27/06/2013

Exode 25:1-9 - Le Tabernacle, prologue


 

LE TABERNACLE
La Tente de la Rencontre
Livre de l'Exode, chapitres 25 à 31

 
Prologue

 
Un peuple libéré de l'esclavage

 
Le Tabernacle, la Tente de la Rencontre de l’Israélite avec Dieu, occupe une place importante dans le Livre de l’Exode, mais surtout, avec le Temple qui lui succédera, dans la vie d’Israël. Lieu essentiel du culte rendu à Dieu, centre de rassemblement en particulier lors des fêtes solennelles, le Tabernacle était avant tout une évocation permanente de la pensée de Dieu dont il est une expression symbolique. Ainsi, il prend place dans l’histoire de la foi dès qu’il y eût un peuple choisi pour que soit révélé le grand projet de Dieu pour l’humanité, qu’il conçut avant la fondation du monde.
 
L’histoire du peuple choisi commence, d’un certain point de vue, au Buisson ardent. Les fils d’Israël, plongés dans la fournaise de l’Égypte, en proie à une épreuve intense, ne sont pas anéantis… Tout au contraire, un libérateur* est préparé pour intervenir de la part du Seigneur de toute la terre (Psaume 97:5). Et cet homme, Moïse, lève les yeux, "et voici, le buisson était tout ardent de feu, et le buisson n'était pas consumé" (Exode 3:2).
* "Ce Moïse… Dieu l'a envoyé pour chef et pour libérateur, par la main de l'ange qui lui était apparu au buisson." (Actes 7:35).
C’est alors que Dieu donne à connaître son Nom. Il se donne à connaître ! Autrement dit, il entre en relation avec Moïse et avec le peuple qu’Il a choisi. Dieu, Elohim, la déité dans son absolu, se fait connaître aux fils d’Israël sous le Nom "Je Suis", YHWH (Exode 3:14), ce qui est traduit par l’Éternel dans bien des Bibles en français, tandis que dans d’autres, le tétragramme hébreu est transcrit sous la forme "Yahweh". Les Israélites sont invités à connaître Celui qui veille sur eux, comme il veilla sur leurs pères (Genèse 48:15), et entrer dans une relation consciente et responsable avec Lui.
 
Peuple libéré, délivré, sur lequel Dieu veut faire reposer sa bénédiction, Israël connaît par les récits du Livre de l’Exode les grands principes de la relation dans laquelle l’homme attaché à l’Éternel est introduit. Et ces principes sont exposés en plusieurs étapes.
 
Le récit débute par l’expérience de la vie dans le désert (Exode 15 à 18). A peine le cantique de la délivrance chanté, le peuple fait ses premiers pas dans la liberté et connaît des temps d’épreuves et des temps d’apaisement, les eaux amères de Mara comme les fontaines d’Elim. Le peuple y apprend les ressources divines, à savoir la manne et l’eau vive. Il y apprend aussi le Shabbat, reçu comme don de la part de Dieu, avant goût de ce que sera l’entrée dans le repos de Dieu.

 
L'engagement du peuple

Arrivés en Sinaï, Moïse monte une première fois sur la montagne (19:3). C’est alors que le peuple est appelé à entrer dans l’Alliance avec Dieu. Il est placé devant une grande responsabilité : "Vous avez vu ce que j'ai fait à l'Égypte, et comment je vous ai portés sur des ailes d'aigle, et vous ai amenés à moi. Et maintenant, si vous écoutez attentivement ma voix et si vous gardez mon alliance, vous m'appartiendrez en propre d'entre tous les peuples ; car toute la terre est à moi ; et vous me serez un royaume de prêtres, et une nation sainte" (19:4-6). Les Israélites expriment alors, une première fois, leur engagement, disant d’une seule voix : "Tout ce que l'Éternel a dit, nous le ferons" (19:8).
 
Moïse monte alors une deuxième fois sur la montagne pour y porter symboliquement l’engagement du peuple (19:8), et une troisième fois encore (19:20) pour entendre les paroles de la Loi et les directives quant aux manifestations publiques essentielles de l’Alliance. Le peuple sera convié à se réunir régulièrement pour se rappeler sa relation à Dieu, tandis que l’Éternel s’engage dans la protection du peuple. C’est ici que sont enseignées pour la première fois les trois fêtes de pèlerinage des Israélites (23:14-19) : la fête des pains sans levain, souvenir de la sortie d’Égypte, la fête des récoltes, sept semaines plus tard, et la célébration de la fête des Cabanes, Succot, qui devra être célébrée dans le pays promis en mémoire de la traversée du désert et dans la jouissance de la bénédiction reçue.
 
Il y a alors un nouvel engagement du peuple (24:3) suivi de l’écriture par Moïse des paroles entendues sur la montagne. Le Livre de la Loi est alors lu devant le peuple qui réitère sont engagement pour la troisième fois : "Tout ce que l'Éternel a dit, nous le ferons, et nous écouterons." (24:7). Cette scène s’achève en une manifestation de la gloire de l’Éternel, à la suite de quoi Moïse est appelé à monter une quatrième fois sur la montagne : "L'Éternel dit à Moïse : Monte vers moi sur la montagne, et sois là ; et je te donnerai les tables de pierre, et la loi et le commandement que j'ai écrits pour les instruire" (24:12).
 
Le livre indique une longue période, quarante jours, où, tandis que Dieu parlait à Moïse dans la montagne, le peuple se mit à douter. Moïse recevait des instructions concernant le Lieu de la Rencontre, la Tente où s’exprimera la relation du peuple avec l’Éternel, et pendant ce temps le peuple, dans la crainte et le doute, poussait Aaron à la fabrication du veau d’or. Et nous constatons que cela n’altère pas le propos de Dieu concernant l’Alliance.

 
L’édification du Tabernacle

 
C’est en de longues pages que nous est donné le descriptif du Tabernacle, du Lieu de la Rencontre avec Dieu, ces instructions s’achevant par des indications pratiques, à savoir le nom de personnes douées pour conduire l’exécution des nombreuses tâches qu’une telle œuvre impose : ouvrages de métallurgie fine, travaux de joaillerie, de menuiserie, de parfumerie et de peausserie, confection de tissus, de vêtements…
 
La Tente de la Rencontre, expression de l’Alliance, sera constituée de façon précise ; il n’y a pas de place pour l’imagination… Mais les hommes et les femmes qui auront à cœur l’Alliance contribueront à l’ouvrage. En effet, mis à part l’argent du dénombrement, tout l’édifice sera constitué d’offrandes volontaires.

25   1 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 2 Parle aux fils d'Israël, et qu'ils prennent pour moi une offrande élevée. Vous prendrez mon offrande élevée de tout homme que son coeur y portera. 3 Et c'est ici l'offrande élevée que vous prendrez d'eux : de l'or, de l'argent et du bronze ; 4 du bleu, de la pourpre, de l'écarlate et du fin lin et du poil de chèvre ; 5 des peaux de béliers teintes en rouge, et des peaux de tahach ; du bois de sittim ; 6 de l'huile pour le luminaire, des aromates pour l'huile de l'onction et pour l'encens des drogues odoriférantes ; 7 des pierres d'onyx, et des pierres à enchâsser pour l'éphod et pour le pectoral. 8 Et ils feront pour moi un sanctuaire, et j'habiterai au milieu d'eux. 9 Selon tout ce que je te montre, le modèle du tabernacle et le modèle de tous ses ustensiles, ainsi vous ferez.

Il faut souligner l’enthousiasme que suscita l’édification du Tabernacle, comme nous pouvons le lire aux derniers chapitres du Livre de l’Exode après l’épisode douloureux du Veau d’Or. Des hommes et des femmes vont se porter volontaires, apportant librement de leurs biens, des matériaux pour la construction de l’édifice. Pas de prélèvement, mais des dons spontanés. "Et tout homme que son cœur y porta, et tous ceux qui avaient un esprit généreux, vinrent et apportèrent l'offrande de l'Éternel pour l'œuvre de la tente de la rencontre, et pour tout son service, et pour les saints vêtements. Et les hommes vinrent avec les femmes : tout homme qui offrit une offrande tournoyée d'or à l'Éternel, tous ceux qui avaient le cœur généreux apportèrent des anneaux de nez, et des pendants d'oreille, et des anneaux, et des colliers, toutes sortes d'objets d'or." (35:21-22). Ces hommes et ces femmes abandonnent des matériaux de valeurs, et aussi des objets de vanité pour l’édification du lieu de rencontre avec l’Éternel !
 
Le bois rassemblé est du sittim, une variété d’acacia que l’on trouve dans ces lieux désertiques du Sinaï, comme ailleurs en Arabie. Son bois est imputrescible, ce qui en fait un matériaux bien adapté à un tel ouvrage qui illustre un propos éternel.
 
Nous voici donc à pieds d’œuvre pour entrer dans cette révélation que l’Éternel fait de Lui-même.
 
L’exposé du Livre de l’Exode ne constitue pas une visite guidée de l’édifice, considérant l’extérieur avant d’y pénétrer. Il exprime en premier abord ce qui est au cœur de la pensée divine, la finalité du plan divin. Et il conduit progressivement dans la révélation de ses voies pour aboutir aux manifestations de la louange et de la reconnaissance des hommes nourris de la révélation de Dieu.

 
Le Tabernacle et la fonction sacerdotale

 
Deux grandes sections nous sont présentées, l’une et l’autre agençant selon un ordre pédagogique la présentation de mobiliers particuliers, d’éléments de structure de l’édifice et de fonctions qui seront exercées.
 
Tout d’abord le Tabernacle lui-même. La présentation de la pensée de Dieu, partant des symboles de l’Alliance et se poursuivant par la description de la Tente et du Parvis pour clôturer sur un aspect essentiel : la lumière continuelle brillant dans le Lieu Saint.
 
La deuxième partie concerne le travail de Dieu pour l’humanité et le chemin de l’homme vers Dieu. Il s’agit de la fonction sacerdotale décrite par les vêtements que porte le grand prêtre lors de circonstances particulières et de la consécration de la famille sacerdotale, signifiant les bases sur lesquelles l’homme s’appuie pour s’approcher de Dieu. La suite a trait au service sacerdotal lui-même et aux objets cultuels appropriés.

 

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.