashân, et tes ponts avec de l’ivoire d’Assyrie enchâssé dans le buis des îles de Chypre. 7 Tes voiles étaient de fin lin brodé d’Égypte, avec des broderies, elles te servaient de pavillon ; le bleu et la pourpre des îles d’Élisha étaient tes tentures. 8 Les habitants de Sidon et d’Arvad étaient tes rameurs, et les plus sages de chez toi, Tyr, étaient tes matelots. 9 Les anciens de Guébal et ses sages étaient chez toi pour réparer tes avaries ; tous les bâteaux de la mer et leurs marins étaient chez toi pour négocier tes marchandises. 10 La Perse, Loud et Pouth servaient dans ton armée ; c’étaient tes hommes de guerre ; ils suspendaient chez toi le bouclier et le casque, ils faisaient ta magnificence. 11 Les fils d’Arvad et tes guerriers étaient tout autour sur tes murailles, et les hommes de Gammad occupaient tes tours ; ils suspendaient leurs carquois tout autour de tes murailles, ils rendaient ta beauté parfaite.

Viennent alors les relations commerciales de Tyr, bien au-delà du contour de la Grande Mer ; nous y voyons des nations du nord, la Grèce (Javan) et au-delà Tubal et Méchec, ou encore Togarma, au bord du Pont-Euxin, la Mer Noire, des nations du sud, la péninsule arabique et de toute la Mésopotamie…

12 Tarsis faisait du commerce avec toi pour tous les biens que tu avais en abondance ; ils fournissaient tes marchés en argent, en fer, en étain et de plomb. 13 Javan, Tubal et Méshec commerçaient avec toi ; ils te fournissaient en esclaves et en ustensiles d’airain. 14 La maison de Togarma fournissait tes marchés en chevaux, en bêtes d’attelage et en mulets. 15 Les fils de Dedân commerçaient avec toi ; une multitude d’ îles étaient en relation de commerce avec toi ; on te payait ton dû avec des cornes d’ivoire et de l’ébène. 16 Aram faisait du commerce avec toi en raison de la multitude de tes produits ; ils fournissaient tes marchés en escarboucles, en pourpre, en broderies, en fin lin, en corail et en rubis. 17 Juda et le pays d’Israël commerçaient avec toi ; en échange de tes marchandises, ils apportaient du froment de Minnith, de la pâtisserie, du miel, et de l’huile, et du baume. 18 Damas faisait du commerce avec toi à cause de l’abondance de tous tes produits, pour les biens que tu avais en abondance ; elle te fournissait en vin de Helbôn et en laine blanche. 19 Vedan, et Yavan d’Uzal, fournissaient tes marchés de fer forgé, en casse et en roseau aromatique. 20 Dedân commerçait avec toi en draps précieux pour housses de cheval. 21 Le commerce de l’Arabie et de tous les princes de Kédar passait par tes mains ; avec eux tu faisais commerce d’agneaux, de béliers et en boucs. 22 Les marchands de Sheba et de Rahma commerçaient avec toi ; ils fournissaient tes marchés de tout aromate excellent, de toute pierre précieuse et d’or. 23 Harrân, et Kanné, et Éden, les marchands de Sheba, d’Assyrie, de Kilmad commeçaient avec toi, 24 ils faisaient avec toi le commerce de luxe : manteaux de pourpre, broderies, collections de riches étoffes, liées de cordes et cellées dans du cèdre. 25 Les navires de Tarsis étaient les caravanes de ton trafic ; tu as été dans l’abondance, tu es devenue extrêmement glorieuse au cœur des mers.

De puissants marins conduisant les navires de Tyr comme on conduit des caravanes, tant leur nombre est important. Ils transportent pour ainsi dire toutes les marchandises de la terre, des produits utilitaires aux articles de luxe. Quiconque voulait se donner une image de grandeur, de prestige, quiconque voulait "paraître", notables ou princes, gouverneurs ou rois, dépendaient des riches négociants de Tyr, les maîtres du commerce international. : "Il n’y a rien de nouveau sous le soleil" (Ecclésiaste 1:9).
 
Mais que deviendra cette cité opulente, ce navire mythique du grand commerce ? La chute est annoncée… La cité-état va s’enfoncer dans la profondeur des mers.

26 Tes rameurs t’ont amenée dans de grandes eaux, un vent d’orient t’a brisée au cœur des mers. 27 Tes richesses, tes marchés, tes marchandises, tes marins et tes matelots, ceux qui réparent les avaries et ceux qui font du commerce avec toi, tous les hommes de guerre qui sont chez toi et toute ta multitude qui est au milieu de toi tomberont au cœur des mers au jour de ta chute. 28 Les rivages trembleront au bruit que fera le cri de tes matelots, 29 car tous ceux qui manient la rame descendront de leurs navires, les marins et tous les matelots de la mer. 30 Ils se tiendront sur la terre, ils feront entendre leur voix sur toi et pousseront des cris amers ; ils jetteront de la poussière sur leur tête et se rouleront dans la cendre ; 31 ils se raseront la tête cause de toi, ils se ceindront de sacs et ils pleureront sur toi amèrement, ils feront d’amères lamentations. 32 Dans leur douleur ils élèveront sur toi une complainte, ils te plaindront : "Qui était comme Tyr, comme cette ville réduite au silence au milieu de la mer ?" 33 Quand les produits de tes marchés venaient par les mers, tu as rassasié une multitude de peuples ; par l’abondance de tes biens et de tes marchandises, tu enrichissais les rois de la terre. 34 Et quand tu as été brisée par les mers, c’est dans les profondeurs des eaux que sont tombées tes marchandises et tout l’assemblée qui était au milieu de toi. 35 Tous les habitants des îles sont atterrés à cause de toi ; leurs rois sont saisis d’effroi, leur visage est bouleversé. 36 Ceux qui font du commerce parmi les peuples sifflent d’horreur à ton sujet ; tu es un objet d’épouvante, tu n’es plus ; tu ne sera jamais plus !

Tous ceux qui en quelques mesure dépendaient du négoce de Tyr vous être atterrés. Les ports de Tyr ne pourront plus être atteints, ce sera la désolation parmi tous ceux qui vivaient de son commerce ; la cité ne retrouvera jamais plus son opulence légendaire !


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Ezéchiel 28:1 Oracle sur le prince de Tyr


 

Oracle sur le prince de Tyr - 28:1-19

Au prince, maintenant, une parole pleine de sens. Le roi de Tyr est aveuglé par la richesse de sa ville, il se prend lui-même pour un dieu, et le prophète Ézéchiel suit son raisonnement, évoquant la sagesse et l’intelligence dont il se prévaut pour annoncer avec d’autant plus de force sa chute ; il annonce sa mort violente.

28  1 La parole de l’Éternel vint à moi, disant : 2 Fils d’homme, dis au prince de Tyr : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Ton cœur s’est élevé, tu as dit : "Je suis Dieu, je suis assis sur le siège d’un dieu, au cœur des mers !" Pourtant tu es humain, et non divin, et tu prends ton propre cœur pour celui d’un dieu ! 3 Tu es plus sage que Daniel, rien de secret n’est obscur pour toi. 4 Par ta sagesse et par ton intelligence tu as acquis de la puissance et tu as amassé de l’or et de l’argent dans tes trésors. 5 Par ta grande habileté commerciale, tu as accru ta richesse , et du fait de ta richesse, ton cœur s’est enhardi. 6 A cause de cela, ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Parce que tu prends ton propre cœur pour celui d’un dieu, 7 je ferai venir contre toi des étrangers, les pires brutes d’entre les nations. Ils tireront leurs épées contre ta belle sagesse et ils profaneront ta splendeur. 8 Ils te feront descendre dans la fosse et tu mourras de mort violente au cœur des mers. 9 En face de celui qui va te tuer, diras-tu encore : "Je suis Dieu" ? Tu seras un homme, et non un dieu, sous la main de ceux qui te transperceront. 10 Tu mourras de la mort des incirconcis, de la main des étrangers. Car moi, j’ai parlé – déclaration du Seigneur, l’Éternel.

