27/06/2013

Exode 26 - Le Tabernacle


 

LA TENTE DE LA RENCONTRE

 
Ce lieu est appelé "Tente de la Rencontre", évoquant ainsi pour le fidèle un grand sujet de bonheur. Ce Dieu si grand, habitant au-delà des cieux des cieux, pour reprendre l’expression sémitique (1 Rois 8:27), désire approcher l’homme de Lui-même, et fixe un lieu tout empli de symboles afin qu’il n’oublie pas cette bonté divine. Dieu y établira des rencontres solennelles qui seront empreints de joie dans la mémoire de sa miséricorde.
 
Les dimensions de cette tente, sont relativement modestes, trente coudées sur douze, soit environ quatorze mètres sur cinq et demi, pour près de cinq mètres de haut. La présentation peut surprendre, les tapis étant cités en premier, dans l’ordre suivant lequel ils seront posés, avant qu’il ne soit question de ce qui les supporte et en forme la structure du Tabernacle.
Le Tabernacle

 
Le prêtre levant les yeux en pénétrant dans le Tabernacle peut considérer un tapis particulièrement soigné, comme nous pouvons le voir par la mention du "fin lin, en fils retours", soient des fils doublement torsadés, et ainsi particulièrement solides. Le tapis est un tissage de ces fils de lins retors avec des fils de bleu, de pourpre et d’écarlate sur lequel sont brodés des chérubins en fil d’or.

26   1 Et tu feras le tabernacle de dix tapis de fin lin retors, et de bleu, et de pourpre, et d'écarlate ; tu les feras avec des chérubins, un ouvrage d'art. 2 La longueur d'un tapis sera de vingt-huit coudées, et la largeur d'un tapis de quatre coudées : une même mesure pour tous les tapis. 3 Cinq tapis seront joints l'un à l'autre, et cinq tapis seront joints l'un à l'autre. 4 Et tu feras des ganses de bleu sur le bord d'un tapis, à l'extrémité de l'assemblage ; et tu feras de même au bord du tapis qui sera à l'extrémité dans le second assemblage. 5 Tu feras cinquante ganses à un tapis, et tu feras cinquante ganses à l'extrémité du tapis qui est dans le second assemblage, les ganses seront vis-à-vis l'une de l'autre. 6 Et tu feras cinquante agrafes d'or, et tu joindras les tapis l'un à l'autre par les agrafes, et ce sera un seul tabernacle.

Rassembler les matériaux, filer, tisser, coudre ensemble ces longs tapis de plus de douze mètres pour en faire deux tapis de plus de cent dix mètres carrés et enfin confectionner les ganses pour agrafer ces deux tapis ensemble…
 
Ce tapis bien visible dans le Tabernacle pourra rappeler au prêtre la solennité des lieux, leur pureté avant tout, dans ce lin d’une grande blancheur. Le bleu pourra évoquer pour lui le ciel, centre de l’Alliance ; le pourpre, l’autorité de Dieu, comme il est de coutume de revêtir de pourpre les homme puissants (Juges 8:26, Daniel 5:7,29) ; l’écarlate, enfin, est régulièrement associée à la gloire (2 Samuel 1:24, Proverbes 31:21, Jérémie 4:30).
 
Nous lisons plus loin dans le Livre : "Et toute femme habile fila de sa main, et apporta ce qu'elle avait filé : le bleu, et la pourpre, et l'écarlate, et le fin lin." (35:25). Le texte de l’Exode souligne ainsi de diverses manières l’engagement des hommes et de femmes en vue de l’édification du Lieu de la Rencontre. Un engagement personnel !

 
Les couvertures

 
Le tapis de poil de chèvre
La suite est remarquable par le travail ardu que représente la confection d’un tapis de poil de chèvres. Le matériau est bien plus rude que les fibres végétales du tapis de lin, et nous pouvons voir l’engagement de cœur pour le confectionner : "Et toutes les femmes habiles que leur cœur y porta filèrent du poil de chèvre." (35:26).
 
Le tapis de poil est par excellence le vêtement du prophète (2 Rois 1:8), dont la mission essentielle est de communiquer ou rappeler la pensée de Dieu. Il est donc un instrument dans la main du Seigneur pour engager à une plus grande fidélité à Dieu. Le tapis de poil de chèvre, ici, souligne bien la sainteté du Lieu qu’il couvre, séparé du monde au sein duquel il se trouve.
 
Comme pour le tapis du tabernacle, il s’agit de longs tapis, un peu plus longs afin d’assurer une bonne couverture au premier, deux ensembles joints alors par des agrafes de bronze.

7 Et tu feras des tapis de poil de chèvre pour une tente qui sera par-dessus le tabernacle ; tu feras onze de ces tapis ; 8 la longueur d'un tapis sera de trente coudées, et la largeur d'un tapis de quatre coudées : une même mesure pour les onze tapis. 9 Et tu joindras cinq tapis à part, et six tapis à part ; et tu replieras le sixième tapis sur le devant de la tente. 10 Et tu feras cinquante ganses sur le bord du tapis qui sera à l'extrémité de l'assemblage, et cinquante ganses sur le bord du tapis du second assemblage. 11 Et tu feras cinquante agrafes de bronze, et tu feras entrer les agrafes dans les ganses ; et tu assembleras la tente, et elle sera une. 12 Et ce qui pend, le surplus des tapis de la tente, la moitié du tapis, savoir le surplus, pendra sur le derrière du tabernacle ; 13 et la coudée deçà, et la coudée delà, qui est de surplus dans la longueur des tapis de la tente, pendront sur les côtés du tabernacle, deçà et delà, pour le couvrir.

Le replis à l’entrée de la tente sera la seule part visible du tapis, mais bien en place pour rappeler la sainteté du lieu à quiconque s’en approche. Quant aux agrafes, elles sont de bronze, matériau de l’autel des sacrifices, un signe pour les prêtres entrant dans le Lieu saint.

 
Les couvertures de peaux
Deux couvertures de peaux seront posées sur l’ensemble. Nous pouvons nous interroger sur le sens que pouvait avoir cette couverture de peaux de béliers "teintes en rouge". Pas de sacrifice, nul sang ne coule – sinon le sang lui-même eût pu être utilisé pour la teinture des peaux.

14 Et tu feras pour la tente une couverture de peaux de béliers teintes en rouge, et une couverture de peaux de tahach par-dessus.

Les peaux étaient là, disponibles, et les hommes qui en disposaient les apportèrent déjà teintées de rouge (35:23). Ceci nous conduit à cette scène majeure de la "Ligature d’Isaac". Lorsqu’Abraham montait à Morija, son fils lui demanda : "Où est l’agneau pour l’holocauste ?" Et le père lui répondit, dans la foi qui sublimait son angoisse : "Mon fils, Dieu se pourvoira de l'agneau pour l'holocauste." La suite nous fait voir Abraham écoutant Dieu et prenant, comme de Ses mains, le bélier du sacrifice (Genèse 22:7-13). Le sacrifice a été offert et nul autre n’est à offrir pour la confection de la Tente de la Rencontre.
 
La seconde couverture est en peau de "tahack" ! Nulle traduction n’est satisfaisante à cet endroit, c’est pourquoi nous maintenons le terme hébreu*. De cette peau, il en sera fait usage pour envelopper les objets du sanctuaire lors des pérégrinations dans le désert, des housses de cuir souple donc (Nombres 4:6...). Nous en trouvons une autre acception dans le Livre du prophète Ézéchiel, lorsqu’il y est évoqué les soins de Dieu pour son peuple sortant d’Égypte, blessé par les années d’esclavage. Il y est question d’une parure de vêtements fins et des chaussures de "tahack"… (Ézéchiel 16:10). Un cuir fin et précieux donc couvrait le Tabernacle, housse protectrice appliquée à des biens particulièrement précieux.
* Diverses traductions sont proposées, les unes proposent des peaux de taissons, autrement dit de blaireaux, d’autres évoquent des peaux de dauphins, d’autres encore évoquent simplement du cuir fin… Mais sans même pouvoir affirmer qu’il s’agit d’un animal, le "tahack" n’est pas connu…

 
La structure, les ais du Tabernacle

 
De grandes planches devaient être dressées ; elles formeront trois parois, le Tabernacle s’ouvrant alors sur toute sa largeur du côté de l’Orient. Ces planches, les "ais", sont bien assujetties les unes aux autres par des traverses courant tout au long des trois parois, et des anneaux aux coins de l’édifice. Toutes sont plaquées d’or ! Chaque planche, posée en hauteur, mesure près de cinq mètres de haut sur une largeur de quelque soixante-cinq centimètres. Elles sont dressées sur des socles d’argent…

15 Et tu feras les ais pour le tabernacle ; ils seront de bois de sittim, placés debout ; 16 la longueur d'un ais sera de dix coudées, et la largeur d'un ais d'une coudée et demie. 17 Il y aura deux tenons à un ais, en façon d'échelons, l'un répondant à l'autre ; tu feras de même pour tous les ais du tabernacle. 18 Et tu feras les ais pour le tabernacle, vingt ais pour le côté du midi vers le sud ; 19 et tu feras quarante bases d'argent sous les vingt ais, deux bases sous un ais pour ses deux tenons et deux bases sous un ais pour ses deux tenons ; 20 et pour l'autre côté du tabernacle, du côté du nord, vingt ais, 21 et leurs quarante bases d'argent, deux bases sous un ais, et deux bases sous un ais. 22 Et pour le fond du tabernacle, vers l'occident, tu feras six ais. 23 Et tu feras deux ais pour les angles du tabernacle, au fond ; 24 ils seront joints par le bas et parfaitement unis ensemble par le haut dans un anneau ; il en sera de même pour les deux ; ils seront aux deux angles. 25 Et il y aura huit ais, et leurs bases d'argent : seize bases, deux bases sous un ais, et deux bases sous un ais. 26 Et tu feras des traverses de bois de sittim, cinq pour les ais d'un côté du tabernacle, 27 et cinq traverses pour les ais de l'autre côté du tabernacle, et cinq traverses pour les ais du côté du tabernacle, pour le fond, vers l'occident ; 28 et la traverse du milieu sera au milieu des ais courant d'un bout à l'autre. 29 Et tu plaqueras d'or les ais, et tu feras d'or leurs anneaux qui recevront les traverses et tu plaqueras d'or les traverses. 30 Et tu dresseras le tabernacle selon son ordonnance qui t'a été montrée sur la montagne.

Que voyait le prêtre entrant dans l’édifice ? Le bois de sittim est entièrement recouvert* ! Les parois d’or posées sur les socles d’argent, un ensemble bien assujetti, une construction solide… Le livre précise bien la provenance de cet argent qui servit aux socles sous les ais du Tabernacle. Il ne s’agit pas ici de l’argent apporté librement, mais du prix du rachat dont il sera parlé plus loin. Chaque Israélite devra apporter un demi shekel lors du dénombrement, et il est dit de la somme rapportée : "Et l'argent de ceux de l'assemblée qui furent dénombrés fut de cent talents et mille sept cent soixante-quinze sicles, selon le sicle du sanctuaire… Et les cent talents d'argent étaient pour fondre les bases du lieu saint, et les bases du voile, cent bases pour les cent talents, un talent par base" (38:25-27).
* "Le père dit à ses esclaves : Apportez dehors la plus belle robe, et l'en revêtez ; et mettez un anneau à sa main et des sandales à ses pieds…" (Luc 15:22).
Ainsi, chaque Israélite pouvait faire le lien entre les bases des ais du Tabernacle et le demi shekel qu’il a payé pour lui-même, ceci pour lui indiquer que les rachetés de Dieu, figurés par les ais dressées et unis ensemble, sont introduits dans sa présence sur la base de la rédemption.
 
La vision du Propitiatoire d’or couvrant l’arche montrait le côté de Dieu, le don gratuit, comme Abraham l’avait pressenti lorsqu’il répondait à Isaac touchant le sacrifice (Genèse 22:8), tandis que l’argent du dénombrement indique le côté de l’homme qui accepte la nécessité du rachat (>Psaume 49:8).

 
Le voile de séparation

 
Ici nous comprenons ce montage du tapis de fin lin constituant le Tabernacle : aux agrafes liant les deux parties sont attachés les crochets du voile qui sépare le "Lieu saint" du "Lieu très saint", isolant ainsi l’Arche du Témoignage et le Propitiatoire placé dessus.

31 Et tu feras un voile de bleu, et de pourpre, et d'écarlate, et de fin lin retors ; on le fera d'ouvrage d'art, avec des chérubins ; 32 et tu le mettras sur quatre piliers de bois de sittim, plaqués d'or, et leurs crochets seront d'or ; ils seront sur quatre bases d'argent. 33 Et tu mettras le voile au-dessous des agrafes, et tu mettras là, au dedans du voile, l'arche du témoignage ; et le voile fera séparation pour vous entre le lieu saint et le lieu très-saint. 34 Et tu mettras le propitiatoire sur l'arche du témoignage, dans le lieu très-saint.

Tout est harmonie en ce lieu. Regardant en haut ou regardant devant lui, le prêtre entrant dans le Tabernacle a la vision du même voile exprimant la pureté du lieu tout en évoquant le caractère céleste, la puissance et la gloire du Dieu trois fois saint que ces lieux ne peuvent contenir. Et il lui est aussi rappelé l’interdit qui demeure, à savoir l’incapacité d’entrer dans ce lieu de délices fermé gardé par les chérubins, selon ce signe donné dans la parabole du Jardin d’Eden (Genèse 3:23-24). Les quatre piliers de bois de sittim rappellent les ais du Tabernacle, également posés sur des bases d’argent, évocation du dénombrement annonçant le rachat, la rédemption.
 
Dieu est connu dans sa miséricorde par l’Alliance scellée après la délivrance de l’Égypte, et cette délivrance même annonce un avenir plus heureux encore, célébré dans tant de Psaumes, celui de l’entrée dans la présence de Dieu (15:1, 43:3, 46:4, 84:1). Chaque année, le grand prêtre pénètre dans le Lieu très saint, au-delà du voile, et célèbre cérémoniellement le pardon de Dieu et son agréation auprès de Lui, mais le voile ne pouvait subsister à toujours*, le racheté étant appelé à "entrer dans le repos de Dieu" (Deutéronome 12:9, Psaume 133 et 134).
* "Et le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu'en bas." (Marc 15:38). "Ayant donc, frères, une pleine liberté pour entrer dans les lieux saints par le sang de Jésus, par le chemin nouveau et vivant qu'il nous a consacré à travers le voile, c'est-à-dire sa chair, et ayant un grand prêtre établi sur la maison de Dieu, approchons-nous avec un cœur vrai, en pleine assurance de foi, ayant les cœurs par aspersion purifiés d'une mauvaise conscience et le corps lavé d'eau pure." (Hébreux 10:19-22).
Telle est ainsi l’attente constante du fidèle de ce temps, celle de la rédemption annoncée par l’Alliance, apportée par Celui qui est mis à part en payer le prix. Et de Celui-là il sera dit : "Tu as aimé la justice, et tu as haï la méchanceté ; c'est pourquoi Dieu, ton Dieu, t'a oint d'une huile de joie au-dessus de tes compagnons. Tous tes vêtements sont myrrhe, aloès, et casse…" (Psaume 45:7-8).

 
Le rideau de l’entrée

 
La Table des pains et le Chandelier sont placés alors devant le voile de séparation, et vient enfin le voile à l’entrée du sanctuaire et ses cinq colonnes.

35 Et tu placeras la table en dehors du voile, et le chandelier vis-à-vis de la table, sur le côté du tabernacle qui est vers le sud, et tu mettras la table sur le côté nord. 36 Et tu feras pour l'entrée de la tente un rideau de bleu, et de pourpre, et d'écarlate, et de fin lin retors, en ouvrage de brodeur ; 37 et tu feras pour le rideau cinq piliers de bois de sittim, et tu les plaqueras d'or, et leurs crochets seront d'or ; et tu fondras pour eux cinq bases de bronze.

Ici, plus de chérubins, nul interdit car le prêtre y rentre régulièrement pour accomplir le service sacerdotal. Mais nous y trouvons des bases de bronze en raison de la responsabilité morale de l’homme qui pénètre en ces lieux.

 

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.