17/03/2013

Genèse 21:22 Abraham, prophète


 

 

Abraham reconnu comme prophète - 21:22-34
 
"Pas de crainte de Dieu !" (20:11). Et pourtant nous voyons le roi et le chef d’armée se tourner vers Abraham, disant : "Dieu est avec toi en tout ce que tu fais." Et de réclamer un accord quant à traiter leurs affaires avec vérité ! Une leçon après qu’Abraham ait usé de ruse avec lui, laissant entendre que Sara était sa sœur… pour masquer qu’elle était son épouse.
 
L’affaire du puits creusé par les hommes d’Abraham va contribuer à sceller cette forme d’alliance, un serment de ne jamais se faire la guerre.

22 En ce temps-là, Abimélec, avec Picol, chef de son armée, parlèrent à Abraham, disant : Dieu est avec toi en tout ce que tu fais. 23 Maintenant, jure-moi ici, par Dieu, que tu ne me tromperas pas, ni moi, ni ma progéniture, ni ma postérité, et que tu montreras envers moi et envers le pas où tu as séjourné en immigré, la même fidélité que j’ai montrée envers toi. 24 Abraham dit : Je le jure. 25 Abraham reprit Abimélec à cause d'un puits dont les gens d'Abimélec s'étaient emparés de force. 26 Abimélec dit : Je ne sais pas qui a fait cette chose-là, et aussi tu ne m'en as pas averti ; moi-même je ne l’apprends qu’aujourd'hui. 27 Alors Abraham prit du petit et du gros bétail, qu’il donna à Abimélec, puis ils firent alliance tous les deux. 28 Abraham mit à part sept brebis du troupeau, 29 et Abimélec dit à Abraham : Qu'est-ce que ces sept jeunes brebis que tu as mises à part ? 30 Il répondit : Tu prendras ces sept brebis de ma main ; ce sera pour moi un témoignage que c’est moi qui ai creusé ce puits. 31 C'est pourquoi on a appelé ce lieu-là Beër-Shéba (puits du serment), car c’est là qu’ils prêtèrent serment l’un et l’autre. 32 Ils conclurent donc une alliance à Beër-Shéba. Après cela, Abimélec et Picol, chef de son armée, retournèrent au pays des Philistins. 33 Abraham planta un tamarisc à Beër-Shéba, et il invoqua le nom de l'Éternel, Dieu d'éternité. 34 Abraham séjourna longtemps en immigré au pays des Philistins.

Le puits contesté porte désormais le nom de "Beër-Shéba", autrement dit "puits du serment", ou "puits des sept" (En hébreu, le nombre "sept" au féminin et la racine du verbe "faire serment" sont identiques). Une véritable entente s’est établie entre la maison d’Abraham et les gens d’Abimélec.
 
De l’expression de méfiance d’Abraham à l’encontre de ses voisins à la situation nouvelle, que de pas ont été faits ! Ici, c’est le roi Abimélec qui fait cette démarche positive. La méfiance d’Abraham touchant Abimélec avait conduit à ce faux pas touchant Sara qui fut conduite au roi, et la confiance engendre la paix entre les deux hommes… Abraham a même intercédé pour ceux qui étaient privés d’enfants, lui qui souffrait d’une telle opporbre touchant Sara. Ceci n’indique-t-il pas que le non-croyant n’est pas a priori un ennemi, et que la vie en bonne intelligence avec nos voisins s’impose… Un enseignement bien clair pour les Judéens, immigrés forcés à Babylone : "Et cherchez la paix de la ville où je vous ai transportés, et priez l'Éternel pour elle ; car dans sa paix sera votre paix" (Jérémie 29:7). Une prescription adressée aux chrétiens : "Ne soyez pas sages à vos propres yeux ; ne rendant à personne mal pour mal ; vous proposant ce qui est honnête devant tous les hommes ; s'il est possible, autant que cela dépend de vous, vivant en paix avec tous les hommes…" (Romains 12:16-18). Nous pouvons comprendre à quel point ces récits touchant Abraham apportent "par l’image" dirions-nous des enseignements de sagesse, des leçons de vie.


 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

10:00 Écrit par Eric dans ABRAHAM, Genèse 18 à 21 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.