05/08/2011

Ezéchiel 19:1 Complainte sur les princes d'Israël


 

DESOLATION ET RESTAURATION
EZECHIEL 19 à 21

La royauté, la descendance de David, est emblématique de la nation et des promesses de l’Éternel. Ésaïe, le prophète, ne disait-il pas : "À l'accroissement de son empire, et à la paix, il n'y aura pas de fin, sur le trône de David et dans son royaume, pour l'établir et le soutenir en jugement et en justice, dès maintenant et à toujours. La jalousie de l'Éternel des armées fera cela." (Ésaïe 9:7). Une affirmation sans restriction. Mais où en est la royauté et où en est le peuple d’Israël ? De telles promesses ont-elles eût quelque valeur pour ceux à qui elles furent faites en toute gratuité ? C’est ce que le prophète expose dans ces pages.


Complainte sur les princes d’Israël - 19:1-14

Sur la royauté, la descendance de David, il n’est plus qu’à élever une complainte alors que son chemin a conduit au désastre, et cela par le fait de la descendance directe du roi Josias, un roi qui fut épris par la Parole de l’Éternel, s’appliquant à ses voies avec d’autant plus de fidélité que le rouleau de la Loi, oublié au temps de ses père et grand-père, avait été retrouvé dans le temple en cours de restauration (2 Rois 22:8). Ézéchiel évoque en particulier Joachaz conduit prisonnier en Égypte et le neveu de celui-ci, Joïaqîn, qui est alors en prison à Babylone ; le genre poétique permet d’associer Joïaqim, père de Joïakîn, ce dernier ne régna que trois mois et dont le sort est consécutif des rebellions de son père contre Nabuchodonosor. La seconde partie de la complainte est un avertissement sévère à Sédécias, sur le trône au temps de la composition de ce texte.
 
Une mère qui place un fils sur le trône, Joakhaz, puis, lorsqu’elle vit que celui-ci ne revenait pas d’Égypte, un autre de ses fils Joïaqim (19:5) et le fils de celui-ci après sa mort, Joîakîn qui croupit dans une geôle babylonienne (19:9).

19  1 Quant à toi, élève une complainte sur les princes d’Israël. Tu diras :
 
2 Ta mère, qui est-elle ? Une lionne, elle était couchée parmi les lions ; c’était au milieu des lionceaux qu’elle a élevé ses petits. 3 Elle éleva un de ses petits qui devint un jeune lion et qui apprit à déchirer sa proie ; il dévora des hommes. 4 Les nations entendirent parler de lui ; il fut pris dans leur fosse, et on le mena en Égypte avec un anneau à ses narines. 5 Quand la lionne vit qu’elle attendait en vain, que son espoir s’évanouissait, elle prit un autre de ses petits et en fit un jeune lion. 6 Il se promenait au milieu des lions, il devint un jeune lion et apprit à déchirer sa proie ; il dévora des hommes. 7 Il connut leurs veuves et rendit désertes leurs villes ; le pays, avec tout ce qui s’y trouvait, fut désolé par la voix de son rugissement. 8 Contre lui se rangèrent les nations d’alentour, de toutes les provinces ; elles tendirent sur lui leur filet et il fut pris dans leur fosse. 9 Et elles le mirent dans une cage, avec un anneau à ses narines, elles le menèrent au roi de Babylone ; elles le menèrent dans une forteresse afin qu’on n’entendit plus sa voix sur les montagnes d’Israël.

Pourquoi rappeler ces faits douloureux ? Le prophète ne fait pas de sentiment, ces fils et petit-fils de Josias avaient choisi cette voie sans avenir. Et ceci aurait dû servir d’avertissement au dernier roi de Juda, Sédécias. Mais cette branche de la famille de David est au milieu d’une nation dévastée ; une vigne féconde livrée au feu…

10 Ta mère était comme une vigne. Elle était plantée près des eaux, elle était féconde et chargée de branches du fait des grandes eaux. 11 Et elle avait de vigoureux rameaux pour des sceptres de dominateurs ; sa stature s’élevait au milieu de branches touffues, remarquable par la multitude de ses rameaux. 12 Mais elle a été déracinée avec fureur et jetée à terre ; le vent d’orient a desséché son fruit, ses rameaux vigoureux ont été brisés et se sont desséchés, et le feu les a consumés. 13 Et maintenant elle est plantée dans le désert, dans une terre sèche et aride. 14 Le feu est sorti d’une branche de sa ramure et a consumé son fruit, et il n’y a plus en elle de rameau robuste, de sceptre pour dominer.
 