Une complainte s’élève, dans laquelle la gloire du roi de Tyr est décrite avec emphase, nous y voyons bien des attributs éclatants qui reflètent la splendeur la plus élevée, au point que le prophète s’appuie sur des figures tirées du Jardin d’Eden, au livre de la Genèse ; Tyr paraît un lieu si excellent qu’il en parle comme d’un jardin de Dieu… Nul ne manquera de voir qu’Ézéchiel met en évidence la vanité extrême du roi de Tyr, gonflé de la confiance en soi et de la satisfaction de ceux qui goûtent à l’envi le pouvoir qu’ils détiennent du fait de leurs richesses. Et le ton change, brutalement, lorsque le prophète prononce une parole sentencieuse : "Par l’importance de ton commerce, tu as été rempli de violence et tu as péché" (28:17)

11 La parole de l’Éternel vint à moi, disant : 12 Fils d’homme, élève une complainte sur le roi de Tyr. Tu lui diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Toi, tu étais la forme accomplie de la perfection, plein de sagesse et parfait en beauté. 13 Tu étais en Eden, le jardin de Dieu ; tu était couvert de toutes sortes de pierres précieuses – sardoine, topaze et diamant ; chrysolithe, onyx et jaspe ; saphir, escarboucle et émeraude – et d’or. Tes tambourins et tes flûtes étaient à ton service, préparés pour le jour où tu fus créé. 14 Tu étais un chérubin oint, protecteur, aux ailes déployées ; je t’avais placé dans la sainte montagne de Dieu, tu marchais au milieu des pierres ardentes. 15 Tu as été intègre dans tes voies, depuis le jour où tu fus créé jusqu’à celui où l’injustice a été trouvée en toi. 16 Par l’importance de ton commerce, tu as été rempli de violence et tu as péché ; et je t’ai précipité de la montagne de Dieu comme une chose profane, et je t’ai détruit du milieu des pierres ardentes, ô chérubin protecteur ! 17 Ton cœur s’est élevé à cause de ta beauté, tu as corrompu ta sagesse par ta splendeur ; je te jette à terre, je te livre en spectacle aux rois. 18 Par la multitude de tes iniquités, par l’injustice de ton commerce, tu as profané tes sanctuaires ; je fais sortir du milieu de toi un feu qui te dévore, je te réduis en cendres, sur la terre, sous les yeux de tous ceux qui te regardent. 19 Tous ceux qui te connaissent parmi les peuples sont atterrés à cause de toi ; tu es devenu un objet d’épouvante. Tu ne seras plus, à jamais.

Le prince de Tyr s’est élevé on ne peut davantage, et le voilà réduit en cendres ! Celui qui prenait pour un dieu, établi sur son rocher, au cœur des mers (28:2), qui regardait avec mépris le désastre de Jérusalem, sera un objet d’atterrement pour les peuples qui commerçaient avec lui !


Oracle sur Sidon - 28:20-23

Sidon, la ville associée, vient en mémoire…

20 La parole de l’Éternel vint à moi, disant : 21 Fils d’homme, tourne ta face vers Sidon, et parle en prophète contre elle ! 22 Tu diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’en veux à toi, Sidon, je serai glorifié au milieu de toi. Ainsi on saura que je suis l’Éternel, quand j’exécuterai mes jugements contre elle ; en elle je montrerai ma sainteté. 23 J’y enverrai la peste et je ferai couler le sang dans ses rues ; les victimes tomberont au milieu d’elle par une épée dirigée contre elle, et ainsi on saura que je suis l’Éternel.

De ces quelques mots, nous pouvons comprendre que le Nom de l’Éternel n’y est pas honoré, et que l’Éternel a des motifs de dire "J’en veux à toi !". Associée à Tyr dans son activité commerciale, elle participera à sa tourmente, elle sera emportée par l’épée de Nabuchodonosor.


Paix à venir pour Israël - 28:24-26

"Des aiguillons qui blessent", voilà ce qu’avaient été ces nations voisines d’Israël, et cela ne sera plus… Les exilés dans la douleur, attendant des nouvelles de Jérusalem qui ne pouvaient être bonnes, reçoivent ici une parole propre à soutenir leur foi dans les promesses.

24 Ainsi il n’y aura plus pour la maison d’Israël ni aiguillon qui blesse, ni épine douloureuse parmi tous ceux qui la méprisent tout autour, et ainsi on saura que je suis le Seigneur, l’Éternel.
 
