27/06/2013

Exode 31 - Envoi de Moïse


 

Envoi de Moïse

 
Les symboles de l’Alliance sont ainsi établis. Moïse va descendre de la sainte montagne avec des directives précises… Deux paroles lui sont adressées, l’une touchant l’œuvre à accomplir, et la seconde rappelant la finalité même de l’Alliance. Enfin, les Tables du Témoignages seront mises entre ses mains.

 
Directives pour l’oeuvre

 
Moïse apprend que les talents nécessaires à l’œuvre sont préparés, prêts à se mettre au travail : un maître d’œuvre nantis de tous les talents requis, un homme pour le seconder, et des hommes capables…

31   1 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 2 Regarde j'ai appelé par nom Betsaleël, fils d'Uri, fils de Hur, de la tribu de Juda ; 3 et je l'ai rempli de l'esprit de Dieu, en sagesse, et en intelligence, et en connaissance, et pour toutes sortes d'ouvrages, 4 pour faire des inventions : pour travailler en or, et en argent, et en airain ; 5 pour tailler des pierres à enchâsser, et pour tailler le bois, afin d'exécuter toutes sortes d'ouvrages. 6 Et voici, j'ai donné avec lui Oholiab, fils d'Akhisamac, de la tribu de Dan ; et j'ai mis de la sagesse dans le cœur de tout homme intelligent, afin qu'ils fassent tout ce que je t'ai commandé : 7 la tente d'assignation, et l'arche du témoignage, et le propitiatoire qui sera dessus, et tous les ustensiles de la tente, 8 et la table et ses ustensiles, et le chandelier pur et tous ses ustensiles, et l'autel de l'encens, 9 et l'autel de l'holocauste et tous ses ustensiles, et la cuve et son soubassement, 10 et les vêtements de service, et les saints vêtements d'Aaron, le sacrificateur, et les vêtements de ses fils, pour exercer la fonction sacerdotale, 11 et l'huile de l'onction, et l'encens des drogues odoriférantes pour le lieu saint. Ils feront selon tout ce que je t'ai commandé.

Nous pourrions nous arrêter sur les personnes désignés, nous interroger sur leur personnalité, leurs désirs, leurs ambitions peut-être... Mais le texte nous induit à comprendre qu’avant que le travail ne soit envisagé, ces hommes étaient prêts ! Aucune ambition n’aurait pu se manifester… Celui qui donne les directives et décrit l’ouvrage a par avance désigné les ressources et préparé les talents.
 
Ces choses étant dites, le travail sera accompli en regardant au-delà de l’œuvre elle-même, en se nourrissant de sa finalité, la fin du travail divin : "Et mon peuple habitera une demeure de paix et des habitations sûres, et des lieux de repos tranquilles" (Ésaïe 32:18).

 
Le Shabbat

 
Tous ces aspects de l’Alliance détaillés par leur symbolique tout au long de ces pages de la Bible et les travaux résultants, pourraient voiler la perspective de Dieu quant à l’homme. La symbolique des actes et des choses peut devenir le seul centre d’intérêt, conduisant à l’oubli du but de leur accomplissement. Ainsi, par exemple, le serpent de bronze coulé dans le désert lors de la calamité des serpents brûlants dans le désert (Nombres 21:9), conservé pendant des années, était devenu une objet d’idolâtrie tel que le fidèle roi Ezéchias le fit mettre en pièce (2 Rois 18:4).
 
Aussi, pour la troisième fois, le shabbat est évoqué. Après avoir été "donné" lors du don de la manne, le pain du ciel" (16:29), et ensuite "institué comme loi" dans le Décalogue (20:8-11), il est présenté comme "signe d’alliance".

12 Et Éternel parla à Moïse, disant : 13 Toi, parle aux fils d'Israël, disant : Certainement, vous garderez mes sabbats, car c'est un signe entre moi et vous, en vos générations, pour que vous sachiez que c'est moi, l'Éternel, qui vous sanctifie. 14 Et vous garderez le sabbat, car il vous sera saint : celui qui le profanera sera certainement mis à mort, car quiconque fera une œuvre en ce jour-là,... cette âme sera retranchée du milieu de ses peuples. 15 Pendant six jours le travail se fera, et le septième jour est le sabbat de repos consacré à l'Éternel : quiconque fera une œuvre le jour du sabbat, sera certainement mis à mort. 16 Et les fils d'Israël garderont le sabbat, pour observer le sabbat en leurs générations, - une alliance perpétuelle. 17 C'est un signe entre moi et les fils d'Israël, à toujours ; car en six jours l'Éternel a fait les cieux et la terre, et le septième jour il s'est reposé, et a été rafraîchi.

Cette troisième mention du shabbat souligne le but de l’Alliance, en rappelant ce grand propos de Dieu, à savoir : amener les hommes dans son propre repos. Cela est induit dès la première page du Livre des Commencements (Genèse 2:1-3) et confirmé tout au long des Écritures. "L'œuvre de la justice sera la paix, et le travail de la justice, repos et sécurité à toujours. Et mon peuple habitera une demeure de paix et des habitations sûres, et des lieux de repos tranquilles. […] Regarde Sion, la cité de nos assemblées solennelles ! Tes yeux verront Jérusalem, une demeure tranquille, une tente qui ne sera pas transportée : ses pieux ne seront jamais arrachés, et aucune de ses cordes ne sera rompue ; mais là l'Éternel est pour nous magnifique, - un lieu de fleuves, de larges rivières : il n'y viendra aucun vaisseau à rames, aucun noble navire n'y passera." (Ésaïe 32:17-18, 33:20-21).

 
Les tables du témoignage

 
Au commencement de notre lecture, nous lisions : "Moïse entra dans la nuée, et monta sur la montagne ; et Moïse fut sur la montagne quarante jours et quarante nuits" (24:18). Cette séance dans la montagne s’achève maintenant. Tout est dit quant au Tabernacle et au service sacerdotal. Le deux Tables du Témoignage devant être placée dans l’Arche sont alors données à Moïse…

18 Et lorsqu'il eut achevé de parler avec Moïse sur la montagne de Sinaï, il lui donna les deux tables du témoignage, tables de pierre, écrites du doigt de Dieu.

La Loi est au centre de la relation de Dieu avec les fils d’Israël. Celui qui introduit l’homme dans l’Alliance a donné sa Parole, il a indiqué ce qui est attendu de l’homme, et ceux qui sont introduit dans cette alliance expriment leur adhésion à cette Loi. Cette adhésion, vécue en vérité, est véritablement la foi. Il ne s’agit pas de prétendre être capable de l’accomplir en perfection. Qui pourrait y prétendre ? Dieu annonce que sa miséricorde repose sur les hommes qui reçoivent la Parole qui leur est annoncée. De tels hommes, attachés à la Loi reposant dans l’Arche, sont "couverts" par le Saint Propitiatoire.

 

 
Postface

 
Tout au long de ces pages, nous nous sommes arrêtés sur une symbolique particulièrement riche. Nous pouvons bien nous demander pourquoi le service religieux au Tabernacle et ensuite au Premier puis au Second Temple eurent à se maintenir si longtemps, lesquels ne sont qu’un reflet du plan divin*.
* "Il y a ceux qui offrent des dons selon la loi, lesquels servent la figure et l'ombre des choses célestes…" (Hébreux 8:4-5).
L’adhésion à la Parole de Dieu, la foi personnelle, ne nécessite certes pas un tel déploiement. Et cela, les fils d’Israël le savent fort bien, lorsqu’ils se réfèrent à leur père commun, Abraham, l’ami de Dieu (2 Chroniques 20:7), qui marcha avec Dieu dès son appel, quittant son lieu de vie (Genèse 12:1). Les paroles des prophètes ainsi que les expressions sublimes de la foi dans les Psaumes en témoignent. Et tout homme attaché à Dieu le sait bien pour lui-même.
 
Cependant il faut considérer la révélation progressive de Dieu, et cette place exceptionnelle d’Israël comme peuple choisi au cœur du monde (Deutéronome 7:6-8) pour témoigner de la bénédiction promise qui doit s’étendre à l’humanité tout entière (Genèse 12:3). Le Tabernacle et le Temple ensuite étaient des outils de pédagogie qui permettaient de transmettre de génération en génération la connaissance du plan divin. Il était au centre de la vie d’un peuple consacré à la réception et la conservation des oracles de Dieu*.
* "Quel est donc l'avantage du Juif, ou quel est le profit de la circoncision ? Grand de toute manière, et d'abord en ce que les oracles de Dieu leur ont été confiés." (Romains 3:1-2).
Par les symboles qu’il recelait, le peuple devait être tenu en éveil quant à l’Alliance conclue avec le grand Dieu Créateur, avec Celui qui d’une parole fonde les mondes. La grande finalité du service sacerdotal était le soutien de cette adhésion à Dieu et, si les cérémonies et les rites n’atteignaient pas ce but, s’ils n’étaient plus vécus que comme une tradition et une fierté nationale, ils perdaient toute valeur, ce que les prophètes ne manquèrent pas de souligner.
 
En effet, Dieu se nourrit-il de perfection musicale ou de l’agencement de liturgies fastueuses ? "L'Éternel ne regarde pas ce à quoi l'homme regarde, car l'homme regarde à l'apparence extérieure, et l'Éternel regarde au cœur." (1 Samuel 16:7).
 
Michée posait les bonnes questions et y apporta la réponse : "Avec quoi m'approcherai-je de l'Éternel, m'inclinerai-je devant le Dieu d'en haut ? M'approcherai-je de lui avec des holocaustes, avec des veaux âgés d'un an ? L'Éternel prendra-t-il plaisir à des milliers de béliers, à des myriades de torrents d'huile ? Donnerai-je mon premier-né pour ma transgression, le fruit de mon ventre pour le péché de mon âme ? Il t'a déclaré, ô homme, ce qui est bon. Et qu'est-ce que l'Éternel recherche de ta part, sinon que tu fasses ce qui est droit, que tu aimes la bonté, et que tu marches humblement avec ton Dieu ?" (Michée 6:6-8).
 
Et Malachie, un siècle après le retour de l’exil à Babylone exprime une nouvelle fois ce qui plaît au Seigneur, en tirant exemple de fidèles : "Alors ceux qui craignent l'Éternel ont parlé l'un à l'autre, et l'Éternel a été attentif et a entendu, et un livre de souvenir a été écrit devant lui pour ceux qui craignent l'Éternel, et pour ceux qui pensent à son nom. Et ils seront à moi, mon trésor particulier, dit l'Éternel des armées, au jour que je ferai ; et je les épargnerai comme un homme épargne son fils qui le sert." (Malachie 3:16-17).

 

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.