18/06/2013

Nombres 12 La charge du conducteur (2/2)


 

Contestation de Myriam et Aaron
à Hastéroth

Nombres 12:1-15

Il ne viendrait pas à l’esprit d’un homme du commun de revendiquer la place de l’autorité, mais y sont davantage tentés ceux qui ont une place élevée; il s’en trouve qui se sentent le droit de contester celui qui est plus haut encore.
 
Ici, il s’agit de Myriam et Aaron, la sœur et le frère du prophète. Le prétexte vient de la liaison de Moïse avec une femme éthiopienne. Une femme qui aurait sans doute quitté l’Egypte lors de la fuite d’Israël. Le prétexte viendrait-il d’être une étrangère, ou même du fait de sa nation ? Ou simplement du fait que Moïse se soit engagé dans ce lien ? Quoiqu’il en soit, Myriam et Aaron saisirent l’occasion pour rappeler qu’ils ont, eux-aussi, parlé au nom de l’Éternel…
 
Sans que cela soit dit, nous comprenons qu’au centre du récit brille la bonté de Moïse, alors qu’il supporta ces allégations sans mot dire… Car, est-il écrit : "cet homme, Moïse, était très-doux, plus que tous les hommes qui étaient sur la face de la terre" (12:3). La seule intervention dans ce récit est celle de l’Éternel…

12  1 Myriam et Aaron parlèrent contre Moïse à l'occasion de la femme éthiopienne qu'il avait prise. Car il avait pris une femme éthiopienne. 2 Et ils dirent : L'Éternel n'a-t-il parlé que par Moïse seulement ? N'a-t-il pas parlé aussi par nous ? Et l'Éternel l'entendit. 3 Cet homme, Moïse, était très-doux, plus que tous les hommes qui étaient sur la face de la terre. 4 Et soudain l'Éternel dit à Moïse, à Aaron et à Myriam : Sortez, vous trois, vers la tente d'assignation. Ils sortirent eux trois.

Un ordre impératif, mais pour qu’à trois ils entendent un témoignage sans appel concernant la fidélité du serviteur que l’Éternel a choisi.

5 L'Éternel descendit dans la colonne de nuée, et se tint à l'entrée de la tente et appela Aaron et Myriam. Les deux s’avancèrent. 6 Et il dit : Écoutez mes paroles : S'il y a un prophète parmi vous, moi l'Éternel, je me ferai connaître à lui en vision, je lui parlerai en songe. 7 Il n'en est pas ainsi de mon serviteur Moïse, qui est fidèle dans toute ma maison ; 8 je parle avec lui bouche à bouche, clairement, et non en énigmes, et il voit la ressemblance de l'Éternel. Et pourquoi n'avez-vous pas craint de parler contre mon serviteur, contre Moïse ? 9 La colère de l'Éternel s'embrasa contre eux, et il s'en alla, 10 la nuée se retira de dessus la tente. Et voici, Myriam était lépreuse, comme la neige ; Aaron se tourna vers Myriam, et voici, elle était lépreuse. 11 Et Aaron dit à Moïse : Ah, mon seigneur, ne mets pas, je te prie, sur nous, ce péché par lequel nous avons agi follement et par lequel nous avons péché ! 12 Je te prie, qu'elle ne soit pas comme un enfant mort-né dont la chair est à demi consumée quand il sort du ventre de sa mère. 13 Et Moïse cria à l'Éternel, disant : Ô Dieu, je te prie, guéris-la, je te prie ! 14 Et l'Éternel dit à Moïse : Si son père lui eût craché au visage, ne serait-elle pas pendant sept jours dans la honte ? Qu'elle soit exclue, sept jours, hors du camp, et après, qu'elle y soit recueillie. 15 Et Myriam demeura exclue hors du camp sept jours ; et le peuple ne partit pas jusqu'à ce que Myriam eût été recueillie.

Ce qui arrivé à Myriam est hautement significatif. Une leçon. La suite aussi doit être soulignée : le peuple attendra le terme de la sanction et la recevra en retour sans manifester quelque réprobation. Myriam et Aaron ont eu affaire avec Dieu, et nulle voix ne s’est entendre pour ajouter à la peine de ceux qui avaient mal agi. Une autre leçon pour quiconque aime apporter son propre jugement…
 
Mais ce qui doit nous arrêter par-dessus tout, c’est combien Moïse est approuvé de Dieu. Une parole propre donnée assurément pour que chacun s’examine soi-même. Moïse, "l’homme le plus doux de la terre" est déclaré le plus à même de recevoir les communications de Dieu. Nous avons lu, d’étape en étape, combien cet homme ne cherchait pas le pouvoir, ressentait le poids du service qui lui était confié et, de plus, ne se justifiait pas lui-même face à la jalousie, à la contestation, à l’opposition. Un modèle pour quiconque doit assumer une tâche de conducteur ; il est induit par ces page à exercer son service avec bonté, en écho à Dieu lui-même, car c’est par sa propre bonté qu’Il a conduit ce peuple (Exode 15:13).
 
Une leçon reprise et méditée par les sages et les prophètes. Lisons entre autres passages :
"Ce qui attire dans un homme, c'est sa bonté ; et le pauvre vaut mieux que l'homme menteur." (Proverbes 19:22).
"Qui poursuit la justice et la bonté trouvera la vie, la justice, et la gloire." (Proverbes 21:21).
"Car j'ai aimé la bonté, et non le sacrifice, et la connaissance de Dieu plus que les holocaustes…" (Osée 6:6).
"Il t'a déclaré, ô homme, ce qui est bon. Et qu'est-ce que l'Éternel recherche de ta part, sinon que tu fasses ce qui est droit, que tu aimes la bonté, et que tu marches humblement avec ton Dieu ?" (Michée 6:8).


 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

Les commentaires sont fermés.