02/01/2012

Esdras 5:1 Intervention d’Aggée et de Zacharie


 

Intervention d’Aggée et de Zacharie – Esd.5:1-5

En comptant les années depuis Cyrus  (535-529) jusqu’à la deuxième année du règne de Darius (521-486), cela fait entre dix et quinze années passées dans le découragement. En cette année 519, deux hommes de foi se lèvent. Le premier, Aggée, parle aux principaux, "à Zorobabel, fils de Shealthiel, gouverneur de Juda, et à Joshua, fils de Jotsadak, le grand sacrificateur" (Aggée 1:1). Deux mois plus tard se lève le prophète Zacharie ; celui-ci fait connaître la pensée de Dieu par des visions. Et celles-ci attestent que la main de l’Éternel repose sur ces deux fidèles croyants que sont Joshua et Zorobabel.
 
Zacharie eût la vision de Joshua, et le vit dans des vêtements sales… "Et l’Ange prit la parole et parla à ceux qui se tenaient devant lui, disant : Ôtez de dessus lui les vêtements sales. Et il lui dit : Regarde, j’ai fait passer de dessus toi ton iniquité, et je te revêts d’habits de fête. Et je dis : Qu’ils mettent une tiare pure sur sa tête ; et ils mirent la tiare pure sur sa tête, et le revêtirent de vêtements ; et l’Ange de l’Éternel se tenait là." (Zacharie 4:4-5). Et ce fut aussi le cas de Zorobabel, celui qui présida à la pose des fondations du temple, et rejeta courageusement l’offre de collaboration des habitants du pays. Dans la vision, le prophète entendit ces paroles touchant la reconstruction du temple : "Qui es-tu, grande montagne, devant Zorobabel ? Une plaine ! Et il fera sortir la pierre du faîte avec des acclamations : Grâce, grâce sur elle ! Et la parole de l’Éternel vint à moi, disant : Les mains de Zorobabel ont fondé cette maison, et ses mains l’achèveront ; et tu sauras que l’Éternel des armées m’a envoyé vers vous. Car qui a méprisé le jour des petites choses ? Ils se réjouiront, ces sept-là, et verront le plomb dans la main de Zorobabel : ce sont là les yeux de l’Éternel qui parcourent toute la terre." (Zacharie 4:7-10).

5  1 Le prophète Aggée et le prophète Zacharie, fils d'Iddo, parlèrent au nom du Dieu d’Israël aux Judéens qui étaient en Juda et à Jérusalem. 2 Alors Zorobabel, fils de Shealthiel, et Jéshua, fils de Jotsadak, se levèrent et commencèrent à bâtir la maison de Dieu à Jérusalem. Les prophètes de Dieu étaient avec eux et les assistaient. 3 Dans ce temps même, Thathnaï, gouverneur de ce côté du fleuve, Shethar-Boznaï et leurs collègues vinrent leur dire : "Qui vous a donné ordre de bâtir cette maison et de restaurer cette charpente ?" 4 Nous leur avons dit alors le nom des hommes qui bâtissaient cet édifice. 5 Mais l'œil de leur Dieu était sur les anciens des Judéens. On ne les fit pas interrompre les travaux avant d’avoir envoyé un rapport à Darius ; et alors ils répondirent par lettre à ce sujet.

Les paroles prononcées par Aggée et Zacharie redressèrent les mains lassées, et fortifièrent ceux qui pourraient douter de l’opportunité de poursuivre l’œuvre. Une montagne pour ce modeste groupe de Judéens ; mais la foi "transporte les montagnes !" Aux yeux de plusieurs, en particulier ceux qui avaient connu le premier temple, l’œuvre a pu paraître une "petite chose !" car il n’était pas en leurs moyens de pourvoir redonner à l’édifice le lustre d’antan. Mais tout modeste qu’il devait être, il sera le témoignage tout aussi important et clair du regard de Dieu sur le monde, et de l’alliance faite avec le peuple choisi pour être le dépositaire de ses oracles (Deutéronome 7:7, Esaïe 41:8-10).
 
Lisons ces pages des prophètes Aggée et Zacharie pour comprendre que le souffle prophétique qui avait fait se lever ces Judéens à Babylone ne s’était pas éteint. Lisons la fin du Livre d’Esaïe (Esaïe 40 à 66) pour considérer le bagage spirituel qu’ils avaient reçu et qui leur fit quitter leurs maisons en Babylonie.


 

 
 
 
Cette lecture est extraite du site : "Que dit l"Evangile ?" Des pages de la Loi, des Psaumes et des Prophètes. Des lectures de l'ensemble du Nouveau Testament.
ACCEDER
AU SITE

 
 

17:01 Écrit par Eric dans Esdras 1 à 6, ESDRAS ET NEHEMIE | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.