01/01/2012

Néhémie 2:11 Inspection des murailles de Jérusalem


 

Inspection de l’état des murailles – Néh.2:11-20

Le voyage se fait sous le couvert de la protection royale, comme nous le voyons, et cela produit une animosité qui n’osa pas se montrer immédiatement, mais qui ne tardera pas à se manifester. Un constat de Néhémie, sur le coup, mais il a d’autres pensées à l’esprit. Il va faire le tour de la ville pour examiner cette ruine dont son frère lui a fait part… Personne n’est averti du but de sa venue, et le tour de la ville fut fait dans le plus grand secret.

11 J'arrivai à Jérusalem, et j’y passai trois jours. 12 Puis je me levai pendant la nuit avec quelques hommes, sans avoir indiqué à persomme ce que mon Dieu m'avait mis au cœur de faire pour Jérusalem. Il n’y avait avec moi d’autre bête de somme que celle que je montai. 13 Je sortis de nuit par la porte de la Vallée, en face de la source du Chacal, vers la porte du Fumier, en inspectant les murailles de Jérusalem, en ruine et ses portes consumées par le feu. 14 Je passai à la porte de la Fontaine, et au Réservoir du Roi, et il n'y avait pas de place où la bête que je montais puisse passer. 15 Je montai de nuit par le torrent, et j’inspectai la muraille. Puis je rentrai par la porte de la Vallée et fus ainsi de retour.
 
16 Les chefs ne savaient pas où j'étais allé, ni ce que je faisais. Jusqu’à ce moment, je n'avais rien communiqué aux Judéens, ni aux prêtres, ni aux nobles, ni aux chefs, ni aux autres qui exerçaient quelque fonction. 17 Je leur dis alors : Vous voyez la misère dans laquelle nous sommes ! Jérusalem est dévastée et ses portes sont brûlées par le feu. Venez, rebâtissons la muraille de Jérusalem, et que nous ne soyons plus dans l'opprobre. 18 Je leur racontai comment la bonne main de mon Dieu avait été sur moi, et aussi quelles paroles le roi m'avaient adressées. Ils dirent : Levons-nous et bâtissons. Et ils prirent courage pour cette œuvre bonne.
 
19 1 Sanballat, le Horonite, Tobija, l’administrateur ammonite, et Guéshem, l'Arabe, l'ayant appris, se moquèrent de nous et nous traitèrent avec mépris. Ils dirent : Que faites vous là ? Voulez-vous vous révolter contre le roi ? 20 Je leur fis cette réponse : Le Dieu des cieux, lui, nous fera réussir. Nous, ses serviteurs, nous nous tiendrons debout nous bâtirons ; mais vous, vous n'avez ni part, ni droit, ni souvenir à Jérusalem.

L’attachement à l’Alliance, la prière secrète pendant quatre ou cinq mois, la conviction naissante de devoir mener cette œuvre de reconstruction… Ce chemin rencontra de façon surprenante l’adhésion du roi des Perses, et maintenant, sur la parole de Néhémie, un autre verrou se brise : à l’appel à se remettre au travail, la réponse est positive et immédiate : "Levons-nous et bâtissons." Sans doute pouvons-nous comprendre que plusieurs s’appuyèrent davantage sur la lettre de mission signée par le roi Artaxerxés, mais comme la suite nous le confirme, ce qui prévalut est un engagement enthousiaste et énergique.
 
Le temps du redressement, le temps du travail, dut en faire revivre plus d’un, parmi ceux qui réalisaient avec douleur qu’il y avait si peu de progrès dans cette œuvre de renaissance initiée près d’un siècle plus tôt.


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

21:00 Écrit par Eric dans ESDRAS ET NEHEMIE, Néhémie 1 à 7 | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.