25 Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Lorsque je rassemblerai la maison d’Israël d’entre les peuples parmi lesquels ils seront dispersés, je montrerai ma sainteté en elle sous les yeux des nations ; ils habiteront sur leur terre, celle que j’ai donnée à Jacob, mon serviteur. 26 Ils y habiteront en sécurité, ils bâtiront des maisons et planteront des vignes ; ils y habiteront en sécurité, quand j’aurai exécuté mes jugements contre tous ceux qui, autour d’eux, les méprisent. Ainsi ils sauront que je suis l’Éternel, leur Dieu.

L’incontournable dispersion des Israélites, ils devront l’accepter, vivant ainsi ce que Jérémie leur avait enjoint : "Bâtissez des maisons et habitez-y ; plantez des jardins et mangez-en les fruits ; prenez des femmes et engendrez des fils et des filles (…) Et cherchez la paix de la ville où je vous ai transportés, et priez l'Éternel pour elle ; car dans sa paix sera votre paix." (Jér.29:5-7). Car la ruine sera "jusqu'à ce que vienne celui auquel appartient le juste jugement, et je le lui donnerai." (21:32). Mais alors, quelle restauration ! Une situation telle que nul ne sera plus en mesure d’en altérer la paix, la quiétude. Telle est la voie du Seigneur l’Éternel.


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Ezéchiel 29:1 Oracle sur l'Egypte


 

ORACLES SUR L'EGYPTE
EZECHIEL 29 à 32

 
Pour suivre, le livre reprend plusieurs paroles au sujet de l’Égypte. Ce pays était l’objet des avances flatteuses des princes de Juda, motivés par la puissance d’antan de cette grande nation et par le désir de revanche du Pharaon. Une demande d’aide ne pouvait que flatter le Pharaon, lequel recevait avec bienveillance les émissaires venant de Juda et des nations voisines. Mais lorsque le jour de la conflagration sera là, serait-il en mesure d’assister ces pays dans leur rébellion contre la puissance chaldéenne ? Il n’en était rien, et si les armées égyptiennes pénétrèrent bien en Juda, elles se retirèrent bien vite et seront d’ailleurs poursuivies quelques années plus tard par les Babyloniens qui leur infligèrent dans leur propre pays une nouvelle défaite.
 
Ces événements ne sont pas encore intervenus lorsqu’Ézéchiel parle aux exilés. La parole est donnée en vue de les délivrer d’une espérance vaine, d’une illusion entretenue par de faux prophètes qui se manifestent parmi eux.
 
Le prophète parlera de l’Égypte à plusieurs occasions durant ces années depuis le commencement du siège de Jérusalem, jusqu’après la destruction de la ville et du temple.


Lors du siège de Jérusalem - 29:1-16

Le siège de Jérusalem est en cours depuis trois mois lorsque la parole vint à Ézéchiel touchant le Pharaon. Celui-ci avait été sollicité par Sédécias, et s’avança avec ses armées provoquant un retrait temporaire des Babyloniens, mais ce ne fut qu’un feu de paille (Jér.37.5-8). Ésaïe parlait déjà en ces termes de ce pays à la gloire fanée : "le léviathan, serpent fuyard, le léviathan, serpent tortueux" (Ésaïe 27:1). Le «grand monstre des eaux", le "crocodile couché au milieu de ses fleuves", les bras du Nil qui en constituent le Delta, n’était pas en mesure de s’opposer à la puissance des Chaldéens.
 
Les exilés à Babylone suivent de loin ce qui se passe en terre d’Israël, repassant ce qu’ils ont traversé eux-mêmes lors du premier siège de la ville, une dizaine d’années plus tôt, et les colonnes de l’exil dans lesquels ils se trouvaient alors… Nous pouvons penser à la souffrance que cela représente.
 
Ayant tout laissé derrière eux, nourrissant des illusions de retour, ils ne peuvent assurément imaginer la disparition de leur nation, le reste du royaume d’Israël rayé de la carte du monde après tant de siècles d’existence dans le pays de leur ancêtres, un petit peuple ayant une si grande histoire derrière eux, bien au-delà de ce que pouvait présager leur faiblesse numérique ! Et tout cela pourrait être perdu ! Pratiquement, leur vie n’est plus que celle d’errants en une terre étrangère… Que pensaient-ils de l’Éternel ? Etait-ce une chimère que cette Alliance ? Dieu est-il juste de faire peser sur eux une telle douleur ? Que de questions !
 
