19/06/2013

Nombres 9 Le départ du Sinaï (1/2)


 

Le départ du Sinaï
Nombres 9:1-10:36

La première année de la sortie d’Egypte s’achève, et avec elle les premières expériences du désert ; l’Alliance est maintenant scellée et le Tabernacle édifié. Vient le temps de célébrer la Pâque à l’Eternel, fête annuelle de mémoire, et le temps aussi de se mettre en route vers le pays promis. La nuée qui les conduisit hors d’Egypte se pose alors sur le Tabernacle tandis que Moïse confectionne les trompettes avec lesquelles sera sonné le départ, et les Israélites se mettent en marche, non plus un peuple en fuite, mais des hommes marchant dans l’ordre, animés par cette parole de Moïse : "Lève-toi, Éternel, et que tes ennemis soient dispersés, et que ceux qui te haïssent s'enfuient devant toi ! " (10:35).

 
La Pâque à l’Éternel - 9:1-4

Israël se trouve rassemblé autour du sanctuaire ; tout est en ordre pour le départ, et vient ce jour où la sortie d’Egypte est célébrée. Chaque famille, sous sa tente, va prendre le repas pascal avant de se réunir pour la première fois autour du Tabernacle, au premier jour des Pains sans levain. Célébrations qui se reproduiront d’année en année.

9  1 Et l'Éternel parla à Moïse, dans le désert de Sinaï, le premier mois de la seconde année après leur sortie du pays d'Égypte, disant : 2 Que les fils d'Israël fassent aussi la Pâque au temps fixé. 3 Vous la ferez au temps fixé, le quatorzième jour de ce mois, entre les deux soirs ; vous la ferez selon tous ses statuts et selon toutes ses ordonnances. 4 Moïse dit aux fils d'Israël de faire la Pâque. 5 Et ils firent la Pâque, le premier mois, le quatorzième jour du mois, entre les deux soirs, au désert de Sinaï : selon tout ce que l'Éternel avait commandé à Moïse, ainsi firent les fils d'Israël.
 
6 Et il y eut des hommes qui étaient impurs à cause du corps mort d'un homme, et qui ne pouvaient pas faire la Pâque ce jour-là ; et ils se présentèrent ce jour-là devant Moïse et devant Aaron. 7 Et ces hommes lui dirent : Nous sommes impurs à cause du corps mort d'un homme ; pourquoi serions-nous exclus de présenter l'offrande de l'Éternel au temps fixé, au milieu des fils d'Israël ? 8 Et Moïse leur dit : Tenez-vous là, et j'entendrai ce que l'Éternel commandera à votre égard. 9 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 10 Parle aux fils d'Israël, en disant : Si un homme d'entre vous ou de votre postérité est impur à cause d'un corps mort, ou est en voyage au loin, il fera la Pâque à l'Éternel. 11 Ils la feront le second mois, le quatorzième jour, entre les deux soirs ; ils la mangeront avec des pains sans levain et des herbes amères ; 12 ils n'en laisseront rien jusqu'au matin et n'en casseront pas un os ; ils la feront selon tous les statuts de la Pâque. 13 Mais l'homme qui est pur et qui n'est pas en voyage, qui s'abstient de faire la Pâque, cette âme sera retranchée de ses peuples ; car il n'a pas présenté l'offrande de l'Éternel au temps fixé : cet homme portera son péché.
 
14 Et si un étranger séjourne chez vous, et veut faire la Pâque à l'Éternel, il la fera ainsi, selon le statut de la Pâque et selon son ordonnance. Il y aura un même statut pour vous, tant pour l'étranger que pour l'Israélite de naissance.

Le repas de la Pâque ne pouvait se prendre à la légère, comme une simple fête de famille ! Nous voyons le souci de ceux qui savaient n’être pas en condition pour la célébrer – une impureté rituelle, ici le fait qu’ils avaient connu un décès tout récemment – mais également le rappel des prescriptions lorsque la célébration était célébrée le mois suivant. Il serait coupable de ne pas célébrer la sortie d’Egypte, comme il le serait de célébrer la mémoire de l’œuvre de la rédemption avec négligence, par simple habitude…
 
Et si un étranger désire se joindre aux Israélites, un homme qui n’a pas connu la sortie d’Egypte ? Il doit être reçu parmi eux et célébrer comme eux-mêmes la Pâques, car la grâce de Dieu est pour tous les hommes.
 
Ah, combien heureux ce peuple, s’il demeure conscient de la grâce qui lui est faite, qui connaît Celui qui l’apporte et est assuré qu’il est avant tout témoin de cette grâce pour tous les hommes.

 
La nuée couvre le Tabernacle - 9:15-23

La fête célébrée, le peuple va entreprendre la traversée du désert. Il va se mettre en route vers le pays promis. Le Tabernacle sera démonté et remonté plusieurs fois, et transporté ; l’arche d’alliance et le propitiatoire, le luminaire à sept branches et la table des pains, symboles du dessein de Dieu, seront portées à bras d’homme, par des Lévites, tandis que les pièces du tabernacle lui-même transportées sur les six chars confiés aux Lévites par les princes des douze tribus (7:3).
 
Pour ce nouveau départ, il en est comme pour le premier, en Egypte. La gloire de l’Éternel apparaît pour guider les Israélites (Exode 13:21), elle se pose dorénavant sur le Tabernacle.

15 Le jour que le tabernacle fut dressé, la nuée couvrit le tabernacle de la tente du témoignage, et elle était le soir sur le tabernacle comme l'apparence du feu, jusqu'au matin. 16 Il en fut ainsi continuellement : la nuée le couvrait, et la nuit, elle avait l'apparence du feu. vEt selon que la nuée se levait de dessus la tente, après cela les fils d'Israël partaient ; et au lieu où la nuée demeurait, là les fils d'Israël campaient. 17 Au commandement de l'Éternel, les fils d'Israël partaient, et au commandement de l'Éternel, ils campaient ; pendant tous les jours que la nuée demeurait sur le tabernacle, ils campaient. 18 Et si la nuée prolongeait sa demeure sur le tabernacle plusieurs jours, alors les fils d'Israël gardaient ce que l'Éternel leur avait donné à garder, et ne partaient pas. 19 Et s'il arrivait que la nuée fût sur le tabernacle peu de jours, ils campaient au commandement de l'Éternel, et au commandement de l'Éternel, ils partaient. 20 Et s'il arrivait que la nuée fût sur le tabernacle peu de jours, ils campaient au commandement de l'Éternel, et au commandement de l'Éternel, ils partaient. 21 Et s'il arrivait que la nuée y fût depuis le soir jusqu'au matin, et que la nuée se levât au matin, alors ils partaient ; ou si, après un jour et une nuit, la nuée se levait, ils partaient ; 22 ou si la nuée prolongeait sa demeure pendant deux jours, ou un mois, ou beaucoup de jours sur le tabernacle, pour y demeurer, les fils d'Israël campaient et ne partaient pas ; mais quand elle se levait, ils partaient. 23 Au commandement de l'Éternel ils campaient, et au commandement de l'Éternel ils partaient ; ils gardaient ce que Éternel leur avait donné à garder, selon le commandement de l'Éternel par Moïse.

Par ces lignes, nous comprenons que le Guide de ce peuple en marche vers sa patrie, le pays promis, n’est autre que le Seigneur Dieu. Pour chaque génération, ce sera le rappel de la grande réalité que les hommes ne sont pas abandonnés sans guide dans ce lieu hostile, dans ce désert. Et nous pouvons comprendre que le croyant, plongé au cœur du monde, un désert moral, est sous le regard de Dieu qui n’est ni aveugle ni sourd. Combien de fois les prophètes ne sont-ils pas intervenus pour rappeler que le Seigneur Dieu voit tout ce qui atteint ce monde, et tout ce qui atteint les croyants… Certes sans épargner des peines, et parfois des souffrances extrêmes, comme il en fut déjà des premiers chrétiens. Mais au travers de ces douleurs, la foi s’est manifestée et de nombreuses âmes se sont tournées vers le Seigneur.

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.