17/03/2013

Genèse 12:9 Abraham, sous le regard de Dieu


 

 

Abram craintif, mais sous le regard de Dieu - 12:9-13:4
 
Un parcours paisible, penserions-nous ! Oh, que non ! L’homme de Dieu est en ce monde comme tout autre, il connaît la réalité de la condition humaine, il doit lui aussi faire face aux aléas de l’existence. Lorsque la famine touche le pays, il conduit sa "maison" dans le chemin que prennent les autres tribus du pays. L’archéologie rend compte de ces temps de sécheresse occasionnant des migrations de tribus cananéennes vers l’Egypte nourricière, redevable des eaux du Nil qui ne peuvent tarir.
 
Et nous voyons que la foi n’a pas transformé notre homme en un surhomme. Il craint se trouver au milieu de ce peuple étranger, et use de stratagèmes tant son inquiétude est grande. Déclarer son épouse comme ne l’étant pas, une ruse face au danger, était la mettre elle-même en danger d’une grande humiliation… Sans que le Seigneur Dieu paraisse, il sortira Abram, fautif, de cette situation délicate…

9 Abram repartit, se rendant par étapes dans le midi. 10 Il y eut une famine dans le pays ; Abram descendit en Égypte pour y séjourner, car la famine pesait sur le pays. 11 Il arriva, comme il était près d’entrer en Égypte, qu’il dit à Saraï, sa femme : Voici, je sais que tu es une femme belle de visage ; 12 et il arrivera que lorsque les Égyptiens te verront, ils diront : C’est sa femme ; et ils me tueront, et te laisseront vivre. 13 1 Dis, je te prie, que tu es ma soeur, afin qu’il m’arrive du bien en considération de toi, et que mon âme vive à cause de toi.
 
14 Lorsque Abram arriva en Égypte, les Égyptiens virent sa femme, qu’elle était fort belle. 15 Les princes du pharaon la virent aussi, et en firent l’éloge auprès du pharaon ; alors la femme fut emmenée dans la maison du pharaon. 16 Quant à Abram, on le traita bien à cause d’elle ; il eut du menu et du gros bétail, des ânes, des serviteurs et des servantes, des ânesses et des chameaux. 17 Mais l’Éternel frappa le pharaon et sa maison de grandes plaies, à cause de Saraï, femme d’Abram. 18 Alors le pharaon appela Abram, et dit : Qu’est-ce que tu m’as fait ? Pourquoi ne m’as-tu pas déclaré qu’elle était ta femme ? 19 Pourquoi as-tu dit : Elle est ma soeur, de sorte que je l’ai prise pour ma femme ; et maintenant, voici ta femme : prends-la, et va-t'en. 20 Le pharaon donna ordre à ses gens à son sujet, et ils le renvoyèrent, lui, et sa femme, et tout ce qui était à lui.

Ce n’est pas sans honte sans doute que l’homme de Dieu quitte alors l’Egypte ! Mais il peut méditer la protection dont il fut l’objet. Sans doute réalise-t-il l’erreur faite plus tôt en quittant le pays promis, mais la famine était là, et il a suivi la démarche commune des tribus de Canaan… La peur ou le désespoir le gagnent-elles ? Non, il n’a pas devant lui une religion faite de préceptes légaux et de censeurs prêts à juger et faire apparaître un Dieu courroucé… Il connaît assez le Seigneur Dieu pour avoir confiance.

13  1 Abram monta d'Égypte vers le midi, lui, et sa femme, et tout ce qui lui appartenait. Lot l’accompagnait. 2 Abram était très riche en troupeaux, en argent et en or. 3 Il se rendit par étapes du midi jusqu'à Béthel, jusqu'au lieu où était sa tente au commencement, entre Béthel et Aï, 4 au lieu où il avait précédemment fait un autel ; là Abram invoqua là le nom de l'Éternel.

Aussitôt sorti d’Egypte, Abram reprend la marche là où il l’avait laissée, près de la ville de Luz qui sera appelée Béthel par Jacob, bien plus tard. Un temps perdu, sans doute, une parenthèse dans sa course, mais une expérience qui sera tournée positivement, car il reprend la route, sa route…

 

Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

22:00 Écrit par Eric dans ABRAHAM, Genèse 12 à 17 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.