Alors, il fallait que le prophète soit attentif à ces questionnements douloureux, et il reçoit la parole de l’Éternel pour rappeler aux exilés que le Seigneur Dieu est juste, et leur rappeler aussi que l’Éternel ne sera jamais loin d’eux, dans quelque nation où ils se trouveraient dans la vie d’errance qui serait la leur.

29  1 La dixième année, le douzième jour du dixième mois, la parole de l’Éternel vint à moi, disant : 2 Fils d’homme, tourne toi vers le Pharaon, le roi d’Égypte, et parle en prophète contre lui et contre l’Égypte tout entière. 3 Dis : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Voici, j’en veux à toi, Pharaon, roi d’Égypte, grand monstre des eaux couché au milieu de ses fleuves, qui dis : "Mon fleuve est à moi, et je me le suis fait !" 4 Je mettrai un anneau à tes mâchoires, je collerai à tes écailles les poissons de tes fleuves, et je te tirerai hors de tes fleuves tous les poissons de tes fleuves collés à tes écailles. 5 Je te laisserai dans le désert, toi et tous les poissons de tes fleuves. Tu tomberas dans les champs, tu ne seras ni recueilli, ni rassemblé ; je te donnerai en pâture aux animaux de la terre et aux oiseaux des cieux. 6 Ainsi tous les habitants de l’Égypte sauront que je suis l’Éternel, parce qu’ils ont été comme l’appui d’un roseau pour la maison d’Israël. 7 Lorsqu’ils t’ont saisi, tu t’es cassé et tu leur as déchiré toute l’épaule ; lorsqu’ils se sont appuyés sur toi, tu t’es brisé et tu leur as complètement paralysé les reins.

Prometteur de secours, le Pharaon ne sera qu’un roseau qui perce celui qui veut s’appuyer sur lui. Sa vanterie le mènera à l’abaissement de sa nation dans toute l’étendue de son grand pays.

8 C’est pourquoi, ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Je fais venir sur toi l’épée, et je retrancherai de toi hommes et bêtes. 9 L’Égypte deviendra un lieu dévasté et une ruine, et ainsi on saura que je suis l’Éternel, parce qu’il a dit : "Le fleuve est à moi, et moi je l’ai fait." 10 C’est pourquoi, j’en veux à toi et à tes fleuves ; je ferai de l’Égypte un champ de ruines ; ruines et désolation, de Migdol à Syène, et jusqu’aux frontières de Koush. 11 Aucun pied d’homme n’y passera pas, aucune patte de bête n’y passera pas ; et il restera quarante ans sans être habité. 12 Je ferai de l’Égypte un lieu dévasté parmi les pays dévastés, et de ses villes des lieux dévastés parmi les villes en ruine, pendant quarante ans. Je disperserai les Égyptiens parmi les nations, et je les disséminerai dans tous les pays.
 
13 Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Au bout de quarante ans, je rassemblerai les Égyptiens d’entre les peuples où ils auront été dispersés. 14 Je rétablirai la situation de l’Égypte ; je les ramènerai au pays de Patros, au pays de leur origine ; et là ils formeront un royaume abaissé : 15 il sera le plus abaissé des royaumes et ne s’élèvera plus au-dessus des nations ; je les diminuerai, afin qu’ils ne dominent plus sur les nations. 16 Ce ne sera plus, pour la maison d’Israël, une sécurité ; ceci afin d’évoquer le souvenir de la faute qu’ils ont commise en se tournant vers eux ; et ainsi ils sauront que je suis le Seigneur, l’Éternel.

La désolation de l’Égypte par les armées de Nabuchodonosor n’est pas pour tout de suite, mais elle viendra. L’Égypte a, alors, un répit d’une vingtaine d’années, tandis que le relèvement dont le prophète parle, après quarante ans, sera le fait de l’empire Perse, l’empire de Cyrus le Grand. Celui-ci, premier monarque connu ayant établi une charte des Droits de l’homme, favorisa le rétablissement dans leur pays d’origine des exilés de toutes nations ; et en particulier, il suscitera le retour à Jérusalem des exilés qui le souhaitaient et le pouvaient, afin qu’ils restaurent la ville et rebâtissent le temple.


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE