20/06/2013

Exode 25-30 Le Tabernacle du désert (1/2)


 

Le Tabernacle du désert
Exode 25:1-30:38

C’est en de longues pages que nous est donné le descriptif du Tabernacle, du Lieu de la Rencontre avec Dieu, ces instructions s’achevant par des indications pratiques, à savoir le nom de personnes douées pour conduire l’exécution des nombreuses tâches qu’une telle œuvre impose : ouvrages de métallurgie fine, travaux de joaillerie, de menuiserie, de parfumerie et de peausserie, confection de tissus, de vêtements…
 
La Tente de la Rencontre, expression de l’Alliance, sera constituée de façon précise ; il n’y a pas de place pour l’imagination… Et nombre d’hommes et de femmes contribueront à l’ouvrage, montrant leur attachement à l’Alliance. En effet, mis à part l’argent du dénombrement, tout l’édifice sera constitué d’offrandes volontaires.

25  1 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 2 Parle aux fils d'Israël, et qu'ils prennent pour moi une offrande élevée. Vous prendrez mon offrande élevée de tout homme qui aura un esprit libéral.
 
3 Et c'est ici l'offrande élevée que vous prendrez d'eux : de l'or, et de l'argent, et de l'airain ; 4 et du bleu, et de la pourpre, et de l'écarlate, et du coton blanc, et du poil de chèvre ; 5 et des peaux de béliers teintes en rouge, et des peaux de taissons, et du bois de sittim ; 6 de l'huile pour le luminaire, des aromates pour l'huile de l'onction et pour l'encens des drogues odoriférantes ; 7 des pierres d'onyx, et des pierres à enchâsser pour l'éphod et pour le pectoral. 8 Et ils feront pour moi un sanctuaire, et j'habiterai au milieu d'eux. 9 Selon tout ce que je te montre, le modèle du tabernacle et le modèle de tous ses ustensiles, ainsi vous ferez.

L’exposé conduit progressivement de la révélation du dessein de Dieu aux manifestations de la louange et de la reconnaissance des hommes nourris de cette révélation. Il est très instructif de parcourir en détail ces chapitres, mais voyons-en ici les grandes lignes. Nous pouvons discerner dans ces éléments symboliques d’abord la représentation du dessein divin, et ensuite la réponse attendue de l’adorateur.

 
La représentation du dessein divin - 25:10-27:21

Partant du Lieu très saint, expression des desseins de Dieu, le lecteur est conduit progressivement vers le Parvis, espace de rencontre où l’homme s’avance auprès de son Créateur.

L’Arche d’Alliance et le Propitiatoire – 25:10-22. Dieu a créée l’homme pour que celui-ci marche heureux dans sa présence. L’Arche qui contiendra les Tables de la Loi évoque l’Alliance, le lien entre Dieu et l’homme, tandis que le Propitiatoire qui la couvre exprime la grâce de Dieu regardant à l’homme au travers du sacrifice expiatoire. Le propitiatoire sera oint du sang de l’holocauste.
La Table des pains et la Menorah – 25:23-40. La Menorah, le luminaire à sept branches, apporte sa lumière sur les douze pains disposés sur la table. Ainsi est-il rappelé à chaque Israélite que la lumière de Dieu, véritable "source de vie" (Psaume 36:9), est constamment portée sur lui.
La Tente de la Rencontre – 26:1-37. Une tente faite de quatre couvertures superposées. Tout est gloire et majesté dans ces tapis, depuis la couverture de peaux visible du parvis jusqu’au tapis brodé que l’ont voit à l’intérieur, en levant les yeux, En guise de portes, deux voiles, un à l’entrée, et l’autre mettant à part le Lieu très saint où sont l’Arche et le Propitiatoire, là où pénètre le grand prêtre, seul et une fois l’an. Les Ais, de grandes planches de bois imputrescible plaquées d’or, posés sur des socles d’argent, forment l’armature de l’édifice, expression du peuple de Dieu, peuple séparé, racheté, introduit dans la présence de Dieu…
L’Autel d’airain et le Parvis, espace de rencontre – 27:1-19. Entrant dans le parvis, l’adorateur se trouve face à l’Autel d’airain, l’autel du sacrifice. Admis en la présence de Dieu, le croyant a ainsi conscience du sacrifice expiatoire, du sacrifice de substitution, par lequel sa culpabilité a été rencontrée en justice (Hébreux 9:14).
La lumière continuelle – 27:20-21. Le premier service confié à Aaron et ses fils est l’entretien des lampes de la Menorah, le luminaire à sept branches. Il faut que chacun sache que le lumière divine brille sans discontinuer. Un fait rappelé plus d’une fois (Exode 30:8, 40:25, Lévitique 24:4, Nombres 8:3).

 
Le service sacerdotal - 28:1-29:37

L’entretien constant des lampes du luminaire introduit ceux qui en sont chargés, la famille sacerdotale. Cette tâche matérielle, comme les autres actes sacerdotaux, a un rôle hautement spirituel et manifestée par une symbolique extrêmement précise.

Les vêtements sacerdotaux – 28:1-43. Le grand prêtre paraîtra dans des vêtements hautement chargés de symboles évoquant combien est précieux pour Dieu le peuple des rachetés. Les vêtements des prêtres aussi sont décrits précisément, symboles de la pureté requise dans la présence de Dieu.
La cérémonie de consécration – 29:1-37. Aaron sera oint en vue d’exercer la fonction de grand prêtre. Et ses fils seront engagés dans un rite qui occupera une semaine afin de leur donner conscience de leur charge devant Dieu. Le chemin les conduira de la prise de conscience de la culpabilité de l’homme à la joie dans la présence de Dieu.

 
L’expression de l’Alliance - 2938:3038

Les gestes accomplis pour la mémoire de l’Alliance sont ensuite décrits.

L’holocauste du matin et du soir – 29:38-46. Le sacrifice est rôti au feu à l’autel d’airain. Ainsi, en tout temps, l’entrée au parvis se fait dans la conscience du sacrifice offert, le sacrifice de substitution.
L’autel d’or – 30:1-10. La conscience de la grâce conduit à la louange. Aussi un autel est placé dans le Lieu Saint, devant le voile, pour exprimer la louange à Dieu exprimée par les rachetés.
Le dénombrement – 30:11-16. Le peuple tout entier est concerné par l’Alliance, aussi chaque Israélite de plus de vingt ans apportera le prix de son rachat ; un demi-shekel pour une âme, quelle que soit sa notoriété, son état moral, sa fortune… Car il n’y a pas de différence devant Dieu, chaque âme est précieuse au même titre.
La cuve d’airain – 30:17-21. Autre pièce posée au Parvis, entre l’autel d’airain et le Tabernacle, la cuve est destinée aux ablutions rituelles des prêtres, pour qu’ils aient à l’esprit la solennité de leur service.
Les parfums du sanctuaire – 30:22-38. L’huile de l’onction est composée en vue de l’onction de la famille sacerdotale. L’encens des drogues odoriférantes sera offert à l’autel d’or. L’un et l’autre seront élaborés avec des essences précises, selon des proportions établies, et cela à l’usage exclusif du service sacerdotal.
Cet ensemble de prescriptions est remarquablement détaillé, car il importait que la conscience du peuple soit tenue en éveil quant à l’Alliance, et assurée de la grâce magnifique de Dieu qui a voulu établir un lien fort avec l’homme. Et ici, avec le peuple choisi, pour qu’il présente le témoignage de son dessein pour tous les hommes.


 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.