&br   C’est là une complainte, et elle servira de complainte.

Une complainte, car le règne de Sédécias conduit à la fin du royaume, la destruction du temple et de la ville et l’exil pour tous. Il restera alors à pleurer sur cette désolation absolue, des jours parmi les plus noirs pour Israël, sur lesquels des périodes de jeûne seront décrétée jusqu’à nos jours… Et sur lesquels s’élèvent les complaintes du Livre des Lamentations de Jérémie (Lamentations).


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Ezéchiel 20:1 Les leçons de l'histoire


 

Les leçons de l’histoire - 20:1-29

Nous en sommes à la septième année de l’exil. Voici deux ans que le jeune prophète secoue les esprits par ses actes et ses paroles, des agissements qui vont à l’encontre de l’attente des exilés. Alors des anciens reviennent auprès de lui pour l’entendre… Ils étaient venus déjà auprès de lui (8:1, 14:1) et Ézéchiel était averti de leur état d’esprit. N’avait-il pas retenu cette parole de l’Éternel : "Fils d’homme, ces hommes-là portent leurs idoles dans leur cœur ; ils placent juste devant eux la pierre d’achoppement de leur iniquité. Serais-je consulté par eux ?" (14:3). Les anciens n’auront semble-t-il pas le temps de poser quelque question. S’ils ne peuvent entendre les annonces de ruine, ils vont en réapprendre la justification. Le prophète reprend les faits marquants de l’histoire de l’Alliance…

20  1 La septième année, le dixième jour du cinquième mois, des hommes d’entre les anciens d’Israël vinrent pour consulter l’Éternel. Ils s’assirent devant moi. 2 Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant : 3 Fils d’homme, parle aux anciens d’Israël ; tu leur diras : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Est-ce pour me consulter que vous êtes venus ? Je suis vivant – Déclaration du Seigneur, l’Éternel – Si je suis consulté par vous ! 4 Les jugeras-tu, les jugeras-tu, fils d’homme ? Fais-leur connaître les abominations de leurs pères !
 
5 Tu leur diras : Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Le jour où j’ai choisi Israël, j’ai fait le serment, à main levée, à la descendance de la maison de Jacob ; je me suis fait connaître à eux dans le pays d’Égypte et je leur ai fait le serment à main levée, disant : 6 Je suis l’Éternel, votre Dieu. En ce jour-là, je leur ai juré à main levée de les mener hors d’Égypte vers le pays sur lequel j’avais jeté les yeux pour eux, un pays ruisselant de lait et de miel, le plus beau de tous les pays. 7 Je leur dis : Que chacun d’entre vous rejette les abominations qui captivent leur regard, et ne vous rendez pas impurs par les idoles de l’Égypte. Je suis l’Éternel, votre Dieu.

C’est lorsqu’ils étaient encore en Égypte qu’ils apprirent à connaître Dieu par ce nom de YHWH, lorsque Moïse reçut cette parole : "Et Dieu dit à Moïse : JE SUIS CELUI QUI SUIS. Et il dit : Tu diras ainsi aux fils d'Israël : JE SUIS m'a envoyé vers vous." (Exode 3:14). Tout ici est gratuité, ces "gratuités de Dieu" chantées dans les Psaumes (23:6, 25:7,10, 69:16, 90:17, 109:21). L’Éternel avait choisi ce peuple, abaissé dans le servage en Égypte, pour lui donner "le plus beau des pays". Et comment ont-ils répondu à une telle bonté ? Ont-ils abandonné l’idolâtrie qu’ils ont pratiquée en Égypte (Lév.17:7, Josué 24:14) ?

8 Ils se sont rebellés contre moi et n’ont pas voulu m’écouter. Aucun d’eux n’a rejeté les abominations qui captivaient leur regard, ni n’a quitté les idoles de l’Égypte. J’ai parlé de répandre ma fureur sur eux au milieu de l’Égypte pour aller au bout de ma colère contre eux. 9 Néanmoins j’ai agi par égard pour mon nom, afin qu’il ne soit pas profané aux yeux des nations au milieu desquelles ils étaient, et sous les yeux desquelles je m’étais fait connaître à eux en les faisant sortir du pays d’Égypte.
 
10 Je les ait fait sortir d’Égypte et les ai mené dans le désert. 11 Je leur ai donné mes prescriptions et je leur ai fait connaître mes règles, ce que l’homme doit mettre en pratique pour vivre par elles. 12 Je leur ai aussi donné mes sabbats, un signe entre moi et eux, pour qu’ils connussent que je suis l’Éternel qui les sanctifie.

Le sabbat, donné à Israël (20:12, Exode 16:29). N’est-il pas une promesse que ce temps de repos serait loin de lui être préjudiciable, et qu’il aurait pu en jouir pleinement dans la joie ? Mépriser un tel don n’est-il pas significatif du rejet de Celui qui a donné ?

13 Mais la maison d’Israël s’est rebellée contre moi dans le désert. Ils n’ont pas suivi mes prescriptions, ils ont rejeté mes règles, ce que l’homme doit mettre en pratique pour vivre par elles, et ils ont outrageusement profané mes sabbats. J’ai parlé de répandre sur eux ma fureur, pour les exterminer. 14 Néanmoins j’ai agi par égard pour mon nom, afin qu’il ne soit pas profané aux yeux des nations en présence desquelles je les avais fait sortir d’Égypte.

"Mais j’ai agi par égard de mon nom", cette parole récurrente (20:9,14,22) est très importante. Elle est à la base de l’intercession de Moïse (Exode 32.11-13). Dieu est engagé publiquement, face au monde, dans l’Alliance qu’il a engagée avec le peuple qu’Il a choisi. L’histoire du désert, les plaintes du peuple et ses abandons auraient pu conduire à sa perte définitive, mais tel n’est pas le propos divin. Nous voyons le peuple y tourner durant quarante années jusqu’à ce qu’une nouvelle génération se soit levée et entre alors au pays promis.

15 Dans le désert, c’est aussi moi qui leur ai juré à main levée de ne pas les conduire dans le pays que je leur avais donné, un pays ruisselant de lait et de miel, le plus beau des pays; 16 et cela parce qu’ils rejetaient mes règles, qu’ils ne suivaient pas mes prescriptions, qu’ils profanaient mes sabbats, et que leur cœur restait attaché à leur idoles. 17 Mais j’ai eu compassion d’eux : je ne les ai pas détruits, je ne les ai pas exterminés dans le désert. 18 J’ai dis à leurs fils, dans le désert : Ne suivez pas les prescriptions de vos pères, n’observez pas leurs règles et ne vous rendez pas impurs avec leurs idoles ! 19 Je suis l’Éternel, votre Dieu. Suivez mes prescriptions, observez mes règles et mettez-les en pratique. 20 Faites de mes sabbats des jours saints, et ils seront entre moi et vous un signe par lequel vous saurez que le suis l’Éternel, votre Dieu.
 
21 Mais les fils se rebellèrent contre moi. Ils n’ont pas suivi mes prescriptions, ils n’ont par veillé à mettre en pratique mes règles, ces règles que l’homme doit mettre en pratique pour vivre par elles, et ils ont profané mes sabbats. J’ai parlé de répandre ma fureur sur eux dans le désert, pour aller jusqu’au bout de ma colère contre eux. 22 Néanmoins j’ai retiré ma main, et j’ai agi par égard pour mon nom, afin qu’il ne soit pas profané aux yeux des nations en présence desquelles je les avais fait sortir d’Egypte.

"J’ai eu compassion d’eux" (20:17). Les pères se sont rebellés, et l’Éternel s’est tourné vers la génération suivante, "leurs fils" (20:18) : "Phinées, fils d'Éléazar, fils d'Aaron, le sacrificateur, a détourné mon courroux de dessus les fils d'Israël, étant jaloux de ma jalousie au milieu d'eux, de sorte que je ne consumasse pas les fils d'Israël dans ma jalousie" (Nombres 25:11). Mais eux aussi se sont rebellés.

23 Dans le désert, c’est aussi moi qui leur ai juré à main levée de les disperser parmi les nations, de les disséminer dans tous les pays, 24 parce qu’ils ne mettaient pas mes règles en pratique, qu’ils rejetaient mes prescriptions, qu’ils profanaient mes sabbats et qu’ils gardaient les yeux sur les idoles de leurs pères. 25 C’est moi aussi qui leur ai donné des prescriptions qui n’étaient pas bonnes et des règles par lesquelles ils ne pouvaient par vivre. 26 Je les ai rendus impurs par leurs dons, quand ils faisaient passer par le feu tout être né le premier de sa mère ; j’ai ainsi fait en sorte qu’ils soient en désolation, pour qu’ils sachent que je suis l’Éternel.
 
27 C’est pourquoi, fils d’homme, parle à la maison d’Israël, et dis-leur : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Vos pères m’ont encore outragé, en commettant des sacrilèges envers moi. 28 Je les ai conduits dans le pays que j’avais juré à main levée de leur donner ; et ils ont tourné leurs regards vers toute colline élevée et tout arbre touffu, et là ils ont offert leurs sacrifices, et là ils ont provoqué par leurs offrandes, et là ils ont disposé leurs parfums agréables, et là ils ont répandu leurs libations. 29 Je leur dis : Qu’est-ce que ce haut lieu où vous allez ? Et on les a appelés "Haut-lieu" jusqu’à ce jour.

Rebelles ! Alors ils reçurent "des prescriptions et des règles par lesquelles ils ne pouvaient pas vivre". Autrement dit, ils furent livrés à leur propres passions, à l’idolâtrie à laquelle ils aspiraient, aux pratiques des nations, afin qu’ils fissent la différence et apprennent qui est l’Éternel, celui qui donne une loi "grande et honorable" (Ésaïe 42:21) qui les conduisait à la vie… "Pour qu’ils sachent que je suis l’Éternel" (20:26), car telle est le but ultime, la connaissance de Dieu, le Dieu de bonté et de consolation.

Nous voyons ici la même disposition que celle que Paul prit à l’égard d’Hyménée et Alexandre qu’il a "livrés à Satan, afin qu'ils apprennent à ne pas blasphémer" (1 Tim.1:20 et 1 Cor.5:5).


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Ezéchiel 20:30 Exhortations aux exilés


 

Exhortations aux exilés - 20:30-44

Le discours se poursuit, le prophète redisant la réprobation divine devant ceux qui paraissent venir consulter l’Éternel sans revenir à Lui en aucune manière. Résumant les paroles qu’il vient de prononcer, Ézéchiel s’adresse ainsi directement à ses interlocuteurs : "Ne vous rendez pas impures à la manière de vos pères !" (20:30), et d’ajouter : "Ce que vous cherchez, ce à quoi vous aspirez, cela n’arrivera pas !" (20:32) Et que cherchaient-ils ?

30 A cause de cela, dis à la maison d’Israël : Ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Ne vous rendez-vous pas impurs à la manière de vos pères ? Ne vous prostituez-vous pas avec leurs abominations ? 31 En présentant vos dons et en faisant passer vos enfants par le feu, vous vous rendez impurs par toutes vos idoles jusqu’à aujourd’hui. Et moi, je me laisserais consulter par vous, maison d’Israël ? Je suis vivant – Déclaration du Seigneur, l’Éternel – je ne me laisserai pas consulter par vous ! 32 Ce qui monte à vos pensées n’arrivera nullement, ce que vous dites : Nous voulons être comme les nations, comme les familles des pays, servant le bois et la pierre. 33 Je suis vivant – Déclaration du Seigneur, l’Éternel – je régnerai sur vous d’une main forte et d’un bras étendu, en répandant ma fureur ; 34 je vous ferai sortir d’entre les peuples et je vous rassemblerai des pays où vous êtes dispersés, d’une main forte et d’un bras étendu, en répandant ma fureur ; 35 je vous conduirai au désert des peuples, et là j’entrerai en jugement avec vous face à face ! 36 Comme je suis entré en jugement avec vos pères dans le désert d’Égypte, ainsi j’entrerai en jugement avec vous – Déclaration du Seigneur, l’Éternel – 37 je vous ferai passer sous la houlette et je vous conduirai par le lien de l’alliance ; 38 je séparerai de vous ceux qui se rebellent et se révoltent contre moi, je les ferai sortir du pays où ils séjournent en immigrés, mais ils n’entreront pas en terre d’Israël. Ainsi vous saurez que je suis l’Éternel.

Manifestement il se trouvait des juifs à Babylone pour poursuivre dans le chemin d’abomination, allant jusqu’à offrir des sacrifices vivants aux idoles, comme cela s’était trouvé aux temps de Manassé et repris après Josias… Ils seront dispersés parmi les nations ! Dieu leur déclare qu’il n’y aura pas un foyer d’établissement stable à Babylone, mais que les Israélites seront dispersés dans diverses nations… Ce qu’ils recherchent, c’est l’identification aux nations idolâtres, mais ce qui arrivera, après cette nouvelle traversée du désert qu’est la dispersion parmi les nations… Ce qui arrivera, c’est l’accomplissement des promesses faites aux pères. En ces lieux éloignés de la dispersion, un travail de Dieu se fera dans les consciences et les cœurs.
 
Nous remarquerons que ces paroles sont adressées à des hommes bien peu enclins à s’attacher aux promesses de l’Éternel. La perspective donnée n’est pas ce qu’ils attendaient, quoique ce soit un exposé de la grâce, un déploiement de la fidélité de Dieu à la promesse et l’annonce de la restauration de l’Alliance, ou plutôt d’une Nouvelle Alliance.
 
Le texte se poursuit sur une provocation : "Allez, que chacun serve ses idoles !"

39 Et vous, maison d’Israël, ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Allez, que chacun serve ses idoles ! Mais après cela, ne m’écouterez-vous pas ? Vous ne profanerez plus mon saint nom par vos dons et par vos idoles. 40 Car en ma montagne sainte, sur la montagne qui domine Israël, - déclaration du Seigneur, l’Éternel – là toute la maison d’Israël, tous ceux qui seront dans le pays me serviront ; là je prendrai plaisir en eux, et là je recevrai vos offrandes élevées et les prémices de vos offrandes, dans tout ce que vous me consacrerez. 41 41 Je prendrai plaisir en vous comme en un parfum agréable, quand je vous aurai fait sortir d’entre les peuples et que je vous aurai rassemblés des pays dans lesquels vous serez dispersés ; et je serai sanctifié en vous aux yeux des nations. 42 Ainsi vous saurez que je suis l’Éternel, quand je vous aurai ramené sur la terre d’Israël, dans le pays que j’avais juré à main levée de le donner à vos pères. 43 Là vous vous souviendrez de vos voies et de toutes vos actions par lesquelles vous vous êtes rendus impurs ; vous aurez horreur de vous-mêmes à cause de toutes les iniquités que vous avez commises. 44 Ainsi vous saurez que je suis l’Éternel, quand j’agirai envers vous par égard à mon nom, et non pas d’après vos mauvaises voies et selon vos agissements pervers, ô maison d’Israël – déclaration du Seigneur, l’Éternel.

"Je prendrai plaisir en vous comme en un parfum agréable…" (20:41). Cette affirmation d’un avenir heureux que les auditeurs ne cherchaient pas est l’affirmation d’une victoire qui sera remportée. Le Seigneur, l’Éternel, peut-il être lié par l’homme et devoir annuler son projet de bonté ? Cela est impossible (Rom.11:26-29). Et si Ézéchiel l’affirme ici à des personnes révoltées, d’autres prophètes auront sans doute une meilleure écoute, un auditoire mieux disposé. Mais le message est le même. Voyons Zacharie, quelques années après le retour d’exil d’un modeste contingent de Judéens, cinquante mille seulement ; il parlera largement de ce travail divin dans les âmes, annonçant la reconnaissance du Messie après qu’il aura été rejeté, nouvelle rébellion, leur disant : "Et je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplications ; et ils regarderont vers moi, celui qu'ils auront percé, et ils se lamenteront sur lui, comme on se lamente sur un fils unique, et il y aura de l'amertume pour lui, comme on a de l'amertume pour un premier-né" (Zach.12:10).


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Ezéchiel 21:1 L'épée de l'Éternel


 

L’épée de l’Éternel - 21:1-22

Quelle était l’attente des anciens venus pour consulter l’Eternel ? Leur attente n’est-elle pas le retour au pays, le rétablissement ? Et ils sont allés à Ezéchiel, alors qu’en réalité ils s’assimilaient bien vite à la population locale, pratiquaient les actes idolâtres, jusqu’à offrir de leurs fils et de leurs filles en sacrifice à Moloch ! La réponse de Dieu a d’abord été de mettre en évidence leur duplicité, et annoncer leur propre déchéance, et la dispersion plus grande encore de leur peuple.
 
Pas de fatalité, pas de masque ; si les armées de Nabuchodonosor sont puissantes allant de conquête en conquête et assurant la pérennité de l’empire, c’est bien le bras armé de l’Éternel, cette épée aiguisée et fourbie, pour trancher en jetant des éclairs. L’armée vient du nord, pour s’abattre sur le pays, le considérant jusqu’à l’extrême sud, les régions de Théman et du Darom, villes d’Edom au-delà de la terre d’Israël.

21  1 La parole de l’Éternel vint à moi, disant : 2 Fils d’homme, tourne ta face vers Théman, et distille tes paroles contre le Darom, et parle en prophète contre la forêt du midi ! Tu diras à la forêt du midi : 3 Écoute la parole de l’Éternel : Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Je mets au-dedans de toi un feu qui dévorera en toi tout arbre vert et tout arbre sec ; le flamboiement de ses flammes ne s’éteindra pas, et tout visage en sera marqué, du midi jusqu’au nord. 4 Tous verront que c’est moi, l’Éternel, qui l’ai allumé ; il ne s’éteindra pas.
 
5 Je dis : Ah, Seigneur Éternel, ceux-là disent de moi : C’est un conteur de fables.

La parole est dure pour Ézéchiel, et il sait n’être pas écouté. Mais n’a-t-il pas compris qu’il avait à parler "soit qu'ils écoutent, soit qu'ils n'en fassent rien" (2:5) ?

6 La parole de l’Éternel vint à moi, disant : 7 Fils d’homme, tourne ta face contre Jérusalem, prêche contre les sanctuaires et parle en prophète contre la terre d’Israël ! 8 Tu diras à la terre d’Israël : Ainsi parle l’Éternel : Je t’en veux ; je tirerai mon épée de son fourreau et je retrancherai de toi juste et méchant. 9 Parce que je veux retrancher de toi juste et méchant, à cause de cela, mon épée sortira de son fourreau pour les frapper tous, du midi au nord. 10 Ainsi tous sauront que c’est moi, l’Éternel, qui ai tiré mon épée de son fourreau. Elle n’y retournera plus.
 
11 Toi, fils d’homme, gémis à te briser les reins, gémis avec amertume devant leurs yeux ! 12 Alors, quand ils te diront "Pourquoi gémis-tu ?", tu répondras : Parce qu’il arrive une nouvelle… Ton cœur fondra, toutes les mains tomberont, tout esprit vacillera et tous les genoux se fondront. Elle arrive, elle est là ! – déclaration du Seigneur, l’Éternel.

Le prophète parle à Babylone, aux exilés ; et l’attention est soutenue pour entendre des nouvelles de Jérusalem. A ceux qui voulaient se bercer d’illusions, il affirme : "il arrive une nouvelle…" Et cette nouvelle sera terrible à entendre.

13 La parole de l’Éternel vint à moi, disant : 14 Fils d’homme, parle en prophète, et dis : Ainsi parle l’Éternel : Dis : L’épée, l’épée est aiguisée et aussi fourbie. 15 C’est bien pour massacrer qu’elle est aiguisée, c’est pour lancer des éclairs qu’elle est fourbie… Ou bien alors serions-nous gais ?

Faut-il s’étonner que les armées qui se mettront en route soient envoyées pour combattre ? Quelle sagesse serait la nôtre si nous pensions que l’épée n’était pas là pour le combat ? C’est une terrible épreuve qui s’annonce (21:18).

   Le sceptre de mon fils méprise tout arbre… 16 On l’a donnée à fourbir pour qu’une main la manie ; c’est une épée aiguisée, et elle est fourbie pour armer la main du tueur. 17 Crie et hurle, fils d’homme ! Car elle est tirée contre mon peuple, contre tous les princes d’Israël ; ils sont jetés sur l’épée avec mon peuple. Aussi, de dégoût, frappe-toi la cuisse.
 
18 Car c’est une épreuve ; et qu’arrivera-t-il si le sceptre méprisant ne demeure pas ? – déclaration du Seigneur, l’Éternel.
 
19 Toi, fils d’homme, parle en prophète et frappe des mains. Que les coups de l’épée soient doublés, triplés ! C’est l’épée du carnage, l’épée du grand carnage, qui les cerne. 20 Pour que le cœur leur manque, pour multiplier les défaillances, à toute leurs portes je les menacerai de l’épée. Hélas, elle est faite pour lancer des éclaires, elle est réservée au massacre. 21 Ramasse tes forces, va à droite, sois prête à gauche, partout où tu seras appelée ! 22 Moi aussi je frapperai des mains, j’assouvirai ma fureur. C’est moi, l’Éternel, qui j’ai parlé.

Les armées de Babylone seront sans doute là pour conjurer la rébellion de Sédécias et des princes du royaume ; mais il ne faudra pas que les Israélites se trompent, derrière ces armées, c’est bien de l’accomplissement d’un jugement de l’Éternel qu’il s’agit, en vertu de la rupture de l’Alliance. Mais cette issue, seul voie qui restait au Seigneur, est en vue de relever un peuple qui s’attachera à la Nouvelle Alliance…


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Ezéchiel 21:23 Les armées chaldéennes


 

Les armées chaldéennes - 21:23-37

A partir d’ici l’allégorie trouve son application pratique. Nabuchodonosor n’a pas encore envoyé ses armées qu’Ézéchiel élabore une représentation de cette marche du roi de Babylone… Une figure dessinée en terre pour frapper les esprits des anciens qui écoutent le prophète (20:1), un double chemin pour les armées babyloniennes, l’un menant à Jérusalem et l’autre à Rabba des Ammonites (21:24-25).

23 La parole de l’Éternel vint à moi, disant : 24 Toi, fils d’homme, trace deux chemins pour qu’arrive l’épée du roi de Babylone ; tous les deux partiront du même pays. Inscris un signe, inscris-le à l’entrée du chemin qui conduit à une ville. 25 Tu traceras un chemin pour que l’épée arrive à Rabba des Ammonites, et un en Juda, pour que l’épée arrive à Jérusalem, la fortifiée. 26 Car le roi de Babylone se tient au carrefour, au croisement des deux chemins, pour pratiquer la divination : il secoue les flèches, il interroge les théraphim, il examine le foie. 27 Dans sa droite est le sort qui désigne Jérusalem, pour y disposer des béliers, commander le carnage, faire retentir des acclamations guerrières. On disposera des béliers contre les portes, on élèvera des terrasses, on bâtira des tours. 28 Cela reste pour eux des divinations illusoires – à leur yeux du moins – eux qui ont fait des serments. Mais lui, il évoque le souvenir de leur faute, de telle sorte qu’ils soient pris. 29 A cause de cela, ainsi parle le Seigneur, l’Éternel : Parce que vous évoquez le souvenir de votre iniquité, en mettant à découvert vos transgressions, en montrant vos péchés par tous vos agissements, parce que ce souvenir est évoqué contre vous, vous serez pris par sa main.

La conclusion vient. Après avoir marqué ainsi le sort de Jérusalem, le prophète parle du roi d’Israël, Sédécias, emblème de la nation, et annonce la ruine, comme il le fait aussi d’Ammon, car le Seigneur Dieu est Seigneur de toute la terre. Il y a cependant entre les deux une grande différence…

30 Toi, profanateur, méchant prince d’Israël dont le jour arrive au temps où la faute est à son comble, 31 ainsi dit le Seigneur, l’Éternel : Ôte la tiare, enlève la couronne. Tout change ! Ce qui est abaissé sera élevé, et ce qui est élevé sera abaissé. 32 Une ruine, une ruine ! Voilà ce que j’en ferai. Tout à déjà changé, en attendant la venue de celui à qui appartient le jugement et à qui je le remettrai.
 
33 Toi, fils d’homme, parle en prophète ! Tu diras : Ainsi dit le Seigneur, l’Éternel, sur les Ammonites et sur leurs outrages. Tu diras : L’épée, l’épée est tirée, elle est fourbie pour massacrer, pour dévorer, pour lancer des éclairs ! 34 Au milieu de tes visions de vanité et de ta divination mensongère, elle t’égorgera parmi les méchants, ceux dont le jour arrive au temps où la faute est à son comble. 35 Remets ton épée au fourreau. Je te jugerai dans le lieu même où tu as été créé, au pays de tes origines. 36 Je répandrai sur toi mon indignation, je soufflerai sur toi le feu de mon courroux, et je te livrerai à des brutes, des artisans de destruction. 37 Tu seras dévorée par le feu ; ton sang restera au milieu du pays ; on ne se souviendra plus de toi. – C’est moi, l’Éternel, qui ai parlé.

Voyons la différence. D’Ammon on ne se souviendra plus, mais si la ruine est prononcée sur Israël, il y a un avenir, comme le dira Zacharie disant "au temps du soir il y aura de la lumière" (Zacharie 14:7). Ézéchiel dit "en attendant la venue de celui à qui appartient le jugement et à qui je le remettrai" (21:32) annonçant clairement le rétablissement d’Israël sous la houlette du Messie.


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE