02/01/2012

Esdras 8:21 Arrivée à Jérusalem


 

Le voyage et l’arrivée à Jérusalem – Esd.8:21-36

Esdras organise le voyage. Et la préparation est avant tout spirituelle, car c’est sous le regard de Dieu qu’ils se trouvent, et l’homme de Dieu veut que tous en aient conscience ; il n’est pas question pour l’homme de Dieu d’infirmer par une quelconque demande au roi la foi qu’il avait manifestée. Nous voyons là une attitude réellement conséquente. Pensons ! D’autres auraient pu être tentés de profiter de la mansuétude du roi pour demander aide et protection, déclarant par après que cette aide d’un homme était due à la main de Dieu. Il n’y a pas deux réalités pour Esdras, il est droit devant Dieu…

21 Et là, près du fleuve Ahava, je publiai un jeûne d’humiliation devant notre Dieu, afin de lui demander qu’il nous accorde, à nous et à nos enfants et pour tous nos biens, un voyage sans encombre. 22 J’aurais eu honte de demander au roi une escorte et des chars pour nous protéger de l’ennemi sur la route, car nous avions dit au roi : "La main de notre Dieu est en bien sur tous ceux qui le cherchent, mais sa force et sa colère sont sur tous ceux qui l'abandonnent." 23 C’est pour cela que nous avons jeûné et cherché notre Dieu, et il nous exauça.

Rapportant ces événements bien après qu’ils aient eu lieu, Esdras souligne ici combien il a pu réaliser la réponse de Dieu à cette démarche de foi.
 
Le récit reprend maintenant par l’organisation pratique du voyage, ces hommes étant chargés de grands biens, d’objets de grande valeur ; nous pouvons considérer ici combien un tel chargement pouvait être objet de convoitises, et d’actes de banditisme, d’autant que le chemin était bien long, et peu sûres les contrées à traverser. Vraiment, ce trajet était rempli d’écueils, mais, comme le rapporte Esdras, Dieu a exaucé leur prière.

24 Je mis à part douze des chefs des prêtres, Shérébia, Hashabia, et dix de leurs frères avec eux. 25 Je pesai pour eux l'argent et l'or, et les ustensiles, l'offrande pour la maison de notre Dieu qu'avaient offerte le roi, ses conseillers, ses princes et tous les Israélites qui se trouvaient là. 26 Je pesai en leurs mains six cent cinquante talents d'argent, des ustensiles en argent pour cent talents, cent talents d’or, 27 vingt coupes d'or valant mille dariques et deux vases d'airain d'un beau brillant, précieux comme l'or. 28 Puis je leur dis : Vous êtes saints, consacrés à l'Éternel ; ces ustensiles sont sacrés, cet argent et cet or sont une offrande volontaire à l'Éternel, le Dieu de vos pères. 29 Soyez vigilants et prenez cela sous votre garde, jusqu'à ce que vous le pesiez devant les chefs des prêtres et des lévites, et devant les chefs de famille d'Israël à Jérusalem, dans les salles de la maison de l'Éternel. 30 Les prêtres et les lévites reçurent l'argent, l'or et les ustensiles qui avaient été pesés, pour les porter à Jérusalem, à la maison de notre Dieu.
 
31 Nous partîmes du fleuve Ahava le douzième jour du premier mois pour nous rendre à Jérusalem. La main de notre Dieu fut sur nous, et il nous préserva de la main de l'ennemi et de toute embûche tout au long du chemin. 32 Arrivés à Jérusalem, nous nous sommes reposés trois jours. 33 Le quatrième jour, l'argent et l'or et les ustensiles furent pesés dans la maison de notre Dieu, par Merémoth, fils d'Urie, le prêtre, assisté d’Éléazar, fils de Phinées, et avec eux se tinrent les lévites Jozabad, fils de Jéshua, et Noadia, fils de Binnuï. 34 Le tout ayant été compté et pesé, on inscrivit le poids total. 35 Les exilés qui étaient revenus de la captivité présentèrent des holocaustes au Dieu d'Israël, douze taureaux pour tout Israël, quatre-vingt-seize béliers, soixante-dix-sept agneaux, douze boucs en sacrifice pour le péché, le tout en holocauste à l'Éternel. 36 Ils transmirent les ordonnances du roi aux satrapes du roi et aux gouverneurs de ce côté du fleuve ; et ceux-ci donnèrent leur appui au peuple et à la maison de Dieu.

Une arrivée sans encombre pour ces Judéens conscients des dangers du voyage, en particulier au regard des objets de valeur qu’ils transportent. Et alors trois jours de repos. Il y a des familles, des enfants avec eux, sans doute, mais aussi, ce qui était à faire ne pouvait se régler à la va-vite. Mais ensuite, avec quel soin ont-ils portés à la maison de Dieu ces objets et ces dons divers. Le tout est "compté et pesé."
 
Cette première démarche accomplie, Esdras et ses compagnons de voyage accomplissent une démarche spirituelle, l’offrande d’holocaustes et autres sacrifices. Et enfin, ils rencontrent les satrapes du roi et les gouverneurs pour leurs remettre les ordonnances royales. Quelques années après cette lettre ordonnant de cesser les travaux, voici la situation complètement retournée. Les ordres du roi de Perse ne peuvent qu’être reçus et appliqués…
 
Quel enseignement retenir de ce retour d’Esdras et ses compagnons, sinon des observations touchant la marche de la foi : bien des circonstances adverses se présentent pour éprouver la foi, mais celle-ci, manifestée au travers des obstacles, se trouve honorée par Dieu lui-même.


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

04:00 Écrit par Eric dans Esdras 7 à 10, ESDRAS ET NEHEMIE | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.