22/06/2013

Exode 15:1-21 Les cantiques de Moïse et de Myriam


 

Les Cantiques de Moïse et de Myriam - 15 :1-21
 
La connaissance d’une si grande délivrance produit la louange à l’Éternel. C’est en chœur que les fils d’Israël chantent avec Moïse !
 
Un véritable enthousiasme, au sens étymologique du terme ! Goûtant la délivrance, le peuple se sent lié à Dieu, et pour ainsi dire "en Dieu"… Ainsi prononce-t-il ces paroles : "je lui préparerai une habitation !" La joie éprouvée les conduit à cette déclaration remarquable dans laquelle nous ne devons certes pas comprendre l’idée d’une maison qui lui serait construite… Retenons les paroles de Salomon lors de l’inauguration du Temple de Jérusalem : "Mais Dieu habitera-t-il vraiment sur la terre ? Voici, les cieux, et les cieux des cieux, ne peuvent te contenir ; combien moins cette maison que j'ai bâtie !" (1 Rois 8:27). Mais le sens moral est clair. Le peuple, saisi par la bonté de Dieu, exprime la pensée de vivre avec Dieu, auprès de Dieu… Ceci n’est pas sans rappeler les paroles de l’apôtre dans un contexte bien évidemment fort différent : "Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous ?" (1 Corinthiens 3:16, voir aussi 6:19 et Éphésiens 2:21).
 
Nous lisons ainsi dans ce cantique ce désir de marcher dans la communion, avec Dieu – lui faire une habitation pour qu’Il puisse être toujours avec eux comme il a manifesté l’être lors de la traversée de la mer et de la débâcle de l’armée du Pharaon.

15  1 Alors Moïse et les fils d'Israël chantèrent ce cantique à l'Éternel, et parlèrent, disant :
 
   Je chanterai à l'Éternel, car il s'est hautement élevé ; il a précipité dans la mer le cheval et celui qui le montait.
2 Jah est ma force et mon cantique, et il a été mon salut. Il est mon Dieu, et je lui préparerai une habitation, - le Dieu de mon père, et je l'exalterai.
3 L'Éternel est un homme de guerre ; l'Éternel est son nom.
4 Les chars du Pharaon, et son armée, il les a jetés dans la mer ; l'élite de ses capitaines a été enfoncée dans la mer des Joncs.
5 Les abîmes les ont couverts ; ils sont descendus dans les eaux profondes, comme une pierre.
6 Ta droite, ô Éternel ! s'est montrée magnifique en force ; ta droite, ô Éternel ! a écrasé l'ennemi.
7 Et dans la grandeur de ta majesté, tu as détruit ceux qui s'élevaient contre toi ; tu as lâché ta colère, elle les a dévorés comme du chaume.
8 Et par le souffle de tes narines, les eaux se sont amoncelées ; les courants se sont dressés comme une muraille ; les abîmes sont devenus solides au cœur de la mer.
9 L'ennemi disait : Je poursuivrai, j'atteindrai, je partagerai le butin ; mon âme sera assouvie d'eux ; je tirerai mon épée, ma main les exterminera.
10 Tu as soufflé de ton souffle, la mer les a couverts ; ils se sont enfoncés comme du plomb dans les eaux magnifiques.
11 Qui est comme toi parmi les dieux, ô Éternel ? Qui est comme toi, magnifique en sainteté, terrible en louanges, opérant des merveilles ?
12 Tu as étendu ta droite, la terre les a engloutis.
13 Tu as conduit par ta bonté ce peuple que tu as racheté ; tu l'as guidé par ta force jusqu'à la demeure de ta sainteté.
14 Les peuples l'ont entendu, ils ont tremblé ; l'effroi a saisi les habitants de la Philistie.
15 Alors les chefs d'Édom ont été épouvantés ; le tremblement a saisi les forts de Moab ; tous les habitants de Canaan se sont fondus.
16 La crainte et la frayeur sont tombées sur eux : par la grandeur de ton bras ils sont devenus muets comme une pierre, jusqu'à ce que ton peuple, ô Éternel, ait passé, jusqu'à ce qu'ait passé ce peuple que tu t'es acquis.

Après avoir évoqué, aux premiers versets du cantique, l’idée de bâtir une habitation pour le Seigneur Dieu, vient la confiance d’être approché de "la demeure de la sainteté de Dieu". Il y a une réelle conscience du rachat, et une réelle joie dans cette confiance jusqu’à dépasser les termes de la promesse, le cantique n’évoquant pas même le pays "ruisselant de lait et de miel", mais s’attachant à un lien indéfectible avec l’Éternel, "à toujours et à perpétuité".

17 Tu les introduiras et tu les planteras sur la montagne de ton héritage, le lieu que tu as préparé pour ton habitation, ô Éternel ! le sanctuaire, ô Seigneur ! que tes mains ont établi.
18 L'Éternel régnera à toujours et à perpétuité.
19 Car le cheval du Pharaon est entré dans la mer, avec son char et ses cavaliers, et l'Éternel a fait retourner sur eux les eaux de la mer ; et les fils d'Israël ont marché à sec au milieu de la mer.

La joie est grande, l’élévation de la pensée atteint aux desseins du Seigneur Dieu pour l’éternité ! Ensuite, les femmes aussi expriment leur joie et leur reconnaissance autour de Marie, la sœur de Moïse, qui leur répond en des termes bien sobres touchant la grande délivrance qu’elles goûtent ensemble.

20 Et Marie, la prophétesse, sœur d'Aaron, prit un tambourin en sa main, et toutes les femmes sortirent après elle, avec des tambourins et en chœurs ;
21 et Myriam leur répondait : Chantez à l'Éternel, car il s'est hautement élevé ; il a précipité dans la mer le cheval et celui qui le montait.

Il est remarquable de lire comment le dessein de Dieu est développé, et exprimé avec confiance dans les paroles du "Cantique de Moïse". Soulignons ce grand mouvement de cœur qui conduit, en goûtant la délivrance, à désirer ardemment vivre avec Dieu, si grand et si bon, qui les a "rachetés", ceci exprimé en parlant de lui établir une habitation. Quelques jours plus tard, face aux eaux amères de Marra, ce seront des murmures à l’adresse de Moïse… Pour une partie du peuple, ce sera fini déjà de reconnaître l’action de l’Éternel Dieu, pour se tourner avec doute vers l’homme Moïse…
 
Ainsi le peuple retardera l’avènement de ses aspirations spirituelles en laissant s’insinuer le doute, en oubliant les leçons de la grande délivrance qu’ils ont pourtant goûté avec élan dans l’expression de ce cantique.


 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.