27/06/2013

Exode 27 - L'espace de la Rencontre


 

L'ESPACE DE RENCONTRE

 
Contrairement au visiteur qui aborde le Tabernacle en y pénétrant par le Parvis, le lecteur est introduit dès l’abord dans le Lieu très saint. Là, l’Arche et le Propitiatoire communiquent dès l’abord la pensée de Dieu lorsqu’il fondait les mondes et créait l’humanité. Ensuite, le lecteur est conduit dans le Lieu saint et rendu conscient de l’attention de Dieu sur les hommes, par la mention des douze pains, un pour chaque tribu d’Israël, et de la Lumière permettant à l’homme, dans le lieu ténébreux où il se trouve, d’entrer dans le plan divin le concernant. Ce n’est qu’alors que le lecteur est conduit sur le Parvis, lieu privilégié où le premier regard se porte sur l’autel des sacrifices, l’autel de bronze…

 
L’autel des sacrifices

 
La structure est en bois de sittim dont nous pourrions penser qu’il brûlerait au contact du feu de l’autel, mais le plaquage de bronze est tel qu’il n’en est rien. Bien vite il portera le nom d’autel de bronze (38:30). Le bronze est un alliage de cuivre et d’étain particulièrement solide connu dès la plus haute antiquité dans cette région du monde.
 
L’autel est un édifice imposant. Quatre planches de plus de deux mètres de long en forment le cadre au milieu duquel est disposée une grille de bronze. En hauteur, il atteint près d’un mètre quarante, tandis que la grille est disposée à mi-hauteur. De quoi faire brûler un bœuf entier… En quelques mots l’autel est décrit, la structure, les cornes pour attacher les sacrifices (Psaume 118:27), les ustensiles de bronze pour le service, les anneaux afin d’y placer les barres pour le transport…

27   1 Et tu feras l'autel de bois de sittim : il aura cinq coudées de long, et cinq coudées de large ; l'autel sera carré, et sa hauteur sera de trois coudées. 2 Et tu feras ses cornes à ses quatre coins ; ses cornes seront tirées de lui ; et tu le plaqueras de bronze. 3 Et tu feras ses vases à cendre, et ses pelles, et ses bassins, et ses fourchettes, et ses brasiers ; tous ses ustensiles, tu les feras de bronze. 4 Et tu lui feras une grille en ouvrage de treillis, de bronze ; et tu feras au treillis quatre anneaux de bronze, à ses quatre bouts ; 5 et tu le mettras au-dessous du contour de l'autel, en bas, et le treillis ira jusqu'au milieu de l'autel. 6 Et tu feras des barres pour l'autel, des barres de bois de sittim, et tu les plaqueras de bronze. 7 Et on fera entrer ses barres dans les anneaux ; et les barres seront aux deux côtés de l'autel, pour le porter. 8 Tu le feras creux, avec des planches, comme il t'a été montré sur la montagne ; on le fera ainsi.

Nous arrivons ainsi devant cette réalité de la justice de Dieu qui doit être rencontrée. Le Livre du Lévitique décrit les différents sacrifices offerts sur l’autel parmi lesquels plusieurs répondent à des cycles de la vie d’Israël, l’holocauste du matin et du soir, l’offrande du shabbat, les sacrifices de la nouvelle lune, et fêtes solennelles. Il nous montre ainsi comment s’organise autour de l’autel l’expression de l’attachement à Dieu. Ces actes cérémoniels sont institués pour que les Israélites se souviennent de Dieu et que la louange soit soutenue ainsi par des actes concrets et signifiants. Des Israélites le comprenaient bien, ainsi que nous pouvons lire : "Mangerais-je la chair des gros taureaux, et boirais-je le sang des boucs ? Sacrifie à Dieu la louange, et acquitte tes vœux envers le Très-haut" (Psaume 50:13-14).
* "Mais Christ étant venu, souverain prêtre des biens à venir, par le tabernacle plus grand et plus parfait qui n'est pas fait de main, c'est-à-dire qui n'est pas de cette création, et non avec le sang de boucs et de veaux, mais avec son propre sang, est entré une fois pour toutes dans les lieux saints, ayant obtenu une rédemption éternelle." (Hébreux 9:11-12).
La réconciliation d’Israël, et de tout homme, est établie par le sang de l’Agneau*, et rappelée chaque année par le cérémonial de la fête du Grand Pardon, lorsque le grand prêtre porte le sang sur le saint Propitiatoire. Mais il y avait chaque jour des sacrifices offerts, et ainsi une démarche de l’homme pour se souvenir de la miséricorde de Dieu et de la grâce de l’Alliance. Ainsi, l’autel est au centre de la conscience de l’Alliance, et donc au cœur de la Rencontre de l’homme avec Dieu. Ceci étant établi, le Lieu de la Rencontre peut être décrit, le Parvis dans lequel l’adorateur se présente ayant à l’esprit une rencontre avec Dieu lui-même.

 
Le Parvis

 
Le Parvis constitue une enceinte relativement importante, près de cinquante mètres sur vingt-cinq, pour accueillir, c’est la fonction essentielle, mais aussi par le fait qu’il est fermé, marquant ainsi que s’approcher de Dieu n’est pas une activité profane. L’entrée, tournée vers l’Orient, est large, près de dix mètres, mais il y a un voile en guise de porte…

9 Et tu feras le parvis du tabernacle : pour le côté du midi vers le sud, des tentures de fin lin retors pour le parvis, de cent coudées en longueur pour un côté, 10 et ses vingt piliers, et leurs vingt bases de bronze ; les crochets des piliers et leurs tringles d'attache seront en argent. 11 Et de même pour le côté du nord, dans la longueur, tu feras des tentures de cent coudées en longueur, et ses vingt piliers, et leurs vingt bases de bronze ; les crochets des piliers et leurs tringles d'attache seront en argent. 12 Et pour la largeur du parvis du côté de l'occident, tu feras cinquante coudées de tentures, leurs dix piliers et leurs dix bases. 13 Et la largeur du parvis du côté de l'orient, vers le levant, sera de cinquante coudées : 14 tu feras, pour l'un des côtés, quinze coudées de tentures, leurs trois piliers et leurs trois bases, 15 et pour l'autre côté, quinze coudées de tentures, leurs trois piliers et leurs trois bases, 16 et pour la porte du parvis, un rideau de vingt coudées, de bleu, et de pourpre, et d'écarlate, et de fin lin retors, en ouvrage de brodeur, ses quatre piliers et leurs quatre bases. 17 Tous les piliers du parvis, à l'entour, auront des tringles d'attache en argent, leurs crochets, d'argent, et leurs bases, de bronze. 18 La longueur du parvis sera de cent coudées, et la largeur de cinquante tout le long, et la hauteur de cinq coudées, en fin lin retors ; et les bases des piliers seront de bronze. 19 Tous les ustensiles du tabernacle, pour tout son service, et tous ses pieux, et tous les pieux du parvis, seront de bronze.

Une large toile de lin portée par plus de cinquante piliers cerne l’enceinte. Et celle-ci aussi porte les symboles de la sainteté du lieu. Les piliers posés sur leur socle de bronze rappelant l’autel. Mais en plus, ils sont nantis du symbole de l’entrée des Israélites dans l’Alliance, l’argent du dénombrement utilisé pour les crochets et les tringles : "Et des mille sept cent soixante-quinze shekels on fit les crochets des piliers, et on plaqua leurs chapiteaux, et on les joignit par les tringles" (38:28).
 
L’entré maintenant ! L’adorateur fait les premiers pas dans le Parvis en passant le voile dont la composition est celle même du voile du Tabernacle, et sa composition de lin fin, de bleu, de pourpre et d’écarlate lui rappellera la pureté du lieu, et aussi la grandeur de l’Alliance établie de Dieu, qui le place dans une sphère de puissance et de gloire, celle du Seigneur.

 

 
LA LUMIERE CONTINUELLE

 
La présentation de la Tente de la Rencontre déploie les caractères de l’Alliance de Dieu, et révèle Dieu lui-même et son dessein d’introduire l’homme dans son repos. Ceci nécessite une dernière mention, sans laquelle manquerait un élément essentiel : la lumière doit briller sans discontinuer…

20 Et toi, tu commanderas aux fils d'Israël, et ils t'apporteront de l'huile d'olive pure, broyée, pour le luminaire, pour faire luire les lampes continuellement. 21 Aaron et ses fils les arrangeront devant l'Éternel, depuis le soir jusqu'au matin, dans la tente d'assignation, en dehors du voile qui est devant le témoignage. Ce sera de la part des fils d'Israël un statut perpétuel, en leurs générations.

Le Lieu de la Rencontre est décrit pour nous révéler le Plan divin pour l’homme. Dieu en a chargé un peuple qu’Il a choisi, pour qu’il y ait un témoignage visible. Sophonie, sentant venir le désastre de la destruction du Temple et de l’exil à Babylone, affirmera que ce travail de Dieu ne s’arrêtera pas, ni à Jérusalem, ni à Babylone, ni partout au monde, tant qu’Il n’aura introduit l’homme dans le repos, le repos d’une création arrivée au terme de son élaboration : "L'Éternel, ton Dieu, au milieu de toi, est puissant ; il sauvera ; il se réjouira avec joie à ton sujet : il se reposera dans son amour, il s'égayera en toi avec chant de triomphe" (Sophonie 3:17).
 
Ainsi, les fils d’Israël, chargés du témoignage de Dieu, ne pourront interrompre l’approvisionnement en huile d’olive pure ; et les prêtres auront à veiller sur le Chandelier afin que la lumière brille sans discontinuer dans le sanctuaire. Car c’est sans discontinuer que Dieu fait briller sa lumière sur les hommes pour les amener à Lui*. L’huile pure, les canaux pour l’huile soigneusement nettoyés avec les ustensiles appropriés… La communication de la Parole de Dieu, le rayonnement de sa Lumière n’est pas laissée à l’invention des hommes. "Toutes les choses que je vous commande, vous prendrez garde à les pratiquer. Tu n'y ajouteras rien, et tu n'en retrancheras rien" (Deutéronome 12:32).
* "Jésus leur répondit : Mon Père travaille jusqu'à maintenant, et moi je travaille." (Jean 5:17).

 

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.