19/06/2013

Nombres 10 Le départ du Sinaï (2/2)


 

Les trompettes - 10:1-10

Il y a un Guide pour conduire le peuple, et un signal clair, retentissant, pour donner le signal du départ. Moïse confectionne deux trompettes…

10  1 Et l'Éternel parla à Moïse, disant : 2 Fais-toi deux trompettes ; tu les feras d'argent battu ; et elles te serviront pour la convocation de l'assemblée, et pour le départ des camps. 3 Et lorsqu'on en sonnera, toute l'assemblée s'assemblera vers toi, à l'entrée de la tente d'assignation. 4 Et si l'on sonne d'une seule, alors les princes, les chefs des milliers d'Israël, s'assembleront vers toi. 5 Et quand vous sonnerez avec éclat, les camps qui sont campés à l'orient partiront. 6 Et quand vous sonnerez avec éclat une seconde fois, les camps qui sont campés au midi partiront ; on sonnera avec éclat pour leurs départs. 7 Et quand on réunira la congrégation, vous sonnerez, mais non pas avec éclat. 8 Les fils d'Aaron, les sacrificateurs, sonneront des trompettes ; et elles seront pour vous un statut perpétuel en vos générations. 9 Et quand, dans votre pays, vous irez à la guerre contre l'ennemi qui vous presse, alors vous sonnerez des trompettes avec éclat, et vous serez rappelés en mémoire devant l'Éternel, votre Dieu, et vous serez délivrés de vos ennemis. 10 Et dans vos jours de joie, et dans vos jours solennels, et au commencement de vos mois, vous sonnerez des trompettes sur vos holocaustes, et sur vos sacrifices de prospérités, et elles seront un mémorial pour vous devant votre Dieu. Moi, je suis l'Éternel, votre Dieu.

Le son d’une trompette pour assembler les anciens, le son retentissant des trompettes pour avertir du départ et lors des jours solennels, pour que tous soient avertis… Et pour les jours où il faudra faire face à l’ennemi ! Car la foi n’est pas un talisman, la vie de la foi n’est pas un parcours tranquille
 
La traversée du désert n’est-elle pas l’image du parcours d’un croyant dans ce monde ? Au point que le prophète parlant aux Israélite en exil à Babylone, au moment où le chemin allait s’ouvrir pour s’en aller à Jérusalem, clamait avec force : "Dans le désert, frayez le chemin du Seigneur…" (Esaïe 40:3).

 
Le premier départ - 10:11-36

"Ils partirent pour la première fois…" (10:13). Le premier départ fut bien au matin après avoir mangé le repas pascal en Egypte, certes, mais pourtant c’est ici la "première fois" ! En Egypte, ce peuple abaissé, méprisé, exploité comme les humbles le sont en ce monde… ce peuple s’est levé, des hommes libres car ils ont méprisé la puissance égyptienne ! Des gens asservis qui trouvaient la libération par la foi.
 
Mais aujourd’hui, après cette année passée dans les sables et les rochers du désert, ils avaient fait l’expérience de la marche avec Dieu, avec des hauts et des bas, certes, et surtout ils avaient pris conscience du chemin qui s’ouvrait à eux du fait d’être porteurs des oracles de Dieu, témoins de l’Éternel à la vue des nations… Ce ne sont plus des fuyards, c’est un peuple marchant dans l’ordre, arborant ses bannières, escortés des armées et entourant le sanctuaire démonté qu’ils remonteront à chaque étape.

11 Et il arriva, en la seconde année, au second mois, le vingtième jour du mois, que la nuée se leva de dessus le tabernacle du témoignage. 12 Et les fils d'Israël partirent du désert de Sinaï, selon leur ordre de départ, et la nuée demeura dans le désert de Paran. 13 Et ils partirent, pour la première fois, selon le commandement de l'Éternel par Moïse.
 
14 La bannière du camp des fils de Juda partit la première, selon leurs armées ; et son armée était sous Nakhshon, fils d'Amminadab ; 15 et l'armée de la tribu des fils d'Issacar était sous Nethaneël, fils de Tsuar ;  16 et l'armée de la tribu des fils de Zabulon était sous Éliab, fils de Hélon. 17 Et le tabernacle fut démonté ; puis les fils de Guershon et les fils de Merari partirent, portant le tabernacle. 18 Et la bannière du camp de Ruben partit, selon leurs armées ; et son armée était sous Élitsur, fils de Shedéur ; 19 et l'armée de la tribu des fils de Siméon était sous Shelumiel, fils de Tsurishaddaï ; 20 et l'armée de la tribu des fils de Gad était sous Éliasaph, fils de Dehuel. 21 Puis les Kehathites partirent, portant le sanctuaire ; et on dressa le tabernacle, en attendant leur arrivée. 22 Et la bannière du camp des fils d'Éphraïm partit, selon leurs armées ; et son armée était sous Élishama, fils d'Ammihud ; 23 et l'armée de la tribu des fils de Manassé était sous Gameliel, fils de Pedahtsur ; 24 et l'armée de la tribu des fils de Benjamin était sous Abidan, fils de Guidhoni. 25 Et la bannière du camp des fils de Dan partit, à l'arrière-garde de tous les camps, selon leurs armées ; et son armée était sous Akhiézer, fils d'Ammishaddaï ; 26 et l'armée de la tribu des fils d'Aser était sous Paghiel, fils d'Ocran ; 27 et l'armée de la tribu des fils de Nephthali était sous Akhira, fils d'Énan. 28 Tel fut l'ordre de marche des fils d'Israël, selon leurs armées. Et ils partirent.

Ils partirent ! Mais lors du départ le beau-père de Moïse pris le parti de retourner dans sa terre de Madian… Une parenthèse étrange et significative !

29 Et Moïse dit à Hobab, fils de Rehuel, Madianite, beau-père de Moïse : Nous partons pour le lieu dont l'Éternel a dit : Je vous le donnerai. Viens avec nous, et nous te ferons du bien ; car l'Éternel a dit du bien à l'égard d'Israël. 30 Et il lui dit : Je n'irai pas ; mais je m'en irai dans mon pays, et vers ma parenté. 31 Et Moïse dit : Je te prie, ne nous laisse pas, parce que tu connais les lieux où nous aurons à camper dans le désert ; et tu nous serviras d'yeux. 32 Et il arrivera, si tu viens avec nous, que le bien que l'Éternel veut nous faire nous te le ferons.

Y avait-il besoin d’un homme qui connaisse la région à traverser, entre le Sinaï et la terre promise ? Poser la question, c’est y répondre, car la nuée était là comme guide, la suivre était marcher dans la voie tracée par le Seigneur, et s’en écarter était l’égarement, fut-ce sur les conseils d’un connaisseur du pays. Ici, nous voyons l’humanité de Moïse, le texte nous montrant que la parole se transmet par le canal d’humains, et non de quelqu’être quasi surnaturel… Moïse, si grand fut-il, et un homme qui connaît des zones de faiblesse. Ceci n’est pas donné, pensons-nous, pour abaisser l’homme à nos yeux, mais plutôt pour le grandir et pour qu’il serve de modèle à tout homme auquel est confié une charge parmi les croyants, un conducteur (Hébreux 13:7,17,24).
 
Cette parenthèse passée, nous revenons au grand fait du premier départ : "Et ils partirent !" (10:28).

33 Et ils partirent de la montagne de l'Éternel, le chemin de trois jours ; et l'arche de l'alliance de l'Éternel alla devant eux, le chemin de trois jours, pour leur chercher un lieu de repos. 34 Et la nuée de l'Éternel était sur eux de jour, quand ils partaient de leur campement. 35 Et il arrivait qu'au départ de l'arche, Moïse disait : Lève-toi, Éternel ! et que tes ennemis soient dispersés, et que ceux qui te haïssent s'enfuient devant toi ! 36 Et quand elle se reposait, il disait : Reviens, Éternel, aux dix mille milliers d'Israël !

Pour la marche, cette proclamation : "Que tes ennemis soient dispersés !" Car le peuple de l’Éternel, le peuple choisi, rencontrera des ennemis. Non pas ses propres ennemis… Comment en auraient-ils, alors qu’ils sont au début de leur course dans le désert ? Mais se référer à Dieu provoque les ennemis du Seigneur, ceux qui ne veulent pas que le Seigneur règne en ce monde. Telle est la situation de l’homme de foi, si grandes soient ses vertus, si douce soit sa bonté ; plus il est fidèle, plus il se trouve d’hommes pour s’opposer à lui, l’entraver, le blesser. Et lors du repos, Moïse proclamait : "Reviens, Éternel, aux dix mille milliers d’Israël !" Pour que le peuple goûte les bontés de Dieu, jouissant de moments de repos dans ce parcours du désert. Des proclamations à méditer dans le désert moral de ce monde…


